Sir 43

1L'orgueil des hauteurs, c'est le firmament dans son pur éclat; et l'aspect du ciel est une vision de gloire. 2Le soleil, quand il se montre, glorifie le Seigneur, à son lever; c'est une merveilleuse créature, l'œuvre du Très-Haut. 3A son midi, il dessèche la terre; qui peut tenir devant ses ardeurs? 4Pour ses travaux, l'artisan active le feu de la fournaise : trois fois plus le soleil échauffe les montagnes. Il embrase les vapeurs de l'air, et, quand il fait resplendir ses rayons, il éblouit les yeux. 5Grand est le Seigneur qui l'a fait, et, sur son ordre, il précipite sa course. 6La lune aussi est toujours fidèle, à l'heure qui lui est assignée; elle indique le temps de l'année, et annonce l'avenir. 7De la lune vient le signal des fêtes; sa lumière diminue quand elle est arrivée à son plein. 8C'est d'elle que le mois prend son nom; elle croît merveilleusement dans ses diverses phases. C'est la tente d'un camp dans les hauteurs des cieux; elle brille au firmament du ciel. 9La beauté du ciel, c'est l'éclat des étoiles, parure éclatante dans les hauteurs du Seigneur. 10Selon l'ordre du Saint, elles se tiennent à la place assignée, et ne se fatiguent pas dans leurs veilles. 11Vois l'arc-en-ciel et bénis Celui qui l'a fait; il est bien beau dans sa splendeur ! 12Il embrasse le ciel dans son cercle radieux; ce sont les mains du Très-Haut qui le tendent. 13Par son ordre, la neige se précipite, et les éclairs se pressent, exécuteurs de ses jugements. 14C'est pourquoi ses trésors s'ouvrent, et les nuées volent comme des oiseaux. 15Par sa puissance, il donne la force aux nuées, et la grêle tombe comme des éclats de pierre. 16La voix de son tonnerre fait trembler la terre, et, quand il se montre, les montagnes chancellent. 17A sa volonté, le vent du midi souffle, l'aquilon se déchaîne et le tourbillon fait rage. Il répand la neige comme des oiseaux qui s'abattent; elle descend comme la sauterelle qui fait halte. 18L'œil admire la beauté de sa blancheur, et le cœur est émerveillé de sa chute. 19Il verse le givre sur la terre comme du sel, et la gelée le durcit en pointes d'épines. 20Le vent froid du nord se met à souffler, et l'eau se durcit en glace; cette glace s'étend immobile sur tout amas d'eau, et revêt l'eau comme d'une cuirasse. 21Le Seigneur dévore les montagnes et embrase le désert, il brûle la verdure comme le feu. 22De tous ces maux le remède est un nuage qui arrive rapidement; une rosée qui survient console de la chaleur brûlante. 23Selon son dessein, il a dompté l'abîme, et il y a planté des îles. 24Ceux qui naviguent sur la mer en racontent les périls, et, en entendant leurs récits, nous sommes étonnés. 25Là sont des créatures étranges et merveilleuses, des animaux de toutes sortes et la race des monstres marins. 26Par le Seigneur, toute chose marche heureusement à sa fin, et tout subsiste par sa parole. 27Nous pourrions dire beaucoup, et nous ne l'atteindrions pas; le résumé de notre discours : Il est le tout. 28Voulant le louer, où en trouverions-nous la force? Il est le Tout-Puissant, supérieur à toutes ses œuvres. 29Le Seigneur est terrible et souverainement grand, et merveilleuse est sa puissance. 30En louant le Seigneur, exaltez-le tant que vous pourrez, car il sera toujours plus haut encore. Pour l'exalter, rassemblez toutes vos forces; ne vous lassez pas, car vous ne pourrez l'atteindre. 31Qui l'a vu et pourrait en discourir? Qui est capable de le louer tel qu'il est? 32Beaucoup de merveilles cachées sont plus grandes encore, car nous ne voyons qu'un petit nombre de ses œuvres. 33Le Seigneur a tout fait, et il donne la sagesse aux hommes pieux. 34. 37.
Copyright information for FreCrampon