Job 18

Bildad prit la parole et dit: Jusqu’à quand ferez-vous assaut de discours? Devenez raisonnables, puis nous pourrons parler. Pourquoi nous considère-t-on comme des brutes? Pourquoi sommes-nous bornés à vos yeux! O toi, qui te déchires toi-même dans ta fureur, est-ce par amour de toi que la terre sera abandonnée et que le rocher changera de place? Oui certes, la lampe des méchants s’éteint, la flamme de son foyer cesse de briller. La lumière s’obscurcit dans sa tente, son flambeau s’éteint au-dessus de lui. Ses pas, jadis assurés, deviennent hésitants, il est renversé par ses propres projets. Car ses pieds se prennent dans le filet, il chemine sur des rets. Le piège le saisit au talon, le traquenard se referme violemment sur lui. 10 Des entraves lui sont posées secrètement sur le sol, des embûches couvrent la route qu’il suit. 11 De toutes parts les terreurs le poursuivent et font vaciller ses jambes. 12 Sa vigueur dépérit par la faim, la ruine menace ses flancs. 13 Les lambeaux de sa peau deviennent une pâture, ses membres, une proie pour le premier-né de la mort. 14 Il est arraché de la tente où il vivait en sécurité, et poussé entre les bras du roi des épouvantements. 15 Des gens qui ne lui sont de rien se fixent dans sa demeure; une pluie de soufre se répand sur son domaine. 16 Par en bas, ses racines se dessèchent, par en haut, son feuillage se flétrit. 17 Son souvenir s’efface de la terre, et rien ne rappelle son nom dans l’étendue du monde. 18 On le repousse de la lumière dans les ténèbres et on l’expulse de l’univers. 19 Il ne laisse ni lignée, ni postérité, ni aucun survivant dans son habitation. 20 Sa destinée frappe de stupeur ceux de l’Occident et donne le frisson à ceux de l’Orient. 21 Oui, voilà ce qui attend les demeures du malfaiteur, la résidence de qui ne reconnaît pas Dieu!
Copyright information for FreKhan