Esther 3

Après ces événements, le roi Assuérus agrandit Aman, fils de Medatha, l'Agagite, et il l'éleva et plaça son siège au-dessus de tous les Grands de son entourage. Et tous les serviteurs du roi qui se tenaient à la porte du roi, se courbaient et se prosternaient devant Aman, car tel était l'ordre du roi à son égard. Mais Mardochée ne se courbait, ni ne se prosternait. Alors les serviteurs du roi qui se tenaient à la porte du roi, dirent à Mardochée : Pourquoi contreviens-tu à l'ordre du roi ? Et comme ils le lui disaient chaque jour, et qu'il ne les écoutait point, ils informèrent Aman pour voir si les discours de Mardochée tiendraient. Car il leur avait découvert qu'il était Juif. Et Aman voyant que Mardochée ne se courbait ni ne se prosternait devant lui, il fut rempli de fureur. Mais Aman trouvait indigne de lui de mettre la main sur Mardochée seul ; car on lui avait découvert quel était le peuple de Mardochée, et Aman chercha à exterminer tous les Juifs qui se trouvaient dans tout l'empire d'Assuérus, le peuple de Mardochée. Au premier mois, qui est le mois de Nisan, la douzième année du roi Assuérus, on consulta le Pur, c'est-à-dire le sort, devant Aman pour tous les jours et pour tous les mois jusqu'au douzième mois qui est le mois d'Adar. Et Aman dit au roi Assuérus : Il est un peuple séparé, et disséminé parmi les peuples dans toutes les provinces de ton empire, dont les lois diffèrent de celles de tous les peuples, et il ne pratique point les lois du roi ; et il ne convient point au roi de le tolérer. Si le roi le trouve bon, qu'on rédige l'édit de leur destruction ; et je paierai dix mille talents d'argent pesant, entre les mains des intendants pour les faire entrer au trésor royal. 10 Alors le roi tira son anneau de son doigt, et le donna à Aman, fils de Medatha, l'Agagite, l'ennemi des Juifs. 11 Et le roi dit à Aman : L'argent t'est donné, le peuple aussi, pour que tu en fasses ce que tu voudras. 12 Alors furent convoqués les Secrétaires du roi, le premier mois, le treizième jour du mois, et l'on écrivit en tout point dans le sens que prescrivait Aman, aux satrapes du roi et aux gouverneurs de chaque province, et aux chefs de chaque peuple, province par province, dans leur écriture, et peuple par peuple, dans sa langue ; c'est au nom du roi Assuérus que l'on écrivit, et on scella avec l'anneau du roi. 13 Et des lettres furent expédiées par courriers dans toutes les provinces du roi, à l'effet d'exterminer, massacrer et faire périr tous les Juifs, de l'adolescent au vieillard, petits enfants et femmes, en un jour, le treizième du douzième mois, c'est-à-dire du mois d'Adar, et de livrer leurs dépouilles au pillage. 14 Une copie du rescrit, afin que l'ordre fût donné dans toutes les provinces, fut communiquée à tous les peuples, afin qu'ils se tinssent prêts pour cette journée. 15 Les courriers partirent aussitôt sur l'ordre du roi, et l'édit fut promulgué dans Suse, la ville capitale. Et le roi et Aman s'attablèrent et burent ; mais toute la ville de Suse était dans la consternation.
Copyright information for FrePGR