2 Kings 4

Et une femme d'entre les épouses des fils des prophètes jeta son cri à Elisée en disant : Ton serviteur, mon mari, est mort ; et tu sais que ton serviteur était craignant l'Éternel ; or le créancier s'est présenté pour prendre mes deux enfants et les avoir comme ses esclaves. Et Elisée lui dit : Que faut-il que je fasse pour toi ? Dis-moi ce que tu as au logis ! Et elle lui dit : Ta servante n'a rien au logis sinon une fiole d'huile. Et il dit : Va et emprunte pour toi au dehors des vases à tous tes voisins, des vases vides, et pas en petit nombre. Puis, rentrée, ferme la porte sur toi et tes fils et verse dans tous ces vases, et mets de côté ce qui sera plein. Alors elle le quitta ; et elle ferma la porte sur elle et sur ses fils ; ceux-ci lui tendaient les vases, et elle versait ; et lorsque les vases furent pleins, elle dit à son fils : Tends-moi encore un vase ! Et il lui dit : Il n'y a plus de vases. Alors l'huile s'arrêta. Et elle vint raconter à l'homme de Dieu, qui lui dit : Va, vends l'huile et paye ta dette, et toi et tes fils vivez du surplus. Et il advint alors que Elisée passa à Sunem ; et il y avait là une femme notable qui l'obligea à prendre son repas [chez elle]. Et toutes les fois qu'il passait, il entrait là pour prendre son repas. Et elle dit à son mari : Vois-tu ! eh bien ! je sens que c'est un saint homme de Dieu qui passe chez nous constamment ; 10 faisons-lui donc à l'étage une petite chambre en maçonnerie, et plaçons-y pour lui un lit et une table et un siège et un flambeau pour qu'il y loge quand il viendra chez nous. 11 Et il arriva alors qu'étant venu là il logea dans la chambre de l'étage et y coucha. 12 Et il dit à Gehazi, son valet : Appelle cette Sunamite. Et il l'appela et elle se présenta à lui. 13 Et il lui dit : Eh bien ! dis-lui : Voici, tu t'es agitée pour nous de toute cette sollicitude : que puis-je faire pour toi ? Y-a-t-il à parler pour toi au roi ou au général de l'armée ? Et elle dit : Je reste au milieu de ma Tribu ! 14 Et il dit : Que puis-je donc faire pour elle ? Et Gehazi dit : Mais ! elle n'a pas de fils et son mari est vieux. Et il dit : Appelle-la. 15 Et il l'appela, et elle se présenta à la porte. 16 Et il dit : A cette époque l'année prochaine tu embrasseras un fils. Et elle dit : Oh ! non ! mon Seigneur ! Homme de Dieu ! Ne trompe pas ta servante ! 17 Et cette femme devint enceinte et elle enfanta un fils à la même époque, l'année révolue, comme lui avait dit Elisée. 18 Et l'enfant ayant grandi, il arriva alors qu'il sortit pour joindre son père auprès des moissonneurs. 19 Là il dit à son père : Ma tête ! Ma tête ! Et celui-ci dit au valet : Porte-le à sa mère. Et il le porta et l'amena à sa mère. 20 Et l'enfant resta sur ses genoux jusqu'à midi, puis il mourut. 21 Et elle monta et le déposa sur le lit de l'homme de Dieu, puis ferma sur lui et sortit. 22 Et s'adressant à son mari elle dit : Envoie-moi donc un des valets et une des ânesses, et je vais courir chez l'homme de Dieu, puis revenir. 23 Et il dit : Pourquoi vas-tu chez lui aujourd'hui ? ce n'est ni lune nouvelle, ni sabbat. Et elle dit : Laisse-moi faire ! 24 Et elle sella l'ânesse et dit à son valet : Mène et va sans m'arrêter dans la course, que je ne te le dise ! 25 Et étant partie elle arriva chez l'homme de Dieu au mont Carmel.

Et lorsque l'homme de Dieu la vit de loin, il dit à Gehazi, son valet : Voici cette Sunamite !
26 Maintenant cours donc à sa rencontre et lui dis : Tout va-t-il bien pour toi, bien pour ton mari, bien pour l'enfant ? Et elle dit : Bien. 27 Et elle arriva chez l'homme de Dieu à la montagne, et elle embrassa ses pieds. Alors Gehazi s'approcha pour la repousser, mais l'homme de Dieu dit : Laisse-la faire ! car elle a dans l'âme une amère douleur ; et l'Éternel m'en a fait un secret et ne m'a point mis au fait. 28 Et elle dit : Est-ce que j'ai demandé un fils à mon Seigneur ? N'ai-je pas dit : Ne me trompe pas ? 29 Et il dit à Gehazi : Ceins tes reins et prends mon bâton dans ta main et pars ! Si tu rencontres quelqu'un, ne le salue point, et si quelqu'un te salue, ne lui réponds point, et tu mettras mon bâton sur la figure de l'enfant. 30 Et la mère de l'enfant dit : Par la vie de l'Éternel et par ta propre vie, je ne te quitte pas ! Alors il se leva et la suivit. 31 Or Gehazi les avait devancés et avait posé le bâton sur la figure de l'enfant ; mais pas un son, pas un signe d'attention. Et il rebroussa à leur rencontre, et il l'informa et dit : L'enfant ne s'est pas réveillé. 32 Et lorsque Elisée entra dans la maison, voilà que l'enfant était mort, gisant sur son lit. 33 Alors il entra et ferma la porte sur eux deux, et il invoqua l'Éternel. 34 Et étant monté il se coucha sur l'enfant et appliqua sa bouche sur sa bouche, et ses yeux sur ses yeux et ses mains sur ses mains, et il s'étendit sur lui de manière à réchauffer le corps de l'enfant. 35 Et il se releva, et marcha dans la maison une fois d'un côté, une fois de l'autre ; puis étant remonté il s'étendit sur lui. 36 Alors l'enfant éternua sept fois, et l'enfant ouvrit les yeux. Et il appela Gehazi et dit : Appelle cette Sunamite ! Et il l'appela et elle vint à lui et il dit : Reprends ton fils ! 37 Alors elle vint tomber à ses pieds et s'inclina jusqu'à terre et emmena son fils et s'en alla. 38 Cependant Elisée revint à Guilgal et la famine régnait dans le pays, et les fils des prophètes demeuraient devant lui. Et il dit à son valet : Mets en place la grande marmite et fais cuire un légume pour les fils des prophètes. 39 Alors l'un d'eux sortit dans les champs pour cueillir de la verdure, et il trouva une sorte de vigne sauvage et il y cueillit des concombres sauvages plein son habit ; et étant rentré il les coupa en morceaux dans la marmite aux légumes, car on ne savait pas ce que c'était. 40 Et ils les en sortirent pour le repas des hommes ; mais lorsqu'ils goûtèrent du légume, ils se récrièrent et dirent : La mort est dans la marmite, homme de Dieu ! et ils ne pouvaient manger. 41 Alors il dit : Mais ! prenez donc de la farine ! Et il en jeta dans la marmite et dit : Sers-en à ce monde ! et ils en mangèrent. Et il n'y avait plus rien de nuisible dans la marmite. 42 Or il vint un homme de Baal-Salisa et il apportait à l'homme de Dieu du pain de prémices, vingt pains d'orge et des gruaux dans sa valise. Et il dit : Donnes-en à manger à ce monde ! 43 Et son domestique dit : Comment pourrais-je en servir à cent personnes ? Et il dit : Sers-leur-en pour qu'ils en mangent ; car ainsi parle l'Éternel : On en mangera et on en laissera. 44 Alors il leur en servit et ils mangèrent, et en laissèrent selon la parole de l'Éternel.
Copyright information for FrePGR