Isaiah 15

Oracle contre Moab.

Oui, de nuit Ar-Moab est saccagée, détruite : oui, de nuit Kir-Moab est saccagée, détruite.
On monte au temple, et Dibon en pleurs se rend sur les hauts lieux ; sur Nebo et sur Médeba Moab gémit ; toutes les têtes sont rasées, toutes les barbes coupées. Dans ses rues on ceint le cilice ; sur ses toits et dans ses places tout gémit, fond en larmes. Hesbon et Élealé se lamentent, jusqu'à Jahats leurs cris se font entendre ; c'est pourquoi les braves de Moab crient ; il a l'âme attristée. Mon cœur gémit sur Moab, dont les fugitifs s'en vont jusqu'à Tsoar, jusqu'à Églath-Schelischia, car on monte en pleurant la pente de Luchith, car le long du chemin de Choronaïm ils élèvent des cris déchirants ; car les eaux de Nimrim sont désolées, car le gazon est séché et l'herbe disparue ; il n'y a plus de verdure. Aussi transportent-ils au-delà du torrent du désert l'épargne qu'ils ont faite, et leurs trésors. Car des cris font le tour des frontières de Moab ; ses gémissements [retentissent] jusqu'à Eglaïm, ses gémissements jusqu'à Beer-Elim. Car les eaux de Dimon sont pleines de sang ; car j'infligerai à Dimon de nouveaux malheurs ; contre les réchappés de Moab j'enverrai un lion, contre ceux qui seront demeurés dans le pays.
Copyright information for FrePGR