Psalms 28

De David. C’Est vers toi que je crie, ô Seigneur! Mon Rocher, ne m’oppose pas ton silence, car si tu gardais le silence à mon égard, je serais pareil à ceux qui descendent au tombeau. Ecoute ma voix suppliante quand je t’invoque, quand j’élève les mains vers ton auguste sanctuaire. Ne me confonds pas avec les méchants, avec les artisans d’iniquité, qui parlent paix à leurs proches, et n’ont que méchanceté au cœur. Donne-leur le prix de leur conduite, de leurs actes pervers, traite-les selon l’œuvre de leurs mains; paie-leur le salaire qu’ils méritent. Car ils ne prêtent aucune attention aux actes de l’Eternel, ni à l’œuvre de ses mains: qu’il les renverse pour ne plus les relever! Béni soit le Seigneur, car il a entendu ma voix suppliante! L’Eternel est ma force, mon bouclier; en lui mon cœur s’est confié et j’ai été secouru. Aussi mon cœur est-il en joie. Par mon cantique, je vais lui rendre grâce. L’Eternel est une force pour son peuple, un rempart protecteur pour son oint. Prête assistance à ton peuple et bénis ton héritage: conduis-les comme un berger et soutiens-les jusque dans l’éternité.
Copyright information for FreKhan