Deuteronomy 15

Au terme de sept années, tu feras relâche. Et voici le mode du relâche : Tout créancier se relâchera pour ce qu'il aura prêté à son prochain ; il n'usera pas de rigueur contre son prochain et son frère ; car on a proclamé relâche de par l'Éternel. Contre l'étranger tu pourras user de rigueur, mais tu te relâcheras pour ce que tu as chez ton frère. Cependant il ne doit plus y avoir de pauvres chez vous, car l'Éternel te comblera de bénédictions dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne en propriété pour l'occuper, pourvu seulement que tu sois docile à la voix de l'Éternel, ton Dieu, pour t'appliquer à pratiquer la totalité de ce commandement que je te prescris en ce jour. Car l'Éternel, ton Dieu, te bénira comme Il te l'a promis, et tu prêteras sur gages à beaucoup de nations, sans emprunter toi-même, et tu tiendras sous ta dépendance beaucoup de nations, mais elles ne te tiendront pas sous la leur. S'il y a parmi vous quelque pauvre, lequel que ce soit de tes frères, à l'une de tes Portes, dans ton pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne, tu n'endurciras pas ton cœur et ne fermeras point ta main pour ton frère indigent ; tu ouvriras au contraire ta main pour lui et lui prêteras sur gage, assez pour ses besoins, ce qui lui manque. Prends garde qu'en ton cœur ne s'élève la criminelle pensée qui te ferait dire : La septième année, l'année du relâche, approche ! et que tu ne regardes d'un œil malveillant ton frère, le pauvre, pour ne lui rien donner, et qu'il ne réclame contre toi auprès de l'Éternel, et que tu ne te charges d'un péché. 10 Donne, donne-lui et n'aie pas le cœur chagrin en lui donnant, car c'est pour cela que l'Éternel, ton Dieu, te bénira dans tous tes travaux et toutes tes entreprises. 11 Puisqu'il ne manquera pas de pauvre dans le pays, c'est pourquoi je te donne ce commandement : Ouvre ta main pour ton frère, tes indigents et tes pauvres dans ton pays. 12 Si ton frère, Hébreu, ou femme de la nation des Hébreux, s'est vendu à toi et t'a servi six ans, la septième année tu le laisseras sortir libre de chez toi, 13 et le laissant ainsi sortir libre de chez toi, tu ne le renverras pas à vide ; 14 gratifie-le d'un don pris sur ton menu bétail, sur ton aire et à ton pressoir, c'est ce dont l'Éternel, ton Dieu, t'aura béni, que tu lui donneras. 15 Et souviens-toi que tu fus esclave dans le pays d'Egypte, et que l'Éternel, ton Dieu, t'a racheté ; c'est pourquoi je te prescris aujourd'hui ce commandement. 16 Mais s'il te dit : Je ne veux pas sortir de chez toi, car je t'aime toi et ta maison, parce qu'il se trouve bien chez toi, 17 prends l'alêne et perce-lui-en l'oreille contre la porte ; et il sera ton esclave à perpétuité ; et pour ta servante tu procéderas de même. 18 Et qu'il ne te semble pas dur de le laisser sortir libre de chez toi, car son service de six années chez toi vaut le double de la paie d'un mercenaire ; et l'Éternel, ton Dieu, te bénira dans tout ce que tu feras. 19 Tu consacreras à l'Éternel, ton Dieu, tout premier-né qui naîtra dans ton gros et ton menu bétail, les mâles. Tu n'emploieras point à tes travaux le premier-né de ton bœuf, et ne tondras point le premier-né de tes brebis ; 20 c'est devant l'Éternel, ton Dieu, que tu le mangeras chaque année, dans le lieu choisi par l'Éternel, toi et ta famille. 21 Et s'il a quelque défaut, étant ou boiteux ou aveugle, s'il est taré en quelque manière, tu ne le sacrifieras point à l'Éternel, ton Dieu, 22 tu le mangeras dans tes Portes, en état d'impureté ou en état de pureté, comme de la gazelle et du cerf. 23 Seulement tu ne mangeras pas son sang, tu le verseras sur la terre comme de l'eau.
Copyright information for FrePGR