Isaiah 33

Malheur à toi, dévastateur, qui n'as pas encore été dévasté, et spoliateur, qu'on n'a pas dépouillé ! Quand tu auras achevé tes ravages, tu seras ravagé ; quand tu auras fini de dépouiller, on te dépouillera. Éternel, sois-nous propice, nous nous attendons à toi ! sois notre bras chaque matin, et notre aide au temps de la détresse ! A ta voix tonnante les peuples fuient, à ton lever les nations se dissipent. On ramasse votre butin, comme ramasse la sauterelle ; on s'y précipite, comme la locuste se précipite. L'Éternel est élevé, car Il habite les lieux très-hauts, Il remplit Sion de justice et d'équité. Et ce sera la sécurité de tes jours ; la sagesse et la science sont une riche source de salut ; et la crainte de l'Éternel, c'est là son trésor. Voici, leurs guerriers poussent des cris au dehors ; les messagers de paix pleurent amèrement. Les chemins sont désolés ; on cesse de pratiquer les sentiers. Il rompt l'alliance, méprise les villes, et ne fait aucun cas des hommes. Le pays est en deuil et languit ; le Liban est confus, dans la douleur ; Saron ressemble au désert, Basan et le Carmel perdent leurs feuilles. 10 Maintenant je vais me lever, dit l'Éternel, maintenant me dresser, maintenant m'élever. 11 Dans vos flancs vous portez du foin, et vous enfanterez de la balle ; votre souffle est un feu qui vous consumera. 12 Et les peuples seront embrasés, calcinés ; ronces coupées, ils brûleront au feu. 13 Écoutez, peuples lointains, ce que j'ai fait, et vous qui êtes près, connaissez ma puissance ! 14 En Sion les pécheurs tremblent, le frisson saisit les impies. « Qui de nous tiendra devant le feu consumant ? qui de nous tiendra devant les flammes éternelles ? » – 15 Celui qui est dans la voie de la justice, et qui parle selon la droiture, qui méprise les gains extorqués, qui secoue sa main pour ne point recevoir de dons corrupteurs, qui se bouche les oreilles pour n'être point complice de meurtres et qui ferme ses yeux pour ne point voir le mal, 16 celui-là habitera un séjour éminent, des rochers fortifiés seront sa citadelle, son pain lui sera donné et son eau ne tarira pas. 17 Tes yeux contempleront le Roi dans sa beauté, ils verront des pays lointains. 18 Ton cœur se rappellera le temps de la terreur. « Où est celui qui tenait le registre ? où, celui qui tenait la balance ? où, celui qui inspectait les tours ? » 19 Tu ne verras plus le peuple cruel, le peuple au langage obscur que l'on n'entend pas, à la langue bégayante que l'on ne comprend pas. 20 Contemple Sion, la ville de nos fêtes ! Tes yeux verront Jérusalem un séjour tranquille, une tente qu'on ne lève plus, dont les pieux ne sont plus arrachés, dont nulle corde n'est détachée. 21 Car là l'Éternel dans sa magnificence nous tient lieu de rivières, de larges fleuves ; un vaisseau à rames n'oserait y passer, un navire puissant n'oserait y voguer. 22 Car l'Éternel notre juge, l'Éternel notre législateur, l'Éternel notre Roi est celui qui nous sauve. 23 Tes cordes sont lâches, ne tiennent point leur mât ferme, ni les voiles tendues. Alors le butin et les dépouilles en abondance sont partagés, [même] les boiteux prennent part au pillage, 24 et aucun habitant ne dit : « Je suis malade ! » Au peuple qui y habite, le péché est pardonné.
Copyright information for FrePGR