Ezekiel 21

Alors la parole de l'Éternel me fut adressée en ces mots : Fils de l'homme, tourne ton visage contre Jérusalem, et parle contre les lieux saints, et prophétise contre le pays d'Israël, et dis au pays d'Israël : Ainsi parle l'Éternel : Voici, c'est à toi que j'en veux, et je tirerai mon épée du fourreau et du milieu de toi j'exterminerai justes et impies. Parce que du milieu de toi je veux exterminer justes et impies, c'est pourquoi mon épée sortira de son fourreau pour frapper toute chair, du midi au nord. Et toute chair reconnaîtra que c'est moi, l'Éternel, qui aurai tiré mon épée de son fourreau ; elle n'y rentrera pas. Pour toi, fils de l'homme, soupire jusqu'à te rompre les reins, et pousse devant eux des gémissements avec une douleur amère. Que s'ils te disent : Pourquoi soupires-tu ? réponds : Parce que la nouvelle est venue que [les maux] arrivent, et tous les cœurs seront alarmés, et toutes les mains défaillantes, et tout courage éteint, et tous les genoux fondus en eau : voici, ils arrivent, ils sont là, dit le Seigneur, l'Éternel. Et la parole de l'Éternel me fut adressée en ces mots : Fils de l'homme, prophétise et dis : Ainsi parle l'Éternel. Dis : L'épée ! l'épée ! elle est aiguisée et fourbie. 10 C'est pour massacrer qu'elle est aiguisée, pour lancer l'éclair qu'elle est fourbie ; ou le sceptre de mon fils qui méprise tout autre bois ferait-il le superbe ?… 11 Et Il l'a donnée à fourbir, pour la prendre en sa main ; elle est aiguisée, l'épée, et fourbie, pour être mise dans la main de l'exterminateur. 12 Crie, et gémis, fils de l'homme ! car elle frappe mon peuple, tous les princes d'Israël ; ils sont abandonnés à l'épée avec mon peuple ; aussi frappe-toi les flancs. 13 L'épreuve est faite ; eh quoi ! lors même que ce sceptre est si dédaigneux, il cessera d'être, dit le Seigneur, l'Éternel. 14 Mais toi, fils de l'homme, prophétise et frappe dans tes deux mains ! et que l'épée frappe à doubles, à triples coups ; cette épée qui tue, c'est une épée qui tue les Grands, qui les presse de toutes parts. 15 Pour porter l'alarme dans les cœurs et multiplier les morts, j'ai mis l'épée menaçante à toutes leurs portes. Hélas ! elle est faite pour lancer l'éclair, elle est aiguisée pour égorger. 16 Ramasse-toi ! frappe à droite ! attention ! frappe à gauche, partout où tu feras face ! 17 Moi aussi, je frapperai dans mes deux mains, et j'assouvirai ma fureur ; c'est moi, l'Éternel, qui ai parlé. 18 Et la parole de l'Éternel me fut adressée en ces mots : 19 Or, fils de l'homme, représente-toi deux chemins par où arrive l'épée du roi de Babel ; il faut qu'ils partent tous deux d'un seul et même pays ; et imagine un lieu ; imagine-le au carrefour des chemins des villes. 20 Trace l'un des chemins, de telle sorte que l'épée arrive à Rabbah des enfants d'Ammon, et l'autre en Juda, à Jérusalem, la ville forte. 21 Car le roi de Babel s'arrête à la croix des chemins, au carrefour de deux routes, pour tirer un présage ; il remue les flèches, interroge les Téraphims, examine le foie de la victime. 22 De sa droite il a tiré le présage : c'est Jérusalem ! pour dresser les béliers, commander le massacre, élever la voix jusqu'au cri de guerre, dresser les béliers contre les portes, tasser une terrasse, bâtir des tours. 23 Mais ils n'y voient qu'un présage trompeur ; ils font serments sur serments, mais il se rappelle leur crime ; en sorte qu'ils seront pris. 24 Aussi, ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Puisque vous faites ressouvenir de votre crime, vos méfaits étant tellement manifestes qu'ils paraissent dans toutes vos actions, parce que vous faites ressouvenir de vous, vous serez saisis par sa main. 25 Et toi, profane sacrilège, Prince d'Israël dont le jour arrive au moment de ton crime, cause de ta fin ! 26 ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Ôte ton diadème, et enlève ta couronne ; elle n'est plus elle-même ; ce qui est humble sera élevé, et ce qui est élevé sera humilié : 27 en pièces, en pièces, en pièces je la mettrai ; elle aussi cessera d'être jusqu'à la venue de celui à qui appartient le jugement et à qui je le remets. 28 Et toi, fils de l'homme, prophétise et dis : Ainsi prononce le Seigneur, l'Éternel, sur les enfants d'Ammon et sur leurs outrages, et dis : L'épée, l'épée est tirée, fourbie, pour massacrer, afin de dévorer et de lancer l'éclair, 29 pendant qu'on te fait de vaines prédictions, qu'on te donne des présages menteurs, afin de te joindre aux corps décollés des impies déjà morts dont le jour arrive au moment du crime, cause de leur fin. 30 Remets ton épée dans le fourreau ! Dans le lieu même où tu fus formé, dans le pays de ta naissance, 31 je veux te juger et répandre ma colère sur toi, souffler contre toi le feu de mon courroux, et te livrer au bras d'hommes furieux, destructeurs experts. 32 Du feu tu seras la proie, ton sang coulera au sein du pays, ta mémoire périra, car c'est moi, l'Éternel, qui ai parlé.>
Copyright information for FrePGR