Exodus 15

Alors Moïse et les enfants d'Israël chantèrent un hymne à l'Éternel et ils dirent :

Je chante l'Éternel qui a paru dans sa grandeur ;

Il a jeté dans la mer le cheval et son cavalier.

Que l'Éternel soit ma gloire et l'objet de mes chants,

car Il a été mon sauveur.

C'est lui qui est mon Dieu, je le célèbre,

le Dieu de mon père, je l'exalte.

L'Éternel est un guerrier, son nom est l'Éternel.

Il a jeté dans la mer les chars de Pharaon, et son armée ;

ses champions d'élite sont plongés dans la Mer des algues ;

les flots les ont couverts : ils ont enfoncé dans l'abîme

comme la pierre.

Ta droite, O Éternel, que la puissance illustre,

ta droite, ô Éternel, met tes ennemis en pièces.

Par ta souveraine majesté

tu abats ceux qui te résistent,

tu donnes cours à ta colère ;

et elle les consume comme la balle.

Au souffle de tes narines les eaux s'accumulèrent,

comme une digue les courants s'arrêtèrent,

les flots se contractèrent au sein de la mer.

L'ennemi disait : Je vais poursuivre, atteindre,

partager le butin, mon âme s'assouvira sur eux,

je tirerai l'épée, ma main les détruira ;

10 tu exhalas ton souffle, la mer les couvrit,

comme le plomb ils s'abîmèrent

dans les ondes puissantes.

11 Qui t'égale parmi les dieux, Éternel ?

Lequel est comme toi illustre en sainteté,

auguste en gloire, auteur de merveilles ?

12 Tu étendis ta main, la terre les engloutit. 13 Tu conduis par ta grâce le peuple que tu as sauvé,

tu le mènes par ta puissance au séjour de ta sainteté.

14 A cette nouvelle les peuples tremblent,

l'effroi saisit les habitants de la Philistie ;

15 alors les princes d'Édom sont éperdus,

la terreur s'empare des héros de Moab,

les habitants de Canaan s'épouvantent ;

16 la frayeur et l'alarme fond sur eux,

la grandeur de ton bras les rend muets comme la pierre,

jusqu'à ce que ton peuple soit passé, Éternel,

jusqu'à ce que soit passé le peuple que tu t'es acquis.

17 Tu les fais arriver et tu les plantes

sur la montagne qui est ton héritage,

dans le séjour dont tu as fait ta résidence, Éternel,

dans le sanctuaire, Seigneur, qu'ont préparé tes mains.
18 L'Éternel est roi, éternellement, à jamais ;

19 car les coursiers de Pharaon avec ses chars

et sa cavalerie s'avancèrent dans la mer,

et l'Éternel ramena sur eux les flots de la mer,

et les enfants d'Israël passèrent à sec au milieu de la mer.
20 Alors Marie, la prophétesse, sœur d'Aaron, prit dans sa main le tambourin, et toutes les femmes sortirent à sa suite avec des tambourins et en formant des chœurs. Et Marie leur répondait : 21 Chantez l'Éternel, car Il a montré sa grandeur,

Il a jeté dans la mer les chevaux et les chars.
22 Et Moïse fit partir les Israélites de la Mer aux algues, et ils s'avancèrent dans le désert de Sur et ils marchèrent trois journées dans le désert sans trouver d'eau. 23 Et ils parvinrent à Mara, mais ils ne purent boire les eaux de Mara, car elles étaient amères ; c'est pourquoi on appelle ce lieu Mara (amertume). 24 Alors le peuple murmura contre Moïse et dit : Que boirons-nous ? 25 Et il éleva ses cris vers l'Éternel, et l'Éternel lui indiqua un bois qu'il jeta dans l'eau ; et l'eau devint douce. Là Il leur prescrivit des statuts et des lois, et là Il les mit à l'épreuve. 26 Et Il dit : Si tu es docile à la voix de l'Éternel, ton Dieu, et que tu fasses ce qui est droit à ses yeux, et que tu écoutes ses ordres, et que tu observes tous ses statuts, je ne te ferai subir aucune des maladies que j'ai fait subir aux Égyptiens ; car je suis l'Éternel, ton médecin. 27 Et ils arrivèrent à Elim, et là il y avait douze fontaines et soixante-dix palmiers, et ils y campèrent près des eaux.
Copyright information for FrePGR