1 Samuel 21

Et David vint à Nob, chez Ahimélech, le Prêtre ; et Ahimélech accourut au devant de David et lui dit : Pourquoi es-tu seul, sans personne avec toi ? Et David répondit au Prêtre Ahimélech : Le Roi m'a chargé d'une affaire et m'a dit : Personne ne doit rien savoir de l'affaire pour laquelle je te dépêche, non plus que des instructions que je t'ai données. Et j'ai marqué aux gens de ma suite un certain lieu pour rendez-vous. Et maintenant ce que tu as sous la main, donne-le moi, cinq pains ou ce qui se trouvera. Et le Prêtre répondit à David et lui dit : Je n'ai pas sous la main de pain ordinaire ; il n'y a que du pain sacré ; si tes gens s'étaient seulement abstenus de femmes ! Et David répondit au Prêtre et lui dit : Ce qui est certain, c'est que depuis nombre de jours tout accès auprès des femmes nous est fermé, et à mon départ mes gens avaient leurs personnes en état de sainteté, et l'usage profane que nous voulons faire d'une chose sacrée, sera aujourd'hui sanctifié par l'état de nos personnes
Les LXX
.
Alors le Prêtre lui remit le pain sacré, car il n'y avait là pas d'autre pain que le pain de présentation, qu'on avait enlevé de devant l'Éternel pour substituer au moment même du pain chaud à celui qu'on ôtait. [Or là se trouvait en ce jour un homme d'entre les serviteurs de Saül, séquestré devant l'Éternel ; il se nommait Doëg, était Iduméen et grand-maître des bergers de Saül]. Et David dit à Ahimélech : N'as-tu pas à ta portée une pique ou une épée ? Car je n'ai pris avec moi ni mon épée ni mon équipement, car la commission du Roi était pressante. Et le Prêtre dit : L'épée de Goliath, le Philistin, que tu as fait tomber sous tes coups dans la vallée des Térébinthes, voici, est enveloppée dans une toile derrière l'Ephod ; si tu veux la prendre prends-là ; car ici il n'y en a pas d'autre que celle-là. Et David dit : Elle n'a pas sa pareille ; donne-la moi. 10 Et David se remit en route, continuant le jour même à fuir devant Saül, et il arriva chez Achis, Roi de Gath. 11 Et les serviteurs d'Achis disaient de lui : N'est-ce pas David, le Roi du pays ? N'est-ce pas à lui que dans les chœurs on chantait ces paroles : Saül a tué ses mille, et David ses dix mille ! 12 Et ces discours firent impression sur le cœur de David, qui prit une grande peur d'Achis, Roi de Gath. 13 Et il contrefit l'insensé devant eux, et il se démenait comme un furieux entre leurs mains, et il grattait les battants de la porte et laissait couler sa salive dans sa barbe. 14 Alors Achis dit à ses serviteurs : Voici, vous voyez que cet homme est hors de sens ; pourquoi me l'amenez-vous ? 15 Manqué-je de fous, que vous m'amenez celui-ci pour m'exposer à ses accès ? Doit-il entrer dans ma maison ?
Copyright information for FrePGR