Job 15

1Alors Eliphaz de Théman prit la parole et dit: 2Le sage répond-il par une science vaine? Se gonfle-t-il la poitrine de vent? 3Se défend-il par de futiles propos, par des discours qui ne servent à rien? 4Toi, tu détruis même la crainte de Dieu, tu anéantis toute piété envers Dieu. 5Ta bouche révèle ton iniquité, et tu prends le langage les fourbes. 6Ce n'est pas moi, c'est ta bouche qui te condamne, ce sont tes lèvres qui déposent contre toi. 7Es-tu né le premier des hommes? As-tu été enfanté avant les collines? 8As-tu assisté au conseil de Dieu? As-tu dérobé pour toi seul la sagesse? 9Que sais-tu, que nous ne sachions? Qu'as-tu appris, qui ne nous soit familier? 10Nous avons aussi parmi nous des cheveux blancs, des vieillards plus riches de jours que ton père. 11Tiens-tu pour peu de chose les consolations de Dieu et les douces paroles que nous t'adressons? 12Où ton coeur t'emporte-t-il, et que signifie ce roulement de tes yeux? 13Quoi! C'est contre Dieu que tu tournes ta colère, et que de ta bouche tu fais sortir de tels discours? 14Qu'est-ce que l'homme, pour qu'il soit pur, le fils de la femme, pour qu'il soit juste? 15Voici que Dieu ne se fie pas même à ses saints, et les cieux ne sont pas purs devant lui: 16combien moins cet être abominable et pervers, l'homme qui boit l'iniquité comme l'eau! 17Je vais t'instruire, écoute-moi; je raconterai ce que j'ai vu, 18ce que les sages enseignent, -- ils ne le cachent pas, l'ayant appris de leurs pères; 19à eux seuls avait été donné le pays, et parmi eux jamais ne passa l'étranger.-- 20« Le méchant, durant tous ses jours, est rongé par l'angoisse; un petit nombre d'années sont réservées à l'oppresseur. 21Des bruits effrayants retentissent à ses oreilles; au sein de la paix, le dévastateur fond sur lui. 22Il n'espère pas échapper aux ténèbres, il sent qu'il est guetté pour le glaive. 23Il erre pour chercher son pain; il sait que le jour des ténèbres est prêt, à ses côtés. 24La détresse et l'angoisse tombent sur lui; Elles l'assaillent comme un roi armé pour le combat. 25Car il a levé sa main contre Dieu, il a bravé le Tout-Puissant, 26il a couru sur lui le cou raide, sous le dos épais de ses boucliers. 27Il avait le visage couvert de graisse, et les flancs chargés d'embonpoint. 28Il occupait des villes qui ne sont plus, des maisons qui n'ont plus d'habitants, vouées à devenir des monceaux de pierre. 29Il ne s'enrichira plus, sa fortune ne tiendra pas, ses possessions ne s'étendront plus sur la terre. 30Il n'échappera pas aux ténèbres; la flamme desséchera ses rejetons, et il sera emporté par le souffle de la bouche de Dieu. 31Qu'il n'espère rien du mensonge, il y sera pris; le mensonge sera sa récompense. 32Elle arrivera avant que ses jours soient pleins, et son rameau ne verdira plus. 33Il secouera, comme la vigne, son fruit à peine éclos il laissera tomber sa fleur, comme l'olivier. 34Car la maison de l'impie est stérile, et le feu dévore la tente du juge corrompu. 35Il a conçu le mal, et il enfante le malheur, dans son sein mûrit un fruit de déception. »
Copyright information for FreCrampon