Job 3

Job 3

Plaintes criminelles de Job sur ses afflictions qui maudit le jour de sa naissance.

Après cela, Job ouvrit la bouche, et maudit son jour. Car prenant la parole, il dit : Périsse le jour auquel je naquis, et la nuit en laquelle il fut dit : Un enfant mâle est né ! Que ce jour-là ne soit que ténèbres ; que Dieu ne le recherche point d'en haut, et qu'il ne soit point éclairé de la lumière ! Que les ténèbres et l'ombre de la mort le rendent souillé ; que les nuées demeurent sur lui ; qu'il soit rendu terrible comme le jour de ceux à qui la vie est amère ! Que l'obscurité couvre cette nuit-là, qu'elle ne se réjouisse point d'être parmi les jours de l'année, et qu'elle ne soit point comptée parmi les mois ! Voilà, que cette nuit soit solitaire, qu'on ne se réjouisse point en elle ! Que ceux qui ont accoutumé de maudire les jours et ceux qui sont prêts à renouveler leur deuil, la maudissent ! Que les étoiles de son crépuscule soient obscurcies ; qu'elle attende la lumière, mais qu'il n'y en ait point, et qu'elle ne voie point les rayons de l'aube du jour ! 10 Parce qu'elle n'a pas fermé le ventre qui m'a porté, et qu'elle n'a point caché le tourment loin de mes yeux. 11 Que ne suis-je mort dès la matrice ; que n'ai-je expiré aussitôt que je suis sorti du ventre de ma mère ! 12 Pourquoi les genoux m'ont-ils reçu ? pourquoi m'a-t-on présenté les mamelles afin que je les suçasse ? 13 Car maintenant je serais couché, je me reposerais, je dormirais ; il y aurait eu dès lors du repos pour moi, 14 Avec les Rois et les Gouverneurs de la terre, qui se bâtissent des solitudes ; 15 Ou avec les Princes qui ont eu de l'or, et qui ont rempli d'argent leurs maisons. 16 Ou que n'ai-je été comme un avorton caché ; comme les petits enfants qui n'ont point vu la lumière ! 17 Là les méchants ne tourmentent plus personne, et là demeurent en repos ceux qui ont perdu leur force. 18 Pareillement ceux qui avaient été dans les liens, jouissent du repos, et n'entendent plus la voix de l'exacteur. 19 Le petit et le grand sont là ; et là l'esclave n'est plus sujet à son seigneur. 20 Pourquoi la lumière est-elle donnée au misérable, et la vie à ceux qui ont le coeur dans l'amertume ; 21 Qui attendent la mort, et elle ne vient point, et qui la recherchent plus que les trésors ; 22 Qui seraient ravis de joie et seraient dans l'allégresse, s'ils avaient trouvé le sépulcre ? 23 Pourquoi, dis-je, la lumière est-elle donnée à l'homme à qui le chemin est caché, et que Dieu a enfermé de tous côtés ? 24 Car avant que je mange, mon soupir vient, et mes rugissements coulent comme des eaux. 25 Parce que ce que je craignais le plus, m'est arrivé, et ce que j'appréhendais, m'est survenu. 26 Je n'ai point eu de paix, je n'ai point eu de repos, ni de calme, depuis que ce trouble m'est arrivé.
Copyright information for FreMartin