Hebrews 12

Ainsi donc, nous aussi, puisque nous avons autour de nous une si grande nuée de témoins, après nous être débarrassés de tout ce qui nous alourdit et du péché qui nous enlace si aisément, courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les yeux fixés sur Jésus le chef et le consommateur de la foi, lui qui, à cause de la joie qui lui était offerte, a supporté la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu. Considérez en effet celui qui a supporté une telle opposition des pécheurs contre lui-même, afin que vous ne perdiez pas courage en laissant défaillir vos âmes. Vous n'avez pas encore résisté jusques au sang en luttant contre le péché ; et avez-vous oublié l'exhortation qui vous est adressée comme à des fils : « Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur, et ne te laisse pas non plus défaillir quand tu es repris par Lui, car celui que le Seigneur aime, Il le châtie, et Il fouette même tout fils qu'il reconnaît pour sien
Proverbes.3.11-12
 » ?
Attendez-vous au châtiment ; c'est comme des fils que Dieu vous traite ; car quel est le fils que son père ne châtie point ? Mais, si vous demeurez exempts du châtiment dont tous ont eu leur part, vous êtes donc des bâtards et non pas des fils. D'ailleurs, nous qui avons pour nous châtier les pères de notre chair, et qui les avons respectés, ne nous soumettrons-nous pas à bien plus forte raison au Père des esprits pour avoir la vie ? 10 Les premiers, en effet, nous châtiaient pendant peu de temps comme bon leur semblait, tandis que Lui le fait pour notre bien, afin que nous participions à Sa sainteté. 11 Il est vrai que tout châtiment ne paraît pas, au premier moment, être un sujet de joie, mais de tristesse, tandis que plus tard il rapporte à ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice. 12 C'est pourquoi restaurez, les mains fatiguées et les genoux défaillants, 13 et faites de droites ornières avec vos pieds
Ces paroles sont empruntées aux LXX qui traduisent ainsi un passage des Proverbes (Pro.4.26) qui, en hébreu, signifie : Calcule bien le sentier de ton pied.
,
afin que ce qui est boiteux ne se détraque pas, mais bien plutôt se guérisse.
14 Recherchez la paix avec tous et la sanctification sans laquelle nul ne verra le Seigneur, 15 veillant à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu, à ce qu'aucune racine d'amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble
Ces expressions sont une réminiscence d'un passage des LXX (Deutéron.29.18) où on lit, d'après le texte du ms. alexandrin : « Qu'il n'y ait parmi vous aucune racine d'amertume qui, poussant des rejetons, produise du trouble, » tandis que les autres mss. (celui du Vatican entre autres) ont : « Qu'il n'y ait parmi vous aucune racine qui pousse des rejetons accompagnés de fiel et d'amertume, » et le texte hébreu : « … aucune racine qui porte du poison et de l'absinthe. »
, et que par elle le plus grand nombre ne soit souillé ;
16 à ce que personne ne soit impudique, ou profane comme Ésaü qui vendit pour un simple aliment ses droits de premier-né
Gen.25.31-34
;
17 vous savez en effet que, plus tard, lorsqu'il voulut recevoir la bénédiction, il fut rejeté, quoiqu'il la sollicitât avec larmes, car il ne trouva plus l'occasion de se repentir. 18 Ce n'est pas, en effet, d'un feu tangible et brûlant que vous vous êtes approchés, ni de l'obscurité, ni des ténèbres, ni de la tempête
On lit dans Deutéronome.4.11 : « Et vous vous êtes approchés, et vous vous êtes tenus au pied de la montagne (de Sinaï), et la montagne était embrasée par le feu jusques au ciel : ténèbres, obscurité, tempête ! »
,
19 ni du retentissement de la trompette
Dont il est parlé dans le récit de la promulgation de la loi sur le Sinaï : Exode.19.16,19.
, ni du bruit des paroles qui fît refuser par ceux qui l'entendirent qu'on leur en adressât une de plus
On lit dans le Deutéronome.5.24-25, qu'après avoir entendu l'Éternel parler sur le Sinaï, les Hébreux dirent à Moïse ; « Si nous continuons à entendre la voix, du Seigneur notre Dieu, nous mourrons. » Cf. Exode.20.18.
,
20 car ils ne supportaient pas cette déclaration : « Si même un animal touche la montagne, il sera lapidé
Il est dit dans Exode.19.12-13 aux Israélites rassemblés au pied du Sinaï : « Ne touchez à aucune partie de la montagne, car quiconque la touchera mourra certainement ;… que ce soit une bête, que ce soit un homme, il ne vivra pas. »
; »
21 et l'apparition était si effrayante que Moïse dit : « Je suis effrayé et tout tremblant
D'après le récit de l'Ancien Testament ces paroles ne furent point prononcées par Moïse, à propos de la manifestation de l'Éternel sur le Sinaï, mais on trouve dans le discours de censure qu'il adressa aux Israélites, à l'occasion de l'adoration du veau d'or, ces mots : « Et je suis effrayé du courroux et de la colère de l'Éternel… (Deutér.9.19).
. »
22 Ne vous êtes-vous pas, en effet, approchés de la montagne de Sion
« La montagne de Sion, » qui, à proprement parler, désigne la partie la plus élevée de Jérusalem, indique aussi dans les prophètes, en vue de l'époque messianique, le lieu que l'Éternel a choisi pour Son séjour et pour la promulgation future du salut. Cf Michée.4.1-7 ; Joël.3.5 ; Abdias.1.17.
et de la ville du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste, et des myriades dont se compose le grand chœur des anges,
23 de l'assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux, et du juge qui est le Dieu de tous, et des esprits des justes qui ont été amenés à la perfection, 24 et de Jésus qui est le médiateur d'une nouvelle alliance, et du sang de l'aspersion qui parle mieux qu'Abel ? 25 Prenez garde de ne pas refuser d'écouter Celui qui parle ; car si ceux-là n'échappèrent pas
Allusion aux divers châtiments que les Israélites eurent à subir, comme on le voit dans l'Ancien Testament, pour avoir désobéi aux ordres de Dieu.
, pour avoir refusé d'écouter Celui qui, sur la terre, rendait des oracles, à combien plus forte raison n'échapperons-nous pas si nous nous détournons de Celui qui en rend du haut des cieux,
26 Lui, dont la voix ébranla alors la terre, tandis que maintenant Il a fait cette promesse : « Une fois encore Je ferai trembler non seulement la terre, mais aussi le ciel.
Aggée.2.6
 »
27 Or les mots « une fois encore » indiquent le changement des choses qui peuvent être ébranlées parce qu'elles ont été faites. 28 C'est pourquoi, comme nous sommes mis en possession d'un royaume inébranlable, soyons pénétrés d'une reconnaissance qui nous fasse rendre à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec vénération et avec crainte, 29 car notre Dieu est aussi un feu dévorant.
Copyright information for FrePGR