Ezekiel 10

EZECHIEL 10

L'homme vêtu de lin. Roues pleines d'yeux.

Puis je regardai, et voici dans l'étendue qui était sur la tête des Chérubins parut au-dessus d'eux comme une pierre de saphir, qui, à la voir, était semblable à un trône. Et on parla à l'homme vêtu de lin, et on lui dit : entre dans l'entre-deux des roues au dessous du Chérubin, et remplis tes paumes de charbons de feu de l'entre-deux des Chérubins, et les répands sur la ville ; il y entra donc, moi le voyant. Et les Chérubins se tenaient à main droite de la maison quand l'homme entra ; et une nuée remplit le parvis intérieur. Puis la gloire de l'Eternel s'éleva de dessus les Chérubins pour venir sur le seuil de la maison, et la maison fut remplie d'une nuée ; le parvis aussi fut rempli de la splendeur de la gloire de l'Eternel. Et on entendit le bruit des ailes des Chérubins jusqu'au parvis extérieur, comme la voix du Dieu Fort Tout-puissant, quand il parle. Et il arriva que quand il eut commandé à l'homme qui était vêtu de lin, en disant : prends du feu de l'entre-deux des Chérubins ; il entra, et se tint auprès des roues. Et l'un des Chérubins étendit sa main vers l'entre-deux des Chérubins au feu qui était dans l'entre-deux des Chérubins ; et il en prit, et le mit entre les mains de l'homme vêtu de lin, qui l'ayant reçu, se retira. (Car il apparaissait dans les Chérubins la figure d'une main d'homme sous leurs ailes.) Puis je regardai, et voici quatre roues auprès des Chérubins, une roue auprès d'un des Chérubins, et une autre roue auprès d'un Chérubin ; et la ressemblance des roues était comme la couleur d'une pierre de chrysolithe. 10 Et quant à leur ressemblance, toutes quatre avaient une même façon, comme si une roue eût été au dedans d'une autre roue. 11 Quand elles marchaient, elles allaient sur leurs quatre côtés ; et en marchant elles ne se tournaient point, mais au lieu vers lequel le chef tendait, elles allaient après lui ; elles ne se tournaient point quand elles marchaient. 12 Non plus que tout le corps des Chérubins, ni leur dos, ni leurs mains, ni leurs ailes ; et les roues, savoir leurs quatre roues, étaient pleines d'yeux à l'entour. 13 Et quant aux roues, on les appela, moi l'entendant, un chariot. 14 Et chaque animal avait quatre faces : la première face était la face d'un Chérubin ; et la seconde face était la face d'un homme ; et la troisième était la face d'un lion ; et la quatrième la face d'un aigle. 15 Puis les Chérubins s'élevèrent en haut. Ce sont là les animaux que j'avais vus auprès du fleuve de Kébar. 16 Et lorsque les Chérubins marchaient, les roues aussi marchaient auprès d'eux, et quand les Chérubins élevaient leurs ailes pour s'élever de terre, les roues ne se contournaient point d'auprès d'eux. 17 Lorsqu'ils s'arrêtaient, elles s'arrêtaient ; et lorsqu'ils s'élevaient, elles s'élevaient ; car l'esprit des animaux était dans les roues. 18 Puis la gloire de l'Eternel se retira de dessus le seuil de la maison, et se tint au dessus des Chérubins. 19 Et les Chérubins élevant leurs ailes, s'élevèrent de terre en ma présence quand ils partirent ; et les roues s'élevèrent aussi vis-à-vis d'eux, et chacun d'eux s'arrêta à l'entrée de la porte Orientale de la maison de l'Eternel ; et la gloire du Dieu d'Israël était sur eux par dessus. 20 Ce sont là les animaux que j'avais vus sous le Dieu d'Israël près du fleuve de Kébar ; et je connus que c'étaient des Chérubins. 21 Chacun avait quatre faces, et chacun quatre ailes, et il y avait une ressemblance de main d'homme sous leurs ailes. 22 Et quant à la ressemblance de leurs faces, c'étaient les faces que j'avais vues auprès du fleuve de Kébar, et leur même regard, et elles-mêmes ; et chacun marchait vis-à-vis de soi.
Copyright information for FreMartin