Isaiah 15

Sentence de Moab.

Car dans la nuit où Ar-Moab a été saccagée, c'en est fait ! Car dans la nuit où Kir-Moab a été saccagée, c'en est fait !
On monte au temple et à Dibon, aux hauts-lieux, pour pleurer ; Moab hurle à Nébo et à Médeba ; toute tête est rasée, toute barbe est coupée. Dans les rues ils se ceignent de sac ; sur les toits et dans les places, tous hurlent, fondent en larmes. Hesbon et Elealé poussent des cris ; leur voix est entendue jusqu'à Jahats ; c'est pourquoi les vaillants hommes, de Moab se lamentent et leur âme est tremblante. Mon cœur gémit sur Moab ; ses fugitifs sont déjà à Tsoar, à Eglath-Schelischia ; car on monte, en pleurant, la montée de Luchith, et sur le chemin de Horonaïm on pousse des cris de détresse ; car les eaux de Nimrim sont desséchées ; car l'herbe est consumée, le gazon est détruit, il n'y a plus de verdure. C'est pourquoi ce qu'ils ont pu sauver et leurs provisions, ils les portent au-delà du torrent des Saules. Car les cris ont fait le tour du territoire de Moab ; leur hurlement retentit jusqu'à Eglaïm, leur hurlement jusqu'à Béer-Elim. Car les eaux de Dimon sont pleines de sang ; car j'infligerai à Dimon un surcroît de malheur, un lion aux réchappés de Moab, à ce qui sera resté dans le pays.
Copyright information for FreBBB