Isaiah 28

Malheur, couronne fastueuse des buveurs d’Ephraïm, diadème éphémère dont se pare son orgueil, qui entoure des têtes brillantes de parfums, étourdies par le vin! Voici venir, violent et impétueux, lancé par l’Eternel comme l’irruption de la grêle, un ouragan meurtrier; comme l’irruption de grandes eaux qui submergent tout, il le fait peser sur le sol avec puissance. Elle sera foulée aux pieds, la couronne fastueuse des buveurs d’Ephraïm, et il adviendra de ce diadème flétri qui pare son orgueil, qui couronne sa tête brillante de parfums, comme d’une primeur avant l’été, laquelle, à peine aperçue, à peine dans la main, est déjà dévorée. En ce jour, l’Eternel-Cebaot sera une couronne de gloire et un splendide diadème pour le reste de son peuple, et une inspiration de justice à ceux qui siègent pour la justice, de courage à ceux qui repoussent les attaques près des portes. Toutefois, eux aussi sont troublés par le vin, égarés par la boisson; prêtre et prophète trébuchent à cause de la boisson, sont étourdis par le vin, pris de vertige par suite d’ivresse; leur vision est devenue trouble et ils vacillent dans leurs jugements. En effet, toutes les tables sont couvertes de vomissures et d’immondices; pas un coin n’y échappe. "À qui donc veut-il enseigner la science? À qui inculquer des leçons? À des enfants qui viennent d’être sevrés, de quitter la mamelle. 10 Ce n’est que loi sur loi, précepte sur précepte, règle sur règle, ordre sur ordre, une vétille par ci, une vétille par là!" 11 Sans doute c’est dans une langue barbare et dans un idiome étranger qu’il parlait à ce peuple, 12 lorsqu’il leur disait: "Ceci est la paix donnez du relâche à ceux qui sont Ias ceci est le repos!" Ils n’ont pas voulu écouter. 13 Ils n’ont vu dans la parole du Seigneur que loi sur loi, précepte sur précepte, règle sur règle, ordre sur ordre, une vétille par ci, une vétille par là, de sorte qu’en marchant ils trébuchent en arrière et se brisent, s’engagent dans le piège et s’y embarrassent. 14 En vérité, écoutez la parole de l’Eternel, ô gens de raillerie, vous qui dominez ce peuple dans Jérusalem. 15 Vous avez dit: "Nous avons contracté une alliance—avec la mort, conclu un pacte avec le Cheol; lorsque passera le fléau dévastateur, il ne nous atteindra pas, car nous avons fait de la fraude notre abri et du mensonge notre refuge." 16 Mais ainsi a parlé le Seigneur, l’Eternel: Voici, je vais, dans Sion, ériger une pierre de fondation, une pierre éprouvée, une précieuse pierre d’angle solidement fixée; quiconque s’y appuiera ne sera pas réduit à fuir. 17 J’Emploierai le droit comme cordeau et la justice comme fil à plomb; la grêle balayera l’abri de la fraude et les eaux entraîneront son refuge. 18 Alors sera rompue votre alliance avec la mort, votre pacte avec le Cheol ne tiendra pas: lorsque s’avancera le fléau dévastateur, vous en serez écrasés. 19 Toutes les fois qu’il passera, il vous emportera; matin après matin il passera, le jour et la nuit, et rien que d’en percevoir le bruit sera un sujet d’épouvante. 20 Trop courte sera la couche pour s’y étendre, et trop étroite la couverture pour s’y envelopper. 21 Car l’Eternel se lèvera comme sur la montagne de Peracim, et il manifestera sa colère comme dans la vallée de Gabaon, pour accomplir son œuvre étrange est son œuvre, et pour exécuter son labeur extraordinaire est son labeur. 22 Maintenant donc, trêve à vos railleries! Elles renforceraient vos chaînes; car c’est un arrêt de destruction que j’ai entendu prononcer par le Seigneur, l’Eternel-Cebaot, contre tout le pays. 23 Prêtez l’oreille et écoutez ma voix, soyez attentifs et entendez mon discours. 24 Le laboureur passe-t-il tout son temps à labourer en vue de semer? À fendre le sol et à promener la herse dans son champ? 25 N’Est-ce pas? Quand il en a égalisé la surface, il y répand de la vesce, y jette du cumin, sème le froment dans les sillons, l’orge aux endroits désignés et l’épeautre sur les bords. 26 C’Est son Dieu qui lui a enseigné la règle à suivre, c’est lui qui l’a instruit. 27 De même ce n’est pas avec le rouleau tranchant que la vesce est battue, ce n’est pas la roue du chariot qu’on fait passer sur le cumin: la vesce est battue avec le bâton et le cumin avec la verge. 28 Mais le blé dont on fait le pain doit être écrasé; il ne sert de rien de le battre indéfiniment, d’y faire passer avec force les roues du chariot et les chevaux, ce qui ne le réduit pas en poussière. 29 Cela aussi émane de l’Eternel-Cebaot: il conçoit des desseins merveilleux et déploie une haute sagesse.
Copyright information for FreKhan