Daniel 7

Dans la première année de Balthasar, roi de Babylone, Daniel eut un songe, et des visions se présentèrent à son esprit sur sa couche. Immédiatement il mit par écrit le songe, racontant la substance des choses. Daniel commença et dit: "Je regardais au cours de ma vision nocturne, et voilà que les quatre vents du ciel firent irruption sur la grande mer. Et quatre bêtes énormes surgirent du fond de la mer, différentes l’une de l’autre. La première était semblable à un lion et avait des ailes d’aigle; tandis que je regardais, les ailes lui furent arrachées, elle fut soulevée de terre, redressée sur ses pieds comme un homme, et elle reçut un cœur d’homme. Puis, ce fut une autre bête, une deuxième, semblable à un ours; elle était soulevée d’un côté et tenait trois côtes dans la gueule, entre ses dents, et on lui disait: "Lève-toi, mange beaucoup de chair." Après cela, je regardai encore, et voilà une autre bête, semblable à une panthère, ayant sur le dos quatre ailes d’oiseau; cette bête avait aussi quatre têtes, et elle reçut la domination en partage. Ensuite, je regardai encore au cours de ma vision nocturne, et voilà une quatrième bête, formidable, terrifiante et extrêmement vigoureuse; elle avait de puissantes dents de fer, elle dévorait et broyait; ce qu’elle laissait, elle le foulait aux pieds. Elle différait de toutes les bêtes qui l’avaient précédée et était munie de dix cornes. Je contemplais ces cornes, et voilà qu’une autre corne encore, une petite, monta parmi elles; et trois des premières cornes furent arrachées pour lui faire place. Cette corne avait des yeux pareils à des yeux d’homme et une bouche qui parlait avec arrogance. Je continuai à regarder, lorsque des trônes furent dressés et un ancien des jours prit la place. Son vêtement avait la blancheur de la neige, et la chevelure de sa tête, celle de la laine éclatante son trône était des flammes étincelantes et ses roues un feu incandescent. 10 Un torrent de feu jaillissait et s’épandait devant lui; mille milliers le servaient et dix mille myriades se tenaient en sa présence: le tribunal entra en séance et les livres furent ouverts. 11 Je continuai à regarder: alors, à la suite des paroles arrogantes que proférait la corne, je vis comme la bête fut tuée, son corps détruit et livré à l’action du feu. 12 Quant aux autres bêtes, le pouvoir leur fut également enlevé; mais une prolongation de vie leur fut accordée jusqu’à un temps et un délai déterminés. 13 Je regardai encore dans la vision nocturne, et voilà qu’au sein des nuages célestes survint quelqu’un qui ressemblait à un fils de l’homme; il arriva jusqu’à l’ancien des jours, et on le mit en sa présence. 14 C’Est à lui que furent données la domination, la gloire et la royauté; l’ensemble des nations, peuples et langues lui rendaient hommage. Sa domination était une domination éternelle, immuable, et sa royauté ne devait plus être détruite. 15 Mon âme, à moi Daniel, défaillit dans son enveloppe corporelle et les visions de mon esprit me jetèrent dans une grande frayeur. 16 Je m’approchai de l’un des assistants et l’interrogeai sur le sens véritable de tout cela; il me répondit et me fit connaître la signification de ces choses. 17 "Ces bêtes formidables dit-il, qui sont au nombre de quatre, ce sont quatre rois qui s’élèveront sur la terre. 18 Puis, les saints du Très-Haut recevront la royauté et demeureront en possession de cette royauté jusque dans l’éternité et l’éternité des éternités." 19 Là-dessus, je voulus être fixé sur le compte de la quatrième bête, qui différait de toutes les autres, redoutable à l’excès, qui avait des dents de fer et des griffes d’airain, qui dévorait, broyait et foulait aux pieds ce qui restait, 20 ainsi que sur le compte des dix cornes qu’elle portait sur sa tête et de la dernière qui avait poussé, amenant la chute de trois d’entre elles, de cette corne qui avait des yeux et une bouche parlant avec arrogance, et paraissait plus grande que ses devancières. 21 Je voyais comme cette corne engageait une guerre avec les saints et triomphait d’eux, 22 jusqu’au moment où, l’ancien des jours étant venu, justice fut rendue aux saints du Dieu suprême, et le temps arriva où les saints furent mis en possession de la royauté. 23 Voici quelle fut sa réponse: "La quatrième bête représente un quatrième empire qui s’élèvera sur la terre et se distinguera de tous les empires; il dévorera toute la terre, la foulera et la broiera. 24 Les dix cornes, ce sont dix rois qui naîtront de cet empire; et après eux s’en élèvera un autre, différent des précédents, et qui abaissera trois rois. 25 II proférera des paroles contre le Très-Haut, opprimera les saints de l’être suprême; il aura la prétention de changer les solennités et la loi; et tous seront livrés entre ses mains durant une période, deux périodes et une demi-période. 26 Puis, la cour de justice tiendra séance, et on lui enlèvera le pouvoir, de façon à le ruiner et à le détruire de fond en comble. 27 Mais la royauté, la domination et la puissance des royaumes qui sont sous toute l’étendue des cieux seront données au peuple des saints du Très-Haut: son empire sera un empire éternel, et toutes les puissances lui seront assujetties et lui obéiront." 28 Ici se termina la communication. Quant à moi, Daniel, mes réflexions furent pour moi une cause de grande frayeur, mon visage s’en trouva altéré; mais je gardai la chose au fond de mon cœur.
Copyright information for FreKhan