Sir 31

1Les veilles du riche consument les chairs, et les soucis lui enlèvent le sommeil. 2Un souci perpétuel empêche le sommeil, comme une maladie grave le bannit. 3Le riche travaille pour amasser des richesses, et, quand il se repose, il se rassasie de plaisirs 4Le pauvre travaille, faute d'avoir de quoi vivre, et, quand il se repose, il manque de tout. 5Celui qui aime l'or ne sera pas sans péché, et celui qui poursuit la corruption sera rassasié. 6Beaucoup ont été livrés à la ruine à cause de l'or, et leur perte était devant eux. 7L'or est un bois de scandale pour ceux qui lui sacrifient; tout insensé y sera pris. 8Heureux le riche qui sera trouvé sans tache, et qui n'est pas allé après l'or ! 9Qui est-il, pour que nous le proclamions heureux? Car il a fait une chose merveilleuse parmi son peuple. 10Quel est celui qui a été éprouvé à ce sujet et trouvé sans reproche? Que cette épreuve lui soit un sujet de gloire ! Qui a pu violer la loi et ne l'a pas violée, faire le mal et ne l'a pas fait? 11Sa fortune sera affermie, et l'assemblée publiera ses bienfaits. 12As-tu pris place à une table bien servie, n'ouvre pas la bouche devant elle, et ne dis pas : « Il y a sur elle bien des mets. » 13Souviens-toi que l'œil envieux est chose mauvaise; rien a-t-il été créé de plus mauvais que l'œil envieux? Aussi pleure-t-il de tout visage. 14Où il regarde, n'étends pas la main, et ne te heurte pas avec lui dans le plat. 15Juge des désirs du prochain d'après toi-même, et agis en toutes choses avec réflexion. 16Mange, comme il convient à un homme, de ce qui est devant toi, et ne mâche pas avec bruit, de peur d'inspirer du dégoût. 17Cesse le premier par bonne éducation, et ne te montre pas insatiable, de peur de scandaliser. 18Si tu es assis en nombreuse compagnie, n'étends pas la main avant les autres. 19Qu'il suffit de peu à un homme bien élevé ! Aussi, sur sa couche, il respire librement. 20Le sommeil salutaire est pour l'estomac sobre; on se lève matin et on a l'esprit à soi. Les douleurs de l'insomnie, les vomissements et la colique sont pour l'homme intempérant. 21Si tu as été amené à trop manger, lève-toi, promène-toi au large, et tu seras soulagé. 22Ecoute-moi, mon fils, et ne me méprise pas, et à la fin tu éprouveras la vérité de mes paroles : Dans toutes tes actions, sois diligent, et aucune maladie ne te surviendra. 23Les lèvres bénissent celui qui est libéral en ses repas, et le témoignage rendu à sa générosité est vrai. 24La ville murmure contre celui qui est avare en ses repas, et le témoignage rendu à son avarice est exact. 25Ne fais pas le brave avec le vin, car le vin en a fait périr beaucoup. 26La fournaise éprouve l'acier quand on le trempe; de même le vin éprouve les cœurs quand les orgueilleux se querellent. 27Le vin est comme la vie pour l'homme, si tu le bois dans sa juste mesure. Quelle vie a celui qui manque de vin? Et certes le vin a été fait pour réjouir les hommes. 28Allégresse du cœur et joie de l'âme, tel est le vin pris à temps, dans une juste mesure. 29Amertume de l'âme est le vin bu en abondance, alors qu'on est excité et qu'on se dispute. 30L'ivresse échauffe la fureur de l'insensé et le fait tomber; elle diminue les forces et amène des blessures. 31Dans un festin, ne fais pas de reproches au prochain, et ne le traite avec mépris pendant qu'il est dans la joie; ne lui adresse pas de paroles injurieuses, et ne le presse pas, en lui redemandant quelque chose. 32. 42.
Copyright information for FreCrampon