1 Macc 15

1Le roi Antiochus, fils de Démétrius, envoya des îles de la mer une lettre à Simon, grand prêtre et ethnarque des Juifs, et à toute la nation; 2elle était ainsi conçue : "Le roi Antiochus, à Simon, grand prê-tre et ethnarque, et à la nation des Juifs, salut ! 3Puisque des misérables se sont emparés du royaume de nos pères, que je veux le revendiquer afin de le rétablir tel qu'il était auparavant, et que j'ai rassemblé des troupes nombreuses et équipé beaucoup de vaisseaux de guerre ; 4ayant l'intention de débarquer dans le pays, pour tirer vengeance de ceux qui ont ruiné notre pays et qui ont dévasté un grand nombre de villes de ce royaume, 5je te con-firme toutes les remises de tributs que t'ont accordées les rois mes prédéces-seurs, et toutes les autres remises qu'ils t'ont concédées. 6Je te permets de frapper monnaie à ton empreinte pour ton pays. 7Que Jérusalem et le temple soient libres; que toutes les armes que tu as fabriquées et les forteresses que tu as bâties et que tu occupes te demeurent. 8Que toute chose due ou à devoir au trésor royal te soit re-mise dès à présent et pour toujours. 9Lors-que nous serons rentrés en possession de notre royaume, nous t'honorerons magnifiquement, toi, ta nation et le sanctuaire, de telle sorte que votre gloire brillera dans tout l'univers." 10L'an cent soixante-quatorze, Antiochus se mit en marche vers le pays de ses pères, et toutes les troupes vinrent se ranger auprès de lui, de sorte que peu d'hommes demeurèrent à Typhon. 11Le l roi Antiochus se mit à sa poursuite, et Tryphon vint en fuyant à Dora, sur la mer. 12Car il voyait que des maux s'amassaient sur lui et que son armée l'abandon-nait. 13Antiochus vint camper devant Dora avec cent vingt mille combattants et huit mille cavaliers. 14Il investit la ville et, comme des navires s'approchè-rent du côté de la mer, il la pressa et par terre et par mer, ne laissant personne y entrer ou en sortir.\ 15Cependant arrivèrent de la ville de Rome Numénius et ceux qui l'avaient accompagné, avec des lettres adressées aux rois et aux pays ; en voici la teneur: 16"Lucius, consul des Romains, au roi Ptolémée, salut ! 17Les ambassadeurs des Juifs se sont rendus auprès de nous comme nos amis et nos alliés, pour renouveler l'an-cienne amitié et alliance, avant été en-voyés par le grand prêtre Simon et par le peuple juif. 18ils ont apporté un bouclier d'or de mille mines. 19C'est pourquoi il nous a semblé bon d'écrire aux rois et aux pays de ne pas leur causer de dommage de n'attaquer ni eux, ni leurs villes, ni leur pays, et de ne pas prêter assistance à ceux qui leur feraient la guerre. 20Il nous a semblé bon de recevoir d'eux le bouclier. 21Si donc des hommes pervers se sont enfuis de leur pays dans le vôtre, livrez-les au grand prêtre Simon pour qu'il les châtie selon leur loi," 22La même lettre fut adressée au roi Démétrius, à Attale, à Ariarathe et à Arsace, 23ainsi qu'à tous les pays: à Lampsaque, aux Spartiates, à Délos, à Mynde, à Sicyone, à la Carie, à Samos, à la Pamphylie, à la Lycie, à Halicarnasse, à Rhodes, à Phraselis, Cos, à Side à Araors, à Gortyne,. à Cnide, à Chypre et à Cyrène. 24Ils firent une copie de cette lettre pour Simon, le grand prêtre.\ 25Le roi Antiochus attaqua Dora le se-cond jour, faisant approcher ses troupes toujours de plus en plus près, et cons-truisant des machines ; et il enferma Try-phon, de manière qu'on ne pouvait ni entrer ni sortir. 26Alors Simon lui en-voya un secours de deux mille hommes d'élite, ainsi que de l'argent, de l'or et un appareil considérable. 27Le roi ne voulut pas les recevoir, mais il révoqua tous les engagements antérieurs qu'il avait pris vis-à-vis de Simon et il se retira de lui. 28Il lui envoya Athénobius, un de ses amis, pour s'aboucher avec lui et lui dire: "Vous occupez Joppé, Gazara et la citadelle de Jérusalem, qui sont des villes de mon royaume. 29Vous avez dé-vasté leurs environs, faisant un grand ravage dans le pays, et vous vous êtes rendus maîtres de beaucoup de lieux qui font partie de mes états. 30Maintenant donc, livrez-nous les villes dont vous vous êtes emparés et les tributs des localités dont vous vous êtes rendus maîtres, en dehors du territoire de la Judée. 31Si-non, donnez à la place cinq cents talents d'argent, et, pour les dévastations que vous avez commises et pour les tributs dus par ces villes, cinq cents autres ta-lents: faute de quoi nous irons vous faire la guerre." 32Athénobius, ami du roi, étant arrivé à Jérusalem, vit la magni-ficence de Simon un buffet couvert de vases d'or et d'argent, et la grande pompe dont il était entouré; il en fut stupéfait et il répéta les paroles du roi. 33Simon lui répondit: "Ce n'est point une terre étrangère que nous avons prise, ni des biens d'autrui dont nous nous sommes emparés; mais c'est l'héritage de nos pères, qui avait été pendant quel-que temps injustement possédé par nos ennemis. 34Pour nous, trouvant l'occasion favorable, nous revendiquons l'hé-ritage de nos pères. 35Quant à Joppé et à Gazara que tu réclames, ces deux villes faisaient beaucoup de mal à notre peuple et dans notre pays ; nous donne-rons pour elles cent talents." 36Athénobius ne lui répondit pas un mot, niais il s'en retourna irrité vers le roi, et lui rapporta la réponse de Simon, la magnifi-cence de sa cour et tout ce qu'il avait vu ; ce qui jeta le roi dans une grande colère. 37Or, Tryphon s'enfuit sur un navire à Orthosias.\ 38Le roi nomma Cendébée commandant du littoral, et lui donna une armée de fantassins et de cavaliers. 39Et il lui ordonna d'établir son camp en face de la Judée, de fortifier Gédor, d'en assu-rer les portes et de guerroyer contre le peuple. Le roi cependant poursuivait Try-phon. 40Cendébée, s'étant rendu à Jamnia, commença à irriter le peuple, à en-vahir la Judée, à faire des prisonniers et à massacrer. 41Il fortifia Céder et il y mit des cavaliers et des troupes de pied, pour faire des sorties et infester les che-mins de la Judée, comme le roi le lui avait commandé.
Copyright information for FreCrampon