2 Samuel 16

Et David s'était un peu avancé au delà du sommet, lorsque voilà que Tsiba, valet de Mephiboseth, arrive à sa rencontre avec une couple d'ânes sellés et chargés de deux cents pains et de cent gâteaux de raisins secs et de cent bols de figues et d'une outre de vin. Et le Roi dit à Tsiba : Que veux-tu faire de cela ? Et Tsiba dit : Les ânes serviront de montures à la maison du Roi, et le pain et les figues, d'aliments aux valets, et le vin, de breuvage, dans le désert, aux altérés. Et le Roi dit : Et où est le fils de ton maître ? Et Tsiba dit au Roi : il se tient à Jérusalem, car il s'est dit : Aujourd'hui la maison d'Israël va me restituer le royaume de mon père. Et le Roi dit à Tsiba : Voici, tout ce que possède Mephiboseth, est à toi. Et Tsiba dit : Je m'incline ! Puissé-je trouver grâce à tes yeux, Seigneur Roi ! Et le Roi David ayant atteint Bahurim, voilà que en sortit un homme issu de la souche de la maison de Saül ; et il se nommait Siméï, fils de Géra ; il s'avança et maudit et assaillit David à coups de pierres, tandis que tous les serviteurs du Roi David et toute la troupe et tous les braves étaient à sa droite et à sa gauche. Et ainsi parlait Siméï en maudissant : Pars, pars, homme sanguinaire, homme de rien ! l'Éternel reverse sur toi tout le sang de la maison de Saül de qui tu as usurpé la souveraineté, et Il met la royauté dans la main d'Absalom, ton fils, et te voilà dans ton malheur, parce que tu es un homme sanguinaire. Alors Abisaï, fils de Tseruïa, dit au Roi : Pourquoi faut-il que ce chien mort maudisse mon Seigneur le Roi ? Laisse-moi donc aller lui détacher la tête ! 10 Mais le Roi dit : Quel rapport ai-je avec vous, fils de Tseruïa ? il n'a qu'à maudire ! car c'est l'Éternel qui lui a dit : Maudis David ! Et qui osera dire : Pourquoi en agis-Tu ainsi ? 11 Et David dit à Abisaï et à tous ses serviteurs : Voilà que mon fils, qui est sorti de mes entrailles, attente à ma vie ! A plus forte raison ce Benjaminite. Laissez-le et qu'il maudisse ! 12 Car l'Éternel le lui a dit. Peut-être l'Éternel considérant ma misère, me dispensera-t-Il aujourd'hui le bien en retour de ses malédictions. 13 Et David et ses hommes continuèrent leur marche ; mais Siméï suivit le flanc de la montagne en regard de lui, et en cheminant il maudissait et l'assaillait à coups de pierres et soulevait la poussière. 14 Et le Roi et toute la troupe qui l'accompagnait, atteignirent Hajephim (les Lassitudes) et là il reprit haleine. 15 Or Absalom et toute la troupe des hommes d'Israël entrèrent dans Jérusalem, et Achitophel avec lui. 16 Et lorsque Husaï d'Erech, ami de David, se présenta chez Absalom, Husaï dit à Absalom : Vive le Roi ! Vive le Roi ! 17 Et Absalom dit à Husaï : Telle étant ton affection pour ton ami, pourquoi n'as-tu pas accompagné ton ami ? 18 Et Husaï dit à Absalom : Non, parce que c'est à celui qu'a choisi l'Éternel et ce peuple et tout Israël, que je veux être, et auprès de lui que je resterai. 19 Et en second lieu au service de qui entrerai-je ? n'est-ce pas à celui de son fils ? De même que j'ai servi chez ton père, de même je servirai chez toi. 20 Et Absalom dit à Achitophel : Avisez-vous de ce que nous avons à faire ! 21 Et Achitophel dit à Absalom : Habite avec les concubines de ton père, laissées par lui pour garder la maison ; et tout Israël comprendra que tu es en mauvaise odeur auprès de ton père, et tous les hommes de ton bord en auront les mains plus fortes. 22 Alors on dressa pour Absalom le pavillon de David sur la terrasse, et Absalom habita avec les concubines de son père à la face de tout Israël. 23 Or les conseils que donnait Achitophel à cette époque avaient autant de crédit que la parole de Dieu consultée ; tel était le crédit de tout conseil d'Achitophel et auprès de David et auprès d'Absalom.
Copyright information for FrePGR