Psalms 102

Prière d'un affligé, lorsque, près de défaillir, il répand sa plainte devant l'Eternel.

Eternel, écoute ma prière,

Et que mon cri parvienne jusqu'à toi.

Ne me cache pas ta face, au jour de ma détresse,

Incline vers moi ton oreille !

Au jour où je crie, hâte-toi de me répondre !

Car mes jours se sont dissipés en fumée,

Et mes os sont calcinés comme les pierres d'un foyer ;

Mon cœur est comme l'herbe, frappé et desséché,

Car je n'ai plus pensé à manger mon pain.

A force de gémir,

Mes os s'attachent à ma chair.

Je ressemble au pélican du désert,

Je suis comme le chat-huant des lieux désolés ;

Je reste sans sommeil,

Et je suis comme un passereau solitaire sur un toit.

Chaque jour mes ennemis m'outragent.

Follement animés contre moi,

Ils se servent de mon nom comme d'imprécation ;

Car je mange la cendre au lieu de pain,

Et je mêle ma boisson de larmes,

10 A cause de ta colère et de ton courroux ;

Car tu m'as emporté, et jeté au loin.

11 Mes jours sont comme l'ombre qui s'allonge,

Et moi, je me dessèche comme l'herbe.

12 Mais toi, Eternel, tu trônes à toujours,

Et ta mémoire dure d'âge en âge.

13 Tu te lèveras, tu auras compassion de Sion,

Car il est temps de lui faire grâce,

Le temps fixé est là.

14 Car tes serviteurs sont affectionnés à ses pierres

Et ont pitié de sa poussière.

15 Alors toutes les nations craindront le nom de l'Eternel,

Et tous les rois de la terre, ta gloire,

16 Parce que l'Eternel aura rebâti Sion ;

Il se sera fait voir dans sa gloire,

17 Il aura eu égard à la prière des délaissés,

Et n'aura point méprisé leur supplication.

18 Cela sera écrit pour la génération future,

Et le peuple qui sera créé louera l'Eternel ;

19 Car il aura regardé du lieu élevé de sa sainteté,

Des cieux l'Eternel aura abaissé sa vue sur la terre,

20 Pour entendre le gémissement du captif,

Pour délivrer ceux qui étaient voués à la mort ;

21 Afin qu'ils publient en Sion le nom de l'Eternel

Et sa louange à Jérusalem,

22 Quand les peuples se rassembleront tous,

Et les royaumes, pour servir l'Eternel.

23 Il a abattu ma force au milieu de ma course,

Il a abrégé mes jours.

24 J'ai dit : Mon Dieu, ne m'enlève pas au milieu de mes jours !

Tes années durent d'âge en âge.

25 Jadis tu as fondé la terre,

Et les cieux sont l'ouvrage de tes mains.

26 Ils périront ; mais toi, tu subsisteras,

Ils s'useront tous comme un vêtement.

Comme un habit, tu les changeras, et ils seront changés,

27 Mais toi, tu restes le même,

Et tes années n'auront point de fin.

28 Les fils de tes serviteurs auront une demeure,

Et leur postérité sera affermie devant toi.
Copyright information for FreBBB