Ecclesiastes 8

Qui est égal au sage ? et qui connaît l'explication des choses ? La sagesse de l'homme rend son visage rayonnant et lui ôte son air farouche. – Je [te le dis] : Observe l'ordre du roi, et cela, à cause du serment que tu as fait à Dieu ! Ne le déserte pas témérairement, et ne persévère pas dans un mauvais parti, car il peut faire tout ce qu'il lui plaît, d'autant que la parole du roi est efficace ; et qui lui dira : Que fais-tu ? – Qui garde le commandement est étranger à tout mauvais parti, et le cœur du sage connaît le moment et la manière. Car pour toute chose il est un moment et une manière : aussi bien les maux qui menacent l'homme sont nombreux ; nul en effet ne sait ce qui peut arriver, car qui est-ce qui lui indiquera comment les choses se passeront ? – Nul n'est maître de son souffle de vie, à pouvoir retenir son souffle de vie ; et nul n'est maître du jour de la mort ; il n'y a point d'exemption pour ce combat, et le crime ne libère pas les siens. – J'ai vu toutes ces choses, et j'ai pris garde à tous les actes qui se font sous le soleil. Il y a des époques où un homme a l'empire sur les hommes pour leur malheur. 10 J'ai vu alors les impies recevoir une sépulture, et ceux qui avaient fait le bien, étaient venus, et ils partirent du lieu saint, et ils furent oubliés dans la Ville. C'est aussi là une vanité. – 11 Parce que la sentence prononcée sur les mauvaises actions ne s'exécute pas promptement, c'est pourquoi le cœur des enfants des hommes se remplit en eux du désir de faire le mal. 12 Mais quand même le pécheur commet cent fois le crime, et prolonge ses jours, je sais pourtant que ceux qui craignent Dieu, se trouveront bien d'avoir craint en sa présence. 13 Mais il ne s'en trouvera pas bien l'impie, et de même qu'une ombre, il ne prolongera pas ses jours, lui qui n'a pas craint en présence de Dieu. 14 Il est une vanité qui a lieu sur la terre, c'est qu'il y a des justes dont le sort est en rapport avec les œuvres des impies, et qu'il y a des impies dont le sort est en rapport avec les œuvres des justes. Je dis : C'est là aussi une vanité. 15 Et je vantai la joie, parce qu'il n'y a pas d'autre bien pour l'homme sous le soleil que de manger et boire et se réjouir ; c'est là ce qui lui reste pour son labeur, durant les jours de vie que Dieu lui accorde sous le soleil. 16 Lorsque je pris à cœur de connaître la sagesse, et de considérer les affaires dont on s'occupe sur la terre, (car ni jour ni nuit on ne laisse ses yeux sentir le sommeil) 17 alors je vis toute l'œuvre de Dieu, l'impuissance où est l'homme de saisir l'œuvre qui s'accomplit sous le soleil ; quelque peine que l'homme prenne pour chercher, il ne trouve cependant pas, et quand même le sage voudrait connaître, il ne parviendrait pourtant pas à saisir.
Copyright information for FrePGR