Job 19

Job reprit la parole et dit: Jusqu’à quand contristerez-vous mon âme et m’accablerez-vous de vos discours? Voilà dix fois que vous m’injuriez; vous ne rougissez pas de me torturer. Mais soit! Admettons que j’aie des torts: ces torts ne pèseraient que sur moi. Quant à vous, si vraiment vous prétendez vous grandir à mes dépens et me reprocher la honte où je suis réduit, sachez donc que c’est Dieu qui m’a fait un passe-droit, et qui m’a enveloppé de ses embûches. Quoi! Je crie à la violence et ne trouve point d’écho; j’appelle au secours, et de justice point! Il m’a barré la route, impossible de passer; sur mes sentiers, il a répandu les ténèbres. Il m’a dépouillé de mon honneur; il a enlevé la couronne de ma tête. 10 Il m’a démoli de fond en comble, et je me suis écroulé; il a arraché comme un arbre mon espérance. 11 II a enflammé sa colère contre moi; il m’a traité comme ses ennemis. 12 Ses hordes arrivent en masse, se fraient un chemin contre moi et mettent le siège autour de ma tente. 13 Mes frères, il les a éloignés de moi, mes amis ne sont plus que des étrangers pour moi. 14 Mes proches m’ont délaissé, mes intimes m’ont oublié. 15 Les gens de ma maison, mes propres servantes me considèrent comme un intrus; je suis devenu un inconnu à leurs yeux. 16 J’Appelle mon serviteur: il ne répond pas; je suis obligé de le supplier de ma bouche. 17 Mon haleine est odieuse à ma femme et mes caresses aux fils de mes entrailles, 18 Même de jeunes enfants me montrent leur dédain; quand je veux me lever, ils manifestent contre moi. 19 Tous mes fidèles confidents m’ont pris en horreur, et ceux que j’aimais se sont tournés contre moi. 20 Mes os sont collés à ma peau et à ma chair; je n’ai sauvé du désastre que la peau de mes dents. 21 Ah! Pitié, pitié, vous mes amis! Vous voyez que la main de Dieu m’a frappé. 22 Pourquoi me persécutez-vous à l’exemple de Dieu? Pourquoi êtes-vous insatiables de ma chair? 23 Plût à Dieu que mes paroles fussent mises par écrit, qu’elles fussent burinées dans le livre! 24 Qu’avec un stylet de fer et de plomb, elles fussent gravées pour toujours dans le roc! 25 Je sais bien, moi, que mon sauveur vit, et qu’à la fin il se manifestera sur la terre. 26 Après que ma peau, que voilà, sera complètement tombée, libéré de ma chair, je verrai Dieu! 27 Oui, je le contemplerai moi-même pour mon bien, mes yeux le verront, non ceux d’un autre. Mon cœur se consume d’attente dans mon sein. 28 Que si donc vous dites: "Comme nous allons nous acharner contre lui!" le fond du débat tenant à ma personne, 29 eh bien, ayez peur du glaive, car l’emportement dont vous faites preuve est un crime passible du glaive! Ainsi vous apprendrez qu’il y a une justice.
Copyright information for FreKhan