Psalms 60

Au chef des chantres. D’Après Chouchân Edouth. Mikhtam de David, poème didactique, à l’occasion de sa guerre avec les Syriens de Çoba, lorsque Joab, à son retour, défit Edom dans la vallée du Sel, lui tuant douze mille hommes. O Dieu, tu nous as délaissés, tu as fait brèche parmi nous, tu t’es irrité: puisses-tu réparer nos pertes! Tu as fait trembler le pays, tu y as ouvert des crevasses; restaure ses ruines, car il vacille. Tu en as fait voir de dures à ton peuple, tu nous as forcés de boire un vin de vertige: puisses-tu donner à tes adorateurs une bannière, pour s’y rallier au nom de la vérité. Sélah! Afin que tes bien-aimés échappent au danger, secours-nous avec ta droite, et exauce-moi! L’Eternel l’a annoncé en son sanctuaire: "Je triompherai, je veux m’adjuger Sichem, mesurer au cordeau la vallée de Souccot. A moi Galaad! à moi Manassé! Ephraïm est la puissante sauvegarde de ma tête, Juda est mon sceptre. 10 Moab est le bassin où je me lave; sur Edom," je jette ma sandale. Chante donc victoire contre moi, pays des Philistins! 11 Qui me conduira à la ville forte? Qui saura me mener jusqu’à Edom? 12 Ne sera-ce pas toi, ô Dieu, toi qui nous avais délaissés, qui ne faisais plus campagne avec nos armées? 13 Prête-nous secours contre l’adversaire, puisque trompeuse est l’aide de l’homme. 14 Avec Dieu nous ferons des prouesses: c’est lui qui écrasera nos ennemis.
Copyright information for FreKhan