Exodus 21

Ce sont ici les lois que tu leur reproduiras : Si tu achètes un esclave hébreu, six années il servira, et la septième il sortira libre gratuitement. S'il entre de sa personne seule, il sortira de sa personne seule ; s'il a une femme, sa femme sortira avec lui. Si son maître lui donne une femme et qu'il ait d'elle des fils ou des filles, la femme et ses enfants seront au maître, et il sortira de sa personne seule. Mais si le serviteur dit : J'aime mon maître, ma femme et mes fils, je ne veux pas sortir libre, alors que son maître l'amène devant Dieu, puis l'approche de la porte ou du jambage, et que son maître lui perce l'oreille avec une alène, et il restera à son service à perpétuité. Mais si quelqu'un vend sa fille pour être servante, elle ne sortira point de la même manière que les serviteurs. Si elle déplaît au maître qui se l'était destinée, il moyennera son rachat ; il n'est point autorisé à la vendre chez un peuple étranger, ce qui serait la trahir. Que s'il l'a destinée à son fils, il la traitera d'après le droit des filles. 10 Si en outre il en prend une autre, il ne lui retranchera rien, ni de ses aliments, ni de son habillement, ni de ses droits de femme. 11 Et s'il ne la satisfait pas à ces trois égards, elle pourra sortir gratuitement, sans rançon. 12 Qui portera à un homme un coup dont celui-ci mourra, sera mis à mort. 13 Mais s'il n'y a pas eu guet-apens, et si c'est Dieu qui l'a fait se rencontrer sous ses coups, je te fixerai un lieu où il pourra se réfugier. 14 Mais celui qui aura prémédité de tuer son prochain par surprise, tu l'arracheras de mon autel même pour le mener à la mort. 15 Et quiconque frappera son père et sa mère, sera mis à mort. 16 Celui qui fait rapt d'un homme et le vend ou le retient en sa puissance, sera mis à mort. 17 Et qui maudira son père et sa mère sera mis à mort. 18 Si des individus ont une rixe dans laquelle l'un porte à l'autre avec une pierre ou le poing des coups qui, sans causer sa mort, l'étendent sur son lit, 19 dans le cas où celui-ci pourra se lever et sortir en s'aidant de son bâton, celui qui aura frappé ne subira point de peine ; seulement il lui paiera son séjour au lit et pourvoira à son rétablissement. 20 Si quelqu'un frappe son serviteur ou sa servante avec le bâton, dans le cas où ils mourraient sous ses coups, il y aura vindicte ; 21 seulement dans le cas d'un jour ou plusieurs de survie, la vindicte ne s'exercera pas ; car c'est son argent. 22 Si des individus ont une rixe et portent à une femme enceinte des coups qui ont pour effet un avortement sans qu'il y ait d'autre dommage, ils paieront une amende telle que la leur imposera le mari de la femme, et ils s'en acquitteront devant des arbitres. 23 Mais, s'il y a d'ailleurs dommage, tu rendras vie pour vie, 24 œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, 25 brûlure pour brûlure, plaie pour plaie, contusion pour contusion. 26 Et si quelqu'un frappe son serviteur ou sa servante à l'œil, et le leur fait perdre, il les affranchira, pour l'œil qu'ils auront perdu. 27 Et s'il fait sauter une dent à son serviteur ou à sa servante, il les affranchira pour la dent qu'ils n'ont plus. 28 Et si un bœuf heurte un homme ou une femme et que la mort s'en suive, le bœuf sera lapidé, et on n'en mangera pas la chair, mais le maître du bœuf ne sera point puni. 29 Que si le bœuf était précédemment sujet à heurter, et si malgré les avertissements donnés à son maître, celui-ci ne l'a point surveillé, et que le bœuf ait causé la mort d'un homme ou d'une femme, le bœuf sera lapidé et son maître aussi sera mis à mort. 30 Dans le cas où une indemnité lui serait infligée, il paiera en rançon de sa vie la totalité de la somme qui lui sera imposée. 31 Que ce soit un fils ou une fille qui ait été heurté, on lui fera l'application de cette loi. 32 Si c'est un serviteur ou une servante que le bœuf a heurté, trente sicles d'argent seront payés à leur maître, et le bœuf sera lapidé. 33 Quelqu'un ayant ouvert un fossé ou creusé un puits, et ne l'ayant pas recouvert, si un bœuf ou un âne y tombe, 34 le propriétaire du puits paiera à leur maître l'équivalent en argent, mais la bête morte lui reviendra. 35 Si le bœuf de l'un frappe de la corne le bœuf de l'autre à le tuer, ils vendront le bœuf vivant et s'en partageront le prix, comme ils se partageront aussi le bœuf mort. 36 Ou s'il est notoire que précédemment ce bœuf était sujet à frapper et que son maître ne l'a pas surveillé, ce maître rendra bœuf pour bœuf, et le bœuf mort lui reviendra.
Copyright information for FrePGR