2 Samuel 19

Et Joab fut averti : Voici, le Roi est en larmes ; il s'abîme dans son deuil pour Absalom. Et la victoire de cette journée devint un deuil pour tout le peuple, car en ce jour le peuple entendait qu'on disait : Le Roi est dans la douleur à cause de son fils. Et en ce jour le peuple rentra dans la ville en s'effaçant de la même manière que filent des troupes, honteuses d'avoir fui dans le combat. Et le Roi se voila le visage et le Roi s'écriait à voix haute : Mon fils Absalom ! Absalom ! mon fils ! mon fils ! Alors Joab entra chez le Roi dans la maison et dit : Aujourd'hui tu as jeté l'abattement sur le visage de tous tes serviteurs qui aujourd'hui ont sauvé ta vie et la vie de tes fils et de tes filles et la vie de tes femmes et la vie de tes concubines, par l'amour que tu témoignes à ceux qui te haïssent et par la haine que tu montres pour ceux qui t'aiment ; car aujourd'hui tu as déclaré ne te soucier ni de capitaines, ni de serviteurs ; car je me suis convaincu aujourd'hui que, si Absalom vivait, et que nous tous, nous fussions morts, alors tu serais content. Maintenant donc lève-toi, sors, et adresse des paroles affectueuses à tes serviteurs ! Car, par l'Éternel je le jure, si tu ne te montres pas, personne ne restera avec toi cette nuit ; et pour toi cela serait plus funeste que tout ce qui a pu t'arriver de funeste depuis ta jeunesse jusqu'à présent. Alors le Roi se leva et s'installa dans la Porte. Et le fait fut annoncé à tout le peuple en ces termes : Voici, le Roi a pris séance dans la Porte. Et tout le peuple se présenta devant le Roi. Cependant les Israélites s'étaient enfuis chacun dans ses tentes. Et dans toutes les Tribus d'Israël tout le monde récriminait et disait : Le Roi nous a arrachés de la main de nos ennemis, et sauvés de la main des Philistins, et maintenant il a fui hors du pays par le fait d'Absalom. 10 Et Absalom que nous avions oint [pour régner] sur nous a péri dans le combat ; à présent pourquoi tardez-vous à réintégrer le Roi ? 11 De son côté, le Roi David envoyait aux Prêtres Tsadoc et Abiathar cette dépêche : Parlez aux Anciens de Juda en ces termes : Pourquoi seriez-vous les derniers à réintégrer le Roi dans sa maison, tandis que le langage de tout Israël parvient jusqu'au Roi dans sa maison ? 12 Vous êtes mes frères, mes os et ma chair : pourquoi seriez-vous donc les derniers à restaurer le Roi ? 13 Et dites à Amasa : N'es-tu pas mes os et ma chair ? Qu'ainsi Dieu me fasse et pis encore, si tu n'entres pas à mon service en permanence comme général d'armée à la place de Joab ! 14 Et il inclina le cœur de tous les hommes de Juda comme d'un seul homme, et par une députation ils firent dire au Roi : « Reviens, toi et tous tes serviteurs ! » 15 Là-dessus le Roi opéra son retour et arriva sur le Jourdain. Et Juda s'avança jusqu'à Guilgal pour aller au-devant du Roi et lui faire passer le Jourdain. 16 Alors accourut Siméï, fils de Géra, Benjaminite, de Bahurim, et il descendit avec les hommes de Juda au-devant du Roi David, 17 ayant avec lui mille hommes de Benjamin, et Tsiba, valet de la maison de Saül, escorté de ses quinze fils et de ses vingt domestiques ; et ils franchirent le Jourdain à la vue du Roi. 18 Et le bac était à l'autre bord à la disposition du Roi, pour passer la maison du Roi, et Siméï, fils de Géra, se prosterna devant le Roi prêt à passer le Jourdain. 19 Et il dit au Roi : Veuille mon Seigneur, le Roi, ne pas me compter une faute, et ne pas se souvenir, pour le garder sur le cœur, du tort qu'a eu ton serviteur, lorsque mon Seigneur le Roi sortait de Jérusalem ! 20 Car ton serviteur sent qu'il a manqué ; et voici, aujourd'hui, de toute la maison de Joseph, je suis le premier à me présenter à la rencontre du Roi, mon Seigneur. 21 Et Abisaï, fils de Tseruïa, prit la parole et dit : Pourquoi faudrait-il que Siméï ne subît pas la mort pour le fait d'avoir maudit l'Oint de l'Éternel ? 22 Et David dit : Quel rapport ai-je avec vous, fils de Tseruïa, qui devenez aujourd'hui mes adversaires ? Aujourd'hui un homme pourrait-il être mis à mort en Israël ? car ne sais-je pas que c'est aujourd'hui que je suis Roi sur Israël ? 23 Et le Roi dit à Siméï : Tu ne seras point mis à mort. Et le Roi lui en fit le serment. 24 Et Mephiboseth, [petit-]fils de Saül, descendit à la rencontre du Roi. Or il n'avait ni baigné ses pieds, ni fait sa barbe, ni lavé ses habits depuis le jour du départ du Roi jusqu'au jour de son heureux retour. 25 Comme il vint donc de Jérusalem à la rencontre du Roi, le Roi lui dit : Pourquoi n'es-tu pas parti avec moi, Mephiboseth ? 26 Et il répondit : O Roi, mon Seigneur, j'ai été la dupe de mon valet. Car ton serviteur avait donné l'ordre : Selle-moi l'âne ! et je le monterai et joindrai le Roi ; car ton serviteur est perclus 27 et ton serviteur a été desservi par lui auprès de mon Seigneur le Roi. Mais, mon Seigneur le Roi est comme un ange de Dieu ! Fais donc ce qui sera bon à tes yeux ! 28 Car toute la maison de mon père n'avait à attendre de mon Seigneur le Roi que la mort ; et pourtant tu as mis ton serviteur au nombre de tes commensaux. Et quel droit me reste, et quel sujet de me récrier auprès du Roi ? 29 Et le Roi lui dit : Pourquoi prolonger tes discours ? J'ai prononcé : Toi et Tsiba, vous aurez le champ en commun. 30 Et Mephiboseth dit au Roi : Qu'il prenne la totalité dès que mon Seigneur le Roi est heureusement rentré dans sa maison. 31 Et Barzillaï, de Galaad, descendit de Roglim et passa le Jourdain avec le Roi pour raccompagner dans la traversée du Jourdain. 32 Or Barzillaï était très âgé ; il avait quatre-vingts ans ; et il avait fourni le Roi pendant son séjour à Mahanaïm ; car c'était un personnage très considérable. 33 Et le Roi dit à Barzillaï : Passe avec moi sur l'autre rive ; j'aurai soin de toi chez moi à Jérusalem. 34 Et Barzillaï dit au Roi : Quel est le nombre des années de ma vie pour que je suive le Roi à Jérusalem ? 35 J'ai quatre-vingts ans aujourd'hui : suis-je à même de discerner le bien du mal ? et ton serviteur peut-il savourer ce qu'il mange ou ce qu'il boit ? ou puis-je encore jouir de la voix des chantres et des cantatrices ? Et pourquoi ton serviteur serait-il encore à charge à mon Seigneur le Roi ? 36 C'est pour peu de temps que ton serviteur passerait avec le Roi de l'autre côté du Jourdain ; et pourquoi le Roi m'accorderait-il ce bienfait ? 37 Permets que ton serviteur retourne et que je meure dans ma cité près du tombeau de mon père et de ma mère. Mais, voici, ton serviteur Chimham passera avec mon Seigneur le Roi. Agis-en avec lui, comme tu le trouveras bon. 38 Et le Roi dit : Chimham passera avec moi et je veux le traiter à ton gré, et faire pour l'amour de toi tout ce que tu désirerais de moi. 39 Et ainsi tout le peuple passa le Jourdain ; et le Roi passa ; et le Roi donna le baiser à Barzillaï qu'il bénit et qui regagna sa demeure. 40 Et le roi se dirigea vers Guilgal, et Chimham l'accompagnait, et tout le peuple de Juda formait le cortège du Roi, ainsi que la moitié du peuple d'Israël. 41 Et voilà que tous les hommes d'Israël se présentèrent au Roi et lui dirent : Pourquoi nos frères, les hommes de Juda, t'ont-ils accaparé, et ont-ils conduit le Roi et sa maison à travers le Jourdain, et tous les hommes de David avec lui ? 42 Et tous les hommes de Juda répondirent aux hommes d'Israël : Parce que le Roi me tient de plus près ; et pourquoi donc t'irrites-tu de ce fait ? Avons-nous vécu aux frais du Roi et nous a-t-il dotés de largesses ? 43 Et les hommes d'Israël répondirent aux hommes de Juda et dirent : Je tiens au Roi par dix côtés et à David plus que toi ; et pourquoi m'as-tu ainsi dédaigné ? Et n'est-ce pas moi qui le premier ai parlé de la restauration de mon Roi ? Et les discours des hommes de Juda furent plus rudes que les discours des hommes d'Israël.
Copyright information for FrePGR