Exodus 15

Alors Moïse et les fils d'Israël chantèrent ce cantique à l'Eternel. Ils dirent :

Je veux chanter à l'Eternel, car il a été souverainement grand,

Il a précipité dans la mer cheval et cavalier.

L'Eternel est ma force et mon chant de louange, il a été mon salut.

C'est lui qui est mon Dieu, je le célébrerai,

Le Dieu de mon père, je l'exalterai.

L'Eternel est un guerrier,

L'Eternel est son nom.

Il a jeté dans la mer, les chars de Pharaon et son armée,

L'élite de ses capitaines a été engloutie dans la mer Rouge.

Les flots les couvrent,

Ils sont descendus dans l'abîme comme une pierre.

Ta droite, Eternel, a montré sa force immense,

Ta droite, Eternel, brise l'ennemi.

Par la grandeur de ta majesté, tu renverses tes adversaires,

Tu déchaînes ton courroux, il les consume comme du chaume.

Au souffle de tes narines, les eaux se sont amoncelées,

Les ondes se sont dressées comme une digue,

Les flots se sont figés au sein de la mer.

L'ennemi disait : Je poursuivrai, j'atteindrai,

Je partagerai les dépouilles, ma vengeance se repaîtra d'eux,

Je tirerai l'épée, ma main les exterminera.

10 Ton haleine a soufflé, la mer les a couverts !

Ils se sont enfoncés comme du plomb dans les vastes eaux.

11 Qui est comme toi entre les dieux, Eternel ?

Qui est comme toi, auguste en sainteté,

Redoutable à louer, opérant des merveilles ?

12 Tu as étendu ta droite, la terre les engloutit.

13 Tu as conduit par ta grâce ce peuple que tu as affranchi,

Tu l'as dirigé par ta puissance vers ta résidence sainte.

14 En l'apprenant, les peuples frémiront :

L'angoisse s'empare des habitants de la Philistie,

15 Déjà les chefs d'Edom sont épouvantés,

Un tremblement saisit les vaillants hommes de Moab,

Tous les habitants de Canaan tombent en défaillance.

16 La terreur et la détresse fondront sur eux ;

Par la force de ton bras ils seront comme pétrifiés,

Jusqu'à ce qu'ait passé ton peuple, ô Eternel !

Jusqu'à ce qu'ait passé ce peuple que tu t'es acquis.

17 Tu les amèneras et les implanteras sur la montagne qui t'appartient,

Au lieu dont tu as fait ta demeure, ô Eternel,

Au sanctuaire, Seigneur, que tes mains ont érigé.

18 L'Eternel régnera pour toujours et à jamais !

19 Car les chevaux de Pharaon avec ses chars et ceux qui les montaient étaient entrés dans la mer, et l'Eternel avait ramené sur eux les eaux de la mer et les fils d'Israël avaient traversé la mer à sec. 20 Et Marie la prophétesse, sœur d'Aaron, prit en main le tambourin, et toutes les femmes s'avancèrent à sa suite avec des tambourins et avec des danses, 21 et Marie répondait aux fils d'Israël :

Chantez à l'Eternel, car il a été souverainement grand,

Il a précipité dans la mer cheval et cavalier.
22 Moïse fit partir Israël de la mer Rouge et ils s'avancèrent vers le désert de Sur et marchèrent trois jours dans le désert sans trouver d'eau. 23 Et ils arrivèrent à Mara, et ils ne purent boire de l'eau de Mara, parce qu'elle est amère (c'est à cause de cela qu'on appelle ce lieu Mara). 24 Alors le peuple murmura contre Moïse en disant : Que boirons-nous ? 25 Et Moïse cria à l'Eternel, et l'Eternel lui indiqua un bois qu'il jeta dans l'eau, et l'eau devint douce. Ce fut là qu'il lui donna une prescription et une ordonnance, et ce fut là qu'il l'éprouva 26 et dit : Si tu écoutes attentivement la voix de l'Eternel ton Dieu et que tu fasses ce qui est droit à ses yeux et que tu prêtes l'oreille à ses commandements et que tu observes toutes ses prescriptions, je ne mettrai sur toi aucune des maladies que j'ai mises sur les Egyptiens ; car c'est moi, l'Eternel, qui te guérit. 27 Puis ils arrivèrent à Elim, et il y avait là douze sources d'eau et soixante-dix palmiers, et ils y campèrent près des eaux.
Copyright information for FreBBB