Ecclesiastes 2

Je dis en mon cœur : Viens, [mon âme !] eh bien ! je veux te faire essayer de la joie, et goûte ce qui est bon ! Mais voici, cela aussi est une vanité : je dis du rire, qu'il est extravagant, et de la joie : Que procure-t-elle ? Je pris en mon cœur le parti de maintenir ma chair dans le vin, tandis que mon cœur me guiderait avec sagesse, et de m'attacher à la folie, jusqu'à ce que je visse ce qu'il est bon aux enfants des hommes de faire sous le ciel, pendant le petit nombre des jours de leur vie. J'exécutai de grands ouvrages : je me bâtis des maisons ; je me plantai des vignes ; je me fis des jardins et des parcs, et y plantai toutes sortes d'arbres à fruit ; je me fis des étangs d'eau, pour en arroser la forêt qui montait en arbres ; j'achetai des serviteurs et des servantes, et j'eus des serfs nés dans la maison ; j'eus aussi des troupeaux de gros et de menu bétail, plus que tous mes prédécesseurs à Jérusalem ; je m'amassai aussi de l'argent et de l'or, et les trésors des rois et des provinces ; je me procurai des chanteurs et des chanteuses, et, les délices des enfants des hommes, les plus belles des femmes ; et je devins grand et plus considérable que tous mes prédécesseurs à Jérusalem ; 10 de plus ma sagesse me resta ; et de tout ce que mes yeux demandaient, je ne leur refusai rien ; je ne privai mon cœur d'aucune joie ; car mon cœur eut de la joie dans tout mon labeur, et ce fut la part que je retirai de tout mon labeur. 11 Mais quand je considérai tous les ouvrages faits par mes mains, et le labeur dont je m'étais travaillé pour exécuter, je vis que tout est vanité et effort stérile, et que rien ne profite sous le soleil. 12 Et je me mis à examiner la sagesse et la folie, et l'extravagance. (Car que fera l'homme qui succédera au Roi ? Ce que jadis on a fait.) 13 Et je vis que la prééminence de la sagesse sur la folie est la même que la prééminence de la lumière sur les ténèbres : 14 le sage a ses yeux à la tête, et le fou chemine dans les ténèbres ; néanmoins je reconnus aussi que l'un et l'autre ils subissent une même destinée. 15 Alors je dis en mon cœur : La destinée de l'insensé, je la subirai aussi ; et pourquoi ai-je été sage de reste ? Et je dis en mon cœur : C'est aussi là une vanité. 16 Car pour le sage, pas plus que pour le fou, il n'y a de mémoire éternelle, puisque dans les jours à venir ils seront oubliés l'un et l'autre depuis longtemps : le sage, hélas ! meurt aussi bien que l'insensé. 17 Alors la vie me fut odieuse, et je me dégoûtai de tout ce qui se passe sous le soleil ; car tout est vanité et effort stérile. 18 Et tout le labeur dont je m'étais travaillé sous le soleil, me fut odieux, car je dois le léguer à l'homme qui me succédera. 19 Et qui sait si ce sera un sage ou un fou ? Et il disposera de tout le travail que j'ai exécuté sous le soleil avec tant de peine et de sagesse. C'est aussi là une vanité. 20 Alors j'en vins à laisser mon cœur désespérer de tout le labeur dont je m'étais travaillé sous le soleil. 21 En effet qu'il se trouve un homme dont le travail aura été fait sagesse, connaissance et succès, c'est à l'homme qui ne se sera point occupé, qu'il le laissera comme héritage. C'est aussi là une vanité et un grand mal. 22 Car que revient-il à l'homme pour tout son labeur et la préoccupation de son cœur, dont il s'est tourmenté sous le soleil ? 23 En effet tous ses jours sont douloureux, et le chagrin est son affaire ; même la nuit son cœur ne repose pas. C'est aussi là une vanité. 24 Rien de mieux pour l'homme que de manger et de boire, et de faire goûter du bien-être à son âme, pendant son travail. Je vis que cela aussi est un don de la main de Dieu. 25 Qui peut en effet manger et jouir, si ce n'est moi ? 26 Car à l'homme qui Lui plaît, Il donne sagesse et science et joie ; mais au pécheur Il donne la tâche d'amasser et d'accumuler, pour le donner à celui qui plaît à Dieu. C'est aussi là une vanité et un effort stérile.
Copyright information for FrePGR