2 Samuel 1

Et dans le temps qui suivit la mort de Saül, David de retour après la défaite des Amalécites, s'arrêta deux jours à Tsiklag. Et le troisième jour, voilà qu'il arrive un homme venant du camp et des entours de Saül, les habits déchirés et la tête couverte de poussière, et en abordant David il s'inclina jusqu'à terre et se prosterna. Et David lui dit : D'où viens-tu ? Et il lui répondit : Je me suis sauvé du camp d'Israël. Et David lui dit : Qu'y a-t-il eu ? Mets-moi donc au fait ! Et il reprit : Il y a eu fuite des troupes qui ont quitté le champ de bataille, et de plus nombre d'hommes du peuple tombés et morts, et Saül et Jonathan, son fils, sont morts aussi. Et David dit au jeune homme qui l'informait : Comment sais-tu que Saül et son fils Jonathan sont morts ? Et le jeune informateur répondit : Par aventure je me trouvai sur la montagne de Gilboa, et voici, Saül s'appuyait sur sa pique, et voici, les chars et la cavalerie étaient à sa poursuite. Et se tournant il me vit et m'appela, et je dis : Me voici. Et il me dit : Qui es-tu ? Et je lui dis : Je suis un Amalécite. Et il me dit : Eh bien ! approche et tue-moi ! car je suis saisi du spasme, tout plein de vie que je suis encore. 10 Et je m'avançai et le tuai, car je savais qu'il ne survivrait pas à sa chute et j'enlevai le diadème qu'il avait à la tête et le brassard qu'il portait au bras, et je les apporte ici à mon Seigneur. 11 Alors David saisit ses habits et les déchira, et tous les hommes de son entourage en firent autant. 12 Et ils firent les actes du deuil et pleurèrent et jeûnèrent jusqu'au soir pour Saül et pour Jonathan, son fils, et pour le peuple de l'Éternel et pour ta maison d'Israël, qui étaient tombés sous l'épée. 13 Et David dit au jeune informateur : D'où es-tu ? Et il répondit : Je suis le fils d'un émigré Amalécite. 14 Et David lui dit : Comment n'as-tu pas craint de prêter ta main au meurtre de l'Oint de l'Éternel ? 15 Et David appela un des valets et dit : Avance et fais main basse sur lui ! et il lui porta un coup qui le tua. 16 Et David lui dit : Ton sang reste sur ta tête, car ta bouche a déposé contre toi quand tu as dit : J'ai tué l'Oint de l'Éternel. 17 Et David chanta cette complainte sur Saül et Jonathan, son fils, 18 il prescrivit d'apprendre aux enfants de Juda [la complainte] de l'arc ; et voici, elle est transcrite dans le livre du Droiturier : 19 La fleur d'Israël sur tes monts a péri :

comment des héros ont-ils succombé ?

20 Ne le redites pas dans Gath,

ne le proclamez pas aux champs d'Askalon,

de peur de réjouir des filles de Philistins,

de transporter des filles d'incirconcis !

21 Monts de Gilboa, que sur vous il ne tombe ni pluie, ni rosée,

il n'y ait plus de champs qui fournissent des offrandes !

Car là fut jeté le bouclier des braves,

le bouclier de Saül, que l'huile n'oignait plus.

22 Devant le sang des blessés et la graisse des héros

L'arc de Jonathan ne faisait pas retraite

et l'épée de Saül ne rentrait pas, sans avoir porté coup.

23 Saül et Jonathan qui dans la vie

s'aimaient et s'agréaient l'un à l'autre,

dans la mort ne furent point séparés.

Plus que les aigles ils étaient rapides,

plus que les lions ils étaient vigoureux.

24 Filles d'Israël, donnez vos larmes à Saül

qui gracieusement vous distribuait

la pourpre pour vous habiller,

et des joyaux d'or pour rehausser vos robes.

25 Comment des héros dans le combat ont-ils succombé,

Jonathan fut-il percé sur tes montagnes ?

26 Je te regrette, ô Jonathan ! mon frère !

car tu avais un attrait puissant pour moi.

Je préférais ton amour à l'amour des femmes.

27 Comment des héros ont-ils succombé,

et les armures guerrières se sont-elles perdues !

Copyright information for FrePGR