Isaiah 14

Car l'Éternel prend pitié de Jacob et fait de nouveau choix d'Israël, et Il les rétablira dans leur pays. Et les étrangers se joindront à eux, et se rattacheront à la maison de Jacob. Et les peuples les prendront et les ramèneront dans leur séjour, et la maison d'Israël se les appropriera dans le pays de l'Éternel, comme serviteurs et servantes, et ils feront prisonniers ceux qui les firent prisonniers, et ils domineront sur leurs oppresseurs. Et quand l'Éternel aura fait succéder pour toi le repos à ta peine, à ton tourment et à la dure servitude à laquelle tu fus asservi, alors tu diras cette chanson sur le roi de Babel, en ces mots : « Comment a fini le tyran, a cessé l'oppression ? L'Éternel a brisé le bâton des impies, la verge des dominateurs, qui frappait les peuples avec emportement de coups sans relâche, et faisait subir aux peuples avec fureur un empire sans frein. Toute la terre est en repos et en paix ; on éclate en cris d'allégresse. Les cyprès aussi, les cèdres du Liban disent, pleins de joie : Depuis que tu es gisant, personne ne monte pour nous abattre. – Dans les régions inférieures l'Enfer s'émeut pour t'accueillir à ton approche, il fait avancer au-devant de toi les ombres, tous les puissants de la terre, et lever de leurs trônes tous les rois des nations ; 10 tous ils prennent la parole et te disent : Te voilà débile ainsi que nous, tu nous es assimilé ! 11 Dans l'Enfer ta pompe est descendue, avec le bruissement de tes harpes ; sous toi des vers forment ta litière, et la pourriture est ta couverture. – 12 Comme tu es précipité du ciel, astre brillant, fils de l'aurore ! comme tu es abattu par terre, toi qui écrasais les peuples ! 13 Et toi, tu disais en ton cœur : Je veux monter aux Cieux, par delà les étoiles de Dieu élever mon trône, et siéger sur la Montagne de l'Assemblée au fond du septentrion : 14 je monterai sur les sommités des nues, j'irai de pair avec le Très-Haut. – 15 Mais dans les Enfers tu es précipité, au fond de la fosse. 16 Ceux qui te voient, te contemplent, te considèrent : Est-ce là l'homme qui faisait trembler la terre, ébranlait les empires, 17 changeait le monde en désert, et rasait ses villes, et ne relâchait pas ses captifs ? – 18 Tous les rois des nations reposent tous avec honneur, chacun dans sa tombe ; 19 mais toi, tu es jeté loin de ton tombeau, comme un rameau méprisé, recouvert de morts percés par l'épée, précipités sur les pierres de la fosse, comme un cadavre foulé aux pieds. 20 Tu n'es pas réuni à eux dans la tombe ; car tu as ruiné ton pays, massacré ton peuple ; la race des méchants ne sera plus nommée à jamais. 21 Préparez une boucherie à ses fils pour le crime de leurs pères, afin qu'ils ne s'élèvent pas, et n'occupent pas la terre, et ne remplissent pas le monde d'ennemis ! » 22 Ainsi je me lèverai contre eux, dit l'Éternel des armées, et j'exterminerai de Babel et le nom, et le reste, et le rejeton, et la tige, dit l'Éternel. 23 Et j'en ferai le gîte du hérisson, et un marécage, et je la balaierai avec le balai de la dévastation, dit l'Éternel des armées. – 24 L'Éternel des armées le jure, en disant : Oui, comme je l'ai conçu, ainsi sera-t-il fait ; et comme je l'ai arrêté, ainsi arrivera-t-il ! 25 J'écraserai l'Assyrien dans mon pays, et sur mes montagnes je le foulerai, afin qu'ils soient déchargés de son joug, et leurs épaules déchargées de son poids. 26 Telle est la décision arrêtée contre toute la terre, et c'est là la main étendue sur toutes les nations. 27 Car l'Éternel des armées a pris une décision ; qui la déjouerait ? et sa main est étendue ; qui la ramènerait en arrière ? 28 L'année de la mort du Roi Achaz cet oracle fut prononcé. 29 Ne te réjouis pas, Philistie tout entière, de ce qu'a été brisée la verge qui te frappait ! Car de la racine du serpent sort une vipère, et son fruit est un dragon volant. 30 Alors les enfants des malheureux paîtront paisiblement, et les indigents reposeront en sécurité, et par la faim je ferai périr ta racine, et tes restes seront massacrés. 31 Porte, gémis ! Ville, lamente-toi ! Philistie tout entière, tu es consternée, car du nord arrive une fumée, et nul ne se détache de ses bataillons. 32 Et que répond-on aux messagers du peuple ? Que l'Éternel est le soutien de Sion, et que les malheureux de son peuple y trouvent un refuge.
Copyright information for FrePGR