Isaiah 52

Réveille-toi ! réveille-toi ! revêts ta parure, ô Sion ! revêts tes habits magnifiques, Jérusalem, ville sainte ! car désormais ni incirconcis ni impur n'entrera chez toi. Secoue ta poussière, lève-toi, mets-toi sur ton séant, Jérusalem ! détache les chaînes de ton col, fille de Sion captive ! Car ainsi parle l'Éternel : Vous fûtes vendus pour rien et vous ne serez pas rachetés pour de l'argent. Car ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Jadis mon peuple descendit en Egypte pour y séjourner, et l'Assyrien l'opprima sans cause. Et maintenant que me fait-on, dit le Seigneur, d'enlever mon peuple sans cause ? Ses tyrans jubilent, dit l'Éternel, et incessamment tout le jour mon nom est outragé. Aussi faut-il que mon peuple sache ce qu'est mon nom ; il le faut ce jour-là même ; c'est moi qui parle : me voici ! Qu'ils sont beaux sur les montagnes les pieds de celui qui apporte une bonne nouvelle, qui proclame la paix, qui annonce du bonheur, qui proclame la délivrance, qui dit à Sion : Ton Dieu règne ! Écoute la voix de tes sentinelles ! ensemble elles élèvent la voix en acclamations ; car face à face elles voient revenir l'Éternel en Sion. Éclatez ensemble en acclamations, ruines de Jérusalem ! car l'Éternel prend pitié de son peuple, Il rachète Jérusalem. 10 L'Éternel découvre son bras saint aux yeux de toutes les nations, et toutes les extrémités de la terre contemplent le salut de notre Dieu. 11 Partez, partez ! quittez ces lieux ! ne touchez nul impur ! sortez du milieu d'eux ! purifiez-vous, porteurs des vases de l'Éternel ! 12 Car vous ne partirez pas à la précipitée, et votre départ ne sera pas une fuite, car l'Éternel marche à votre tête, et le Dieu d'Israël ferme votre marche. 13 Voici, mon serviteur prospère, il monte, il s'élève, il arrive à une grande hauteur. 14 Autant plusieurs furent interdits à sa vue, tellement son visage était défiguré plus que celui d'aucun homme, et son aspect, plus qu'aucun enfant des hommes, 15 autant il transportera de joie plusieurs peuples ; devant lui des rois se fermeront la bouche, car ils verront ce qui ne leur fut jamais raconté, et ils contempleront ce qui pour eux était inouï.
Copyright information for FrePGR