Isaiah 23

Oracle contre Tyr.

Gémissez, navires de Tarsis ! car elle est détruite : plus de maisons ! personne n'y entre : la nouvelle leur en vient du pays de Cittim.
Frissonnez, habitants de la côte que remplissaient les marchands de Sidon, qui parcourent les mers ! Sur les vastes eaux flottait le blé du fleuve noir, les moissons du Nil, son revenu ; et elle était le marché des nations. Sois honteuse, Sidon ! car la mer, le fort de la mer, tient ce langage : « Je n'eus point les douleurs, et n'enfantai point, je ne nourris point de jeunes hommes et n'élevai point de vierges. » Quand la nouvelle en viendra en Egypte, ils trembleront aux nouvelles de Tyr. Passez à Tarsis, gémissez, habitants de la côte ! Est-ce là votre ville joyeuse, dont l'origine remontait à l'antiquité ? Ses pieds la mènent demeurer au loin comme étrangère. Qui a porté cet arrêt contre Tyr, la distributrice des couronnes, dont les marchands étaient des princes, et les trafiquants les notables de la terre ? L'Éternel des armées a porté cet arrêt, pour profaner toute grandeur brillante, et couvrir de mépris tous les notables de la terre. 10 Parcours librement ton pays, pareille au Nil, fille de Tarsis ! Il n'y a plus de chaînes ! 11 Il étendit sa main sur la mer, ébranla les royaumes ; l'Éternel commanda à Canaan de détruire ses forts, et 12 Il dit : Désormais tu ne te réjouiras plus, vierge déshonorée, fille de Sidon ! Lève-toi ! passe chez les Cittiens ! là non plus nul repos pour toi ! 13 Vois le pays des Chaldéens ! Ce peuple [naguère] n'était pas ; l'Assyrien assigna ce pays aux habitants du désert : ils élèvent leurs vedettes, détruisent ses palais et les mettent en ruines. 14 Gémissez, navires de Tarsis, car votre boulevard est détruit. 15 Et en ce temps-là Tyr sera oubliée soixante-dix ans, le temps de la vie d'un roi ; mais au bout de soixante-dix ans, il en arrivera à Tyr selon la chanson de la courtisane : 16 « Prends le luth, parcours la ville, courtisane oubliée, tire de beaux sons de la lyre, redouble tes chants, pour qu'on se souvienne de toi ! » 17 Et au bout de soixante-dix ans, l'Éternel jettera les yeux sur Tyr, et ses gains impurs lui reviendront, et elle aura commerce avec tous les royaumes du monde sur la face de la terre. 18 Mais ses profits et ses gains impurs seront consacrés à l'Éternel ; ils ne seront ni accumulés ni mis en réserve, mais ses profits seront la part de ceux qui habitent devant l'Éternel, pour les nourrir abondamment, et pour les vêtir avec magnificence.
Copyright information for FrePGR