1 Samuel 20

Et David s'enfuit de Naioth près Rama et il vint trouver Jonathan et dit : Qu'ai-je fait et quel est mon crime et quel est mon péché contre ton père pour qu'il attente à ma vie ? Et [Jonathan] lui dit : A Dieu ne plaise ! Tu ne mourras point. Voici, mon père ne fait rien ? chose grande ou petite, sans me mettre en part ; et pourquoi mon père se cacherait-il de moi en ceci ? Il n'en est rien. Et David fit encore serment et dit : Ton père sait très bien que j'ai trouvé grâce à tes yeux, et il aura dit : Il ne faut pas que Jonathan en soit instruit de peur qu'il ne s'afflige. Mais certainement, par la vie de l'Éternel et par ta vie, il n'y a qu'un pas entre moi et la mort. Et Jonathan dit à David : Je ferai pour toi ce que ton âme dictera. Et David dit à Jonathan : Voici, demain, c'est lune nouvelle, et j'ai ma place à la table du Roi ; mais laisse-moi libre et j'irai me cacher dans la campagne jusqu'à la troisième soirée. Si ton père remarquait mon absence, dis : David m'a prié de lui permettre de faire une course à Bethléhem, sa cité, à l'occasion d'un sacrifice annuel qui s'y fait pour toute la famille. S'il reprend ainsi : C'est bon ! il y a paix pour ton serviteur ; mais s'il se courrouce, sache que ma perte est arrêtée par devers lui. Montre donc de l'affection à ton serviteur, car tu as associé avec toi ton serviteur dans un contrat scellé devant l'Éternel. Or, s'il y a transgression de ma part, donne-moi la mort toi-même ; pourquoi m'adresserais-tu à ton père ? Et Jonathan dit : A Dieu ne plaise ! Mais si j'apprends de science certaine que ta perte résolue chez mon père doit t'atteindre, ne t'en informerai-je pas ? 10 Et David dit à Jonathan : Qui m'informerait dans le cas où ton père te ferait quelque réponse dure ? 11 Et Jonathan dit à David : Viens et sortons dans la campagne. Et ils gagnèrent tous deux la campagne. 12 Et Jonathan dit à David : [Par] l'Éternel, Dieu d'Israël, si dans l'espace de demain à après-demain je sonde mon père, et s'il se montre bien disposé pour David, et que, le cas échéant, je ne te le mande pas et ne t'en informe pas… 13 que l'Éternel fasse ceci à Jonathan et pis encore. Si je vois chez mon père une disposition sinistre à ton égard, je t'en instruirai et te mettrai à même de partir de manière à t'en aller sain et sauf. Et que l'Éternel soit avec toi, comme il fut avec mon père
Les LXX et la Vulgate.
.
14 Et puisses-tu, si je dois vivre encore, puisses-tu en agir envers moi avec la bonté de l'Éternel, 15 et, si je viens à mourir, ne jamais retirer ta bienveillance de ma maison. Et si l'Éternel fait disparaître de la face de la terre les ennemis de David jusqu'au dernier, 16 que le nom de Jonathan ne disparaisse pas de la maison de David ! Mais que l'Éternel tire satisfaction des ennemis de David ! 17 Et Jonathan réitéra son serment à David parce qu'il l'aimait ; car il l'aimait comme son âme. 18 Et Jonathan lui dit : Demain, c'est lune nouvelle, et ton absence sera remarquée, car ton siège sera vacant ; 19 après-demain donc hâte-toi de descendre et viens à l'endroit où tu t'es caché le jour de l'attentat et tiens-toi vers la pierre Azel. 20 Pour moi, je décocherai trois flèches dans cette direction pour tirer au but. 21 Et voici, j'enverrai le valet en disant : « Va chercher les flèches ! » Si je lui dis : « Voici, les flèches sont en deçà de toi, enlève-les ! » viens, car tu es en sûreté, il n'y a rien, par la vie de l'Éternel. 22 Mais si j'adresse au jeune homme ces paroles : « Voilà, les flèches sont en avant de toi », va t'en, car l'Éternel te fait partir. 23 Et quant à la parole que nous avons prononcée toi et moi, que l'Éternel reste entre toi et moi éternellement ! 24 David se cacha donc dans la campagne. Et c'était nouvelle lune et le Roi vint se mettre à table pour prendre son repas. 25 Et le Roi, cette fois comme les autres, prit place sur son siège, le siège adossé à la muraille ; et Jonathan s'étant levé, Abner prit place à côté de Saül et la place de David resta vide. 26 Cependant ce jour-là Saül ne dit mot ; car sa pensée était : il aura par aventure contracté quelque souillure ; c'est qu'il n'est pas en état de pureté. 27 Le lendemain de la nouvelle lune, le second jour, comme la place de David était encore vacante, Saül dit à Jonathan son fils : Pourquoi le fils d'Isaï n'a-t-il ni hier ni aujourd'hui paru à table ? 28 Et Jonathan répondit à Saül : David m'a prié instamment de le laisser aller à Bethléhem, 29 et il m'a dit : Donne-moi un congé car nous avons dans la ville un sacrifice de famille, et mon frère m'a mandé ; si donc j'ai trouvé grâce à tes yeux, laisse-moi libre d'aller afin que je voie mes frères ; telle est la raison pour laquelle il ne paraît pas à la table du Roi. 30 Alors la colère de Saül s'enflamma contre Jonathan et il lui dit : Fils d'une perverse obstinée ! ne connaissé-je pas la préférence que tu as pour le fils d'Isaï, à ta honte et à la honte du ventre de ta mère ? 31 Car tant que le fils d'Isaï sera vivant sur la terre, il n'y aura de position assurée ni pour toi ni pour ta souveraineté ! Dépêche donc à l'instant et fais qu'on me l'amène, car c'est un enfant de la mort. 32 Et Jonathan répondit à Saül, son père, et lui dit : Pourquoi le mettre à mort ? qu'a-t-il fait ? 33 Alors Saül lança contre lui sa pique pour le percer, et Jonathan comprit que c'était parti arrêté chez son père que de faire mourir David. 34 Et Jonathan se leva de table enflammé de colère, et le second jour de la nouvelle lune il ne mangea point, car il était chagriné au sujet de David parce que son père l'avait outragé. 35 Et dès le matin Jonathan alla dans la campagne au rendez-vous fixé avec David, ayant avec lui un petit valet. 36 Et il dit à son valet : Cours, va chercher les flèches que je tire ! Le valet courut et Jonathan tira la flèche de manière à le dépasser. 37 Et lorsque le valet fut venu jusqu'à la portée des flèches tirées par Jonathan, celui-ci lui cria par derrière : La flèche n'est-elle pas en avant de toi ? 38 Et Jonathan cria au valet par derrière : Fais diligence, hâte-toi, ne t'arrête pas ! Et le valet de Jonathan ramassa les flèches et revint vers sont maître. 39 Or le valet ne se doutait de rien, Jonathan et David seuls savaient de quoi il s'agissait. 40 Et Jonathan remit ses armes à son valet et lui dit : Va et les porte en ville. 41 Le valet partit, et David sortit d'auprès [le tas de pierres] qu'il avait devant lui et se jeta la face contre terre et adora par trois fois, et ils se donnèrent l'un à l'autre le baiser, et ils pleurèrent ensemble, David jusqu'au sanglot. 42 Et Jonathan dit à David : Va en paix ! Nous en resterons à ce que nous avons juré tous les deux par le Nom de l'Éternel en disant que l'Éternel soit éternellement entre moi et toi, entre ma race et la tienne.
Copyright information for FrePGR