1 Corinthians 5

Le bruit est généralement répandu qu'il y a parmi vous de l'impudicité, et une impudicité telle qu'elle n'existe pas même chez les Gentils, car elle va jusques au point que l'un de vous possède la femme de son père
Le mariage d'un homme avec sa belle-mère étant interdit par la loi de Moïse (Lévitiq.18.8) et, probablement dès cette époque, par la législation romaine (Digeste XXIII, 12, 14), toute union de ce genre devait être considérée comme irrégulière et criminelle.
!
Et vous êtes enflés d'orgueil ! Et vous n'êtes pas plutôt dans le deuil, afin que celui qui a commis cette action soit ôté du milieu de vous ? Car, pour moi, qui suis absent de corps, mais présent par l'esprit, j'ai déjà décidé, comme si j'étais présent, de livrer celui qui a commis cette action, après que mon esprit et vos personnes ont été rassemblés au nom de notre seigneur Jésus, de livrer, dis-je, un tel homme à Satan, par la puissance de notre Seigneur Jésus, pour détruire sa chair, afin que l'esprit soit sauvé dans la journée du seigneur. Votre orgueil est bien mal placé ! Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever la pâte tout entière ? Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle ; aussi bien êtes-vous sans levain, car notre pâque aussi a été immolée, je veux dire Christ. Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de perversité et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. Je vous ai écrit dans ma lettre
Il s'agit évidemment d'une lettre adressée par Paul aux Corinthiens avant celle-ci, et qui n'est pas parvenue jusques à nous.
de ne pas avoir commerce avec les impudiques,
10 non pas absolument avec les impudiques de ce monde, ou les cupides et les ravisseurs, ou les idolâtres, puisque, dans ce cas, vous devriez sortir du monde ; 11 mais, en fait, je vous ai écrit de ne pas avoir de commerce avec celui qui, portant le titre de frère, serait impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, et de ne pas même manger avec un tel homme. 12 Car en quoi cela me regarde-t-il de juger ceux du dehors ? N'est-ce pas vous qui jugez ceux du dedans ; tandis que ceux du dehors, c'est Dieu qui les jugera ? 13 Otez le méchant du milieu de vous.
Copyright information for FrePGR