2 Samuel 13

Et après cela il arriva que Absalom, fils de David, avait une sœur qui était belle, nommée Thamar, et que Amnon, fils de David, s'éprit d'elle. Et Amnon se tourmentait pour Thamar, sa sœur, à se rendre malade ; car elle était vierge et il voyait la difficulté de rien entreprendre sur elle. Or Amnon avait un ami, nommé Jonadab, fils de Siméa, frère de David, et Jonadab était un homme fort avisé. Et il lui dit : Pourquoi es-tu ainsi défait, toi, fils du Roi, un matin comme l'autre ? ne me feras -tu pas confidence ? Et Amnon lui dit : J'aime Thamar, sœur d'Absalom, mon frère. Et Jonadab lui dit : Mets-toi au lit et fais le malade, et si ton père vient te voir, dis-lui : Permets à Thamar, ma sœur, de venir pour me donner à manger et préparer la collation sous mes yeux, afin que je voie et que je reçoive les aliments de sa main. Amnon se mit donc au lit et fit le malade, et le Roi vint le voir, et Amnon dit au Roi : Permets à Thamar, ma sœur, de venir pour préparer sous mes yeux deux gâteaux que je prendrai de sa main. Et David fit dire à Thamar dans son appartement : Va donc chez ton frère Amnon et prépare-lui la collation. Et Thamar se rendit chez Amnon, son frère, lequel était alité. Et elle prit du levain, et pétrit et prépara sous ses yeux les gâteaux, qu'elle fit cuire ; puis, prenant la poêle, elle les versa devant lui. Mais il refusa de manger. Et Amnon dit : Faites sortir tout le monde d'ici ! Et tout le monde sortit de chez lui. 10 Alors Amnon dit à Thamar : Apporte la collation dans l'appartement afin que je la reçoive de ta main. Et Thamar prit les gâteaux qu'elle avait préparés et les apporta à Amnon, son frère, dans l'appartement. 11 Et comme elle lui servait à manger, il la saisit et lui dit : Viens, couche avec moi, ma sœur. 12 Et elle lui dit : Non, mon frère, non ! n'abuse pas de moi ! car on ne fait pas ainsi en Israël ; ne commets pas cette infamie. 13 Et moi, où irais-je porter ma honte ? et toi, tu serais comme l'un des infâmes en Israël. Maintenant parle donc au Roi ! Il ne me refusera pas à toi. 14 Mais il ne voulut pas écouter sa sœur, et il lui fit violence et abusa d'elle et habita avec elle. 15 Et Amnon la prit en forte aversion ; car l'aversion qu'il conçut contre elle fut plus grande que l'amour dont il avait été épris pour elle. 16 Et Amnon lui dit : Lève-toi ! va-t'en ! Et elle lui dit : A tes torts tu ajoutes en me chassant un mal plus grand que l'autre que tu m'as fait ! 17 Mais il ne voulut pas l'écouter. Et il appela le valet qui le servait et lui dit : Chasse donc cette femme d'ici dans la rue, et ferme la porte au verrou après elle. 18 Or elle portait une tunique à manches ; car c'était avec la mante le vêtement porté par les filles du Roi, vierges. Et le valet la mit dehors à la rue et ferma la porte au verrou après elle. 19 Alors Thamar mit de la cendre sur sa tête et déchira la tunique à manches qu'elle portait, et la main appliquée sur la tête, elle s'en alla, et elle marchait en poussant des cris. 20 Et Absalom, son frère, lui dit : Amnon, ton frère, a-t-il été avec toi ? A présent, ma sœur, ne dis mot ! c'est ton frère ; ne laisse pas peser sur ton cœur ce qui est arrivé. Et Thamar demeura, éperdue qu'elle était, dans la maison d'Absalom, son frère. 21 Et David apprit toutes ces choses et fut fort irrité. 22 Et Absalom n'adressait point la parole à Amnon, ni en bien ni en mal, car Absalom haïssait Amnon, parce qu'il avait abusé de Thamar, sa sœur. 23 Et au bout de deux ans environ, comme Absalom avait des tondeurs à Bahal-Hatsor, située près d'Ephraïm, Absalom convia tous les fils du Roi. 24 Et Absalom entra chez le Roi et dit : Voici, ton serviteur a des tondeurs : que le Roi daigne avec ses serviteurs accompagner ton serviteur. 25 Et le Roi dit à Absalom : Hé ! non, mon fils, nous n'irons pas tous, pour ne point t'être à charge. Et il insista, mais David ne voulut point aller, et il le congédia. 26 Et Absalom dit : Mais du moins Amnon, mon frère, ne sera-t-il pas des nôtres ? Et le Roi dit : Pourquoi irait-il avec toi ? 27 Mais Absalom insista auprès de lui, et David accorda permission de l'accompagner à Amnon et à tous les fils du Roi. 28 Et Absalom donna cet ordre à ses valets : Observez le moment où le vin aura égayé le cœur d'Amnon, alors à mon commandement : « Frappez Amnon ! » tuez-le ! n'ayez pas peur ! n'est-ce pas moi qui vous l'ordonne ? courage et soyez des braves ! 29 Et les valets d'Absalom exécutèrent sur Amnon l'ordre d'Absalom. Sur cela tous les fils du Roi se levèrent, et montant chacun son mulet, ils s'enfuirent. 30 Et comme ils étaient en chemin, la nouvelle parvint à David à qui l'on dit : Absalom a fait main basse sur tous les fils du Roi, et pas un n'a survécu. 31 Là-dessus le Roi se leva et déchira ses habits et il se coucha par terre et tous ses serviteurs assistaient, les habits déchirés. 32 Alors Jonadab, fils de Siméa, frère de David, prit la parole et dit : Que mon Seigneur n'ait pas cette idée : on a mis à mort tous les jeunes hommes, fils du Roi ! puisque Amnon seul a péri ; car à l'air d'Absalom, c'était pour lui parti pris dès le jour où il a abusé de Thamar, sa sœur. 33 Ainsi, que mon Seigneur le Roi n'ait pas la chose sur le cœur avec cette idée : tous les fils du Roi sont morts ! car Amnon seul est mort. 34 Et Absalom avait pris la fuite. Et le valet qui était en vedette leva les yeux et regarda, et voilà que par la route qu'il avait derrière lui, une grande troupe arrivait du versant de la montagne. 35 Alors Jonadab dit au Roi : Voilà que les fils du Roi arrivent ! les choses se sont passées comme ton serviteur l'a dit. 36 Et quand il achevait de parler, voici, arrivèrent les fils du Roi ; et laissant éclater leur voix ils pleurèrent, et le Roi aussi et tous ses serviteurs versèrent beaucoup de larmes. 37 Or Absalom dans sa fuite s'était rendu chez Thalmaï, fils de Ammihur, roi de Gesur. Et David était toujours en deuil de son fils. 38 Absalom avait donc fui, et gagné Gesur où il séjourna trois ans. 39 Et le Roi David cessa de rien entreprendre contre Absalom, car il s'était consolé de la mort d'Amnon.
Copyright information for FrePGR