2 Kings 7

Alors Elisée dit : Écoutez la parole de l'Éternel ! Ainsi parle l'Éternel : Demain à pareille heure un boisseau de fleur de farine vaudra un sicle et deux boisseaux d'orge un sicle à la Porte de Samarie. Et l'adjudant sur la main duquel le roi s'appuyait, répondit à l'homme de Dieu et dit : Voici, quand l'Éternel ouvrirait des fenêtres dans le ciel, la chose arriverait-elle ? Et il reprit : Voici, tu le verras de tes yeux, mais tu n'en mangeras pas. Or quatre hommes qui avaient la lèpre, se tenaient à l'avenue de la Porte et ils se dirent l'un à l'autre : Que faisons-nous d'attendre ici jusqu'à notre mort ? Si nous disions : Nous entrerons dans la ville ! la famine y est, et nous y mourrions, et si nous restons ici, nous mourons. Eh bien ! venez et passons au camp des Syriens ; s'ils nous laissent vivre, nous vivrons ; s'ils nous font mourir, nous mourrons. Ils se levèrent donc au crépuscule pour passer au camp des Syriens, et quand ils atteignirent l'extrémité du camp des Syriens, voilà qu'il n'y avait personne. Car le Seigneur avait fait entendre à l'armée des Syriens un fracas de chars et un fracas de chevaux, un fracas de grandes troupes, et ils se dirent l'un à l'autre : Voici, le roi d'Israël a pris à sa solde contre nous les rois des Héthiens et les rois d'Egypte pour fondre sur nous. Puis ils se levèrent et fuirent au crépuscule, abandonnant leurs tentes et leurs chevaux et leurs ânes, et leur camp, tel quel, et fuyant pour sauver leur vie. Et ces lépreux ayant atteint l'extrémité du camp, pénétrèrent dans une tente, et mangèrent et burent, et en emportèrent de l'argent et de l'or et des habillements qu'ils allèrent cacher ; puis revenant ils pénétrèrent dans une autre tente et y firent des captures qu'ils allèrent cacher. Alors ils se dirent l'un à l'autre : Nous n'agissons pas bien ! Ce jour est un jour de bonne nouvelle, et si nous nous taisons et attendons jusqu'à l'aube du matin, nous nous trouverons en état de délit. 10 Venez donc et entrons et informons la maison du roi. Et ils vinrent et appelèrent la garde de la Porte de la ville et l'informèrent en ces termes : Nous avons pénétré dans le camp des Syriens, et voilà qu'il n'y avait personne, ni voix d'hommes, mais les chevaux attachés et les ânes attachés et les tentes telles quelles. 11 Et la chose fut répétée par les gardes de la Porte, puis transmise à l'intérieur du palais du roi. 12 Alors le roi se leva dans la nuit et dit à ses serviteurs : Je veux vous découvrir ce que les Syriens entreprennent contre nous : sachant que nous sommes affamés, ils sont sortis du camp pour se cacher dans la campagne avec cette idée : Qu'ils sortent, et nous les prenons vivants et envahissons la ville. 13 Et l'un de ses serviteurs prit la parole et dit : Mais ! que l'on prenne cinq des chevaux restants qui survivent dans la ville (hé ! ils sont comme toute la multitude d'Israël restée dans la ville, comme toute la multitude d'Israël qui dépérit) ; et envoyons en reconnaissance. 14 Et ils prirent un double attelage de chevaux, et le roi les envoya sur les traces de l'armée des Syriens avec cet ordre : Allez et voyez ! 15 Et ils les suivirent jusqu'au Jourdain, et voilà que toute la route était jonchée d'habillements et de meubles que les Syriens avaient jetés dans leur précipitation. Ensuite les courriers revinrent et firent rapport au roi. 16 Alors le peuple sortit et pilla le camp des Syriens, et l'on eut un boisseau de fleur de farine pour un sicle et deux boisseaux d'orge pour un sicle selon la parole de l'Éternel. 17 Et le roi avait confié la garde de la Porte à l'adjudant sur la main duquel il s'appuyait ; et celui-ci fut écrasé contre la Porte par le peuple et il mourut, comme l'avait annoncé l'homme de Dieu, qui avait parlé lorsque le roi descendit chez lui. 18 En effet, lorsque l'homme de Dieu parlait au roi en ces termes : On aura deux boisseaux d'orge pour un sicle et un boisseau de fleur de farine pour un sicle demain à pareille heure dans la Porte de Samarie, 19 l'adjudant répondit à l'homme de Dieu en ces termes : L'Éternel va-t-Il ouvrir des fenêtres dans le ciel ? pareille chose arrivera-t-elle ? Et Elisée répondit : Voici, tu le verras de tes yeux, mais tu n'en mangeras pas. 20 Et il en fut ainsi pour lui, et il fut écrasé par le peuple dans la Porte, et il mourut.
Copyright information for FrePGR