Genesis 32

Jacob de son côté poursuivit sa route, et il eut la rencontre d'anges de Dieu. Et il dit en les voyant : C'est le camp de Dieu ! Et il donna à ce lieu le nom de Mahanaïm (double camp). Et Jacob envoya devant lui des messagers à Esaü, son frère, dans le pays de Seïr, dans le pays d'Edom ; et il leur donna ses instructions en ces termes : Ainsi vous parlerez à mon seigneur Esaü : Ainsi parle ton serviteur Jacob : J'ai séjourné chez Laban et y suis resté jusqu'à présent, et j'ai acquis des bœufs et des ânes, des brebis, et des serviteurs et des servantes, et j'en fais donner avis à mon seigneur, pour trouver grâce à tes yeux. Et les messagers revinrent auprès de Jacob en disant : Nous nous sommes rendus chez ton frère, chez Esaü ; et de plus il est en marche à ta rencontre et a quatre cents hommes avec lui. Alors Jacob craignit fort et fut dans la détresse, et il partagea le monde qui était avec lui, et le menu et le gros bétail et les chameaux, en deux camps. Et il dit : Si Esaü fond sur l'un des camps et le met en déroute, le camp qui restera pourra se sauver. Et Jacob dit : Dieu de mon père Abraham, et Dieu de mon père Isaac, Éternel, qui m'as dit : Retourne dans ton pays et dans ta patrie, je veux être ton bienfaiteur ! 10 je Suis trop petit pour toutes les grâces et pour toute la fidélité que tu as montrée à ton serviteur ; car avec mon bâton j'ai passé ce Jourdain, et maintenant je forme deux caravanes. 11 Ah ! sauve-moi de la main de mon frère, de la main d'Esaü, car je le redoute, je crains qu'il ne vienne et ne me fasse tomber sous ses coups, la mère sur les enfants. 12 Aussi bien tu as dit : Je veux être ton bienfaiteur, et rendre ta postérité égale au sable de la mer, qu'on ne peut compter tant il est immense. 13 Et il passa cette nuit en ce lieu, et il prit dans ce qu'il transportait avec lui un présent pour Esaü, son frère, 14 deux cents chèvres, vingt boucs, deux cents brebis et vingt béliers, 15 trente chamelles mères avec leurs petits, quarante vaches et dix taureaux, vingt ânesses et dix ânes. 16 Et il les remit à ses serviteurs, chaque troupeau séparément, et il dit à ses serviteurs : Précédez-moi, et laissez une distance entre un troupeau et l'autre. 17 Et il donna cet ordre au premier : Si Esaü, mon frère, te rencontre et te fait cette question : A qui es-tu ? et où vas-tu ? et à qui est ce troupeau qui est devant toi ? 18 tu répondras : A ton serviteur Jacob ; c'est un présent envoyé à mon seigneur Esaü, et voici, il vient lui-même après nous. 19 Et il donna aussi ses ordres et au second, et au troisième, et à tous ceux qui marchaient derrière les troupeaux, en ces termes : C'est en ces termes que vous parlerez à Esaü, quand vous le trouverez, 20 et vous direz : Voici, ton serviteur Jacob vient aussi après nous. Car il se disait : Je veux l'apaiser au moyen du présent qui me précède, et ensuite je le verrai ; peut-être me fera-t-il bon accueil. 21 Et ainsi le présent prenait l'avance sur lui ; et il passa cette nuit au camp. 22 Et il se leva la même nuit et prit ses deux femmes et ses deux servantes et ses onze enfants, et passa le gué du Jabok, 23 et les prit et leur fit passer la rivière, et il transporta tout ce qu'il avait. 24 Et Jacob resta ainsi seul. Alors un homme lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore. 25 Et voyant qu'il ne pouvait le vaincre, il le frappa à l'articulation de la hanche, et l'articulation de la hanche de Jacob fut luxée pendant qu'il luttait avec lui. 26 Et il dit : Laisse-moi aller, car l'aurore se lève. Et il dit : Je ne te laisse point aller que tu ne m'aies béni. 27 Et il lui dit : Quel est ton nom ? Et il répondit : Jacob. 28 Et il dit : Jacob ne sera plus le nom dont on t'appellera, mais Israël, car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes et tu l'as emporté. 29 Et Jacob l'interrogeant lui dit : Découvre-moi donc ton nom. Et il dit : Pourquoi me demandes-tu donc mon nom ? Et Il le bénit là. 30 Et Jacob appela ce lieu du nom de Pniel (face de Dieu) ; « car j'ai vu Dieu face à face et mon âme a été sauvée. » 31 Et le soleil se levait comme il passait à Pniel ; mais il boitait de sa hanche. 32 C'est pourquoi les enfants d'Israël ne mangent point jusqu'aujourd'hui le tendon qui est à l'articulation de la hanche, parce qu'il avait frappé l'articulation de la hanche de Jacob, le tendon.
Copyright information for FrePGR