2 Corinthians 3

Recommençons-nous à nous recommander nous-mêmes ? Ou bien avons-nous peut-être besoin, comme quelques personnes, de lettres de recommandation qui vous soient adressées, ou qui viennent de vous ? Notre lettre c'est vous, elle est écrite dans nos cœurs, connue et lue par tous les hommes, vous en qui l'on voit avec évidence que vous êtes une lettre de Christ remise à nos soins, et écrite, non avec de l'encre, mais avec l'esprit du Dieu vivant, non sur des tablettes de pierre
Ceci est une allusion évidente aux tables de pierre sur lesquelles, d'après le récit de Exode.31.18, étaient inscrits les commandements de Dieu et qui furent remises à Moïse sur le mont Sinaï.
, mais sur des tablettes qui sont des cœurs de chair.
Or cette confiance-là, c'est par Christ que nous l'avons relativement à Dieu ; non pas que par nous-mêmes nous soyons capables de penser comme de nous-mêmes, mais notre capacité vient de Dieu, qui nous a aussi rendus capables d'être ministres d'une nouvelle alliance, non de la lettre mais de l'esprit ; car la lettre tue, tandis que l'esprit vivifie. Or, si le ministère de la mort, gravé avec des lettres sur des pierres, a été accompagné d'une gloire telle que les fils d'Israël ne pouvaient fixer leurs regards sur le visage de Moïse
On lit dans Exode.34.29-35 : « Et il advint, lorsque Moïse descendit du mont Sinaï, tenant dans ses mains les deux tables de la loi de Dieu, que la peau de son visage étincelait, sans qu'il le sût, parce qu'il avait parlé avec Lui ; et Aaron et tous les enfants d'Israël regardèrent Moïse, et voici, la peau de son visage étincelait, et ils craignirent de s'approcher de lui. Alors Moïse les appela… et quand Moïse eut cessé de leur parler, il plaça un voile sur son visage. Et quand Moïse entra auprès de Jahveh pour Lui parler, il ôta son voile… puis il revint parler aux enfants d'Israël…, et ils virent que la peau de son visage étincelait, et il remit son voile sur son visage, jusques à ce qu'il rentrât pour parler à Jahveh. »
, à cause de la gloire de son visage, toute périssable qu'elle était,
le ministère de l'esprit sera entouré de bien plus de gloire. Car, si le ministère de la condamnation a été glorieux, le ministère de la justice l'emporte bien davantage en gloire ; 10 car même ce qui a été glorieux est, à cet égard, privé de gloire, à cause de la gloire supérieure ; 11 en effet, si ce qui est périssable est accompagné de gloire, ce qui est permanent est bien plus glorieux. 12 Ayant donc un tel espoir, nous sommes animés d'une grande assurance, 13 et nous ne faisons pas comme Moïse qui plaçait un voile sur son visage, pour que les fils d'Israël ne fixassent pas leurs regards sur la disparition de ce qui était périssable ; 14 mais leurs esprits ont été endurcis, car jusques au jour d'aujourd'hui le même voile recouvre la lecture de l'ancienne alliance, sans qu'il soit dévoilé que c'est par Christ qu'elle est abolie ; 15 mais jusques à aujourd'hui, lorsqu'on lit Moïse, un voile reste étendu sur leur cœur, 16 mais lorsqu'il s'est tourné vers le seigneur ce voile est enlevé ; 17 or le seigneur c'est l'esprit, et là où est l'esprit du seigneur, il y a liberté. 18 Or nous tous qui, le visage découvert, contemplons dans un miroir la gloire du seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme cela doit se faire par le seigneur de l'esprit.
Copyright information for FrePGR