Job 39

Connais-tu le temps où enfantent les chamois des roches? Le temps où les biches mettent bas, l’as-tu observé? Peux-tu compter les mois de leur grossesse? Sais-tu l’heure de leur délivrance? Elles s’accroupissent, émettent leur portée et se débarrassent de leurs douleurs. Leurs petits gagnent en force, grandissent en plein air, ils partent et ne reviennent plus vers elles. Qui a lâché l’onagre en liberté? Qui a dénoué les liens de l’âne sauvage, à qui j’ai assigné le désert pour demeure et les plaines salées pour habitation? Il se rit du tumulte de la cité, il n’entend pas les cris d’un maître. Il explore les montagnes pour trouver son pâturage et se met en quête, de n’importe quelle verdure. Le buffle consent-il à te servir? Passera-t-il la nuit à ton râtelier? 10 L’Attacheras-tu au sillon par une corde, ou ira-t-il hersant les vallées derrière toi? 11 Te fieras-tu à lui, parce que grande est sa force? Lui abandonneras-tu le soin de ton travail? 12 Compteras-tu sur lui pour rentrer ton grain, pour recueillir le produit de ton aire? 13 L’Autruche bat joyeusement des ailes: si seulement ses ailes et ses plumes étaient tendrement fidèles! 14 Car elle abandonne ses œufs à la terre et les laisse chauffer sur le sable, 15 oubliant qu’un pied peut les fouler et la bête des champs les écraser. 16 Elle est dure pour ses petits, comme s’ils lui étaient étrangers: sa peine aura été en pure perte, et elle n’en a pas de regret. 17 C’Est que Dieu lui a refusé la sagesse et ne lui a pas départi de l’intelligence. 18 Mais quand elle se dresse pour prendre son élan, elle défie chevaux et cavaliers. 19 Est-ce toi qui donnes la vigueur au cheval, qui garnis son cou d’une crinière flottante? 20 Est-ce toi qui le fais bondir comme la sauterelle? L’Éclat de son ébrouement inspire l’effroi. 21 Il creuse le sol et, tout joyeux de sa force, il s’élance vers la mêlée. 22 Il se rit de la crainte, il ne tremble ni ne recule devant l’épée. 23 Sur son dos résonnent le carquois, la lance étincelante et le javelot. 24 D’Impatience et de colère, il dévore l’espace; il ne se possède plus lorsque sonne le clairon. 25 Au coup de trompette, il dit: "Ah!" Et de loin il flaire la bataille, la voix tonnante des chefs et les cris des combattants. 26 Est-ce par un effet de ton intelligence que l’épervier prend son essor et déploie ses ailes vers le Midi? 27 Est-ce par ton ordre que l’aigle s’élève et va nicher dans les hauteurs? 28 Il fait du rocher sa demeure et se gîte sur la dent des montagnes et les pics escarpés. 29 De là il guette la proie ses regards portent au loin. 30 Ses aiglons se gorgent de sang partout où il y a des cadavres, il est présent.
Copyright information for FreKhan