Job 16

Et Job répondit et dit :

Je n'ai que trop entendu de pareils discours ;

vous êtes tous des consolateurs fâcheux !

Mettra-t-on fin à ces propos en l'air ?

Ou pourquoi cette aigreur dans tes réponses ?

Moi aussi, je pourrais parler comme vous,

si seulement vous étiez à ma place !

Je pourrais contre vous assembler des paroles,

et faire sur vous des hochements de tête ;

je pourrais vous fortifier de la bouche,

et remuer les lèvres pour calmer votre peine.
[Mais !..] parler, ne calmera pas ma peine,

et me taire, ne l'éloignera pas de moi.

Oui, déjà Il m'a tout épuisé,

et Il a désolé toute ma maison.

Tu m'as réduit à un état qui dépose contre moi ;

mon aspect s'élève pour me calomnier,

et m'accuser en face.

Sa colère me déchire et me poursuit,

Il grince les dents contre moi, mon ennemi,

Il lance sur moi des regards acérés.

10 Ils ouvrent contre moi une large bouche,

et frappent mes joues de coups outrageants ;

ensemble ils se liguent contre moi.

11 Dieu me livre à la merci du méchant,

et Il me jette aux mains des impies.

12 Je vivais tranquille, et Il m'a brisé,

et, me saisissant au col, Il m'a mené battant,

et m'a dès-lors pris pour son point de mire ;

13 de toutes parts sur moi ses traits fondirent,

Il me perça les reins sans pitié,

et fit couler ma bile sur la terre ;

14 Il m'enfonça, faisant brèche sur brèche,

et me donna l'assaut, comme un guerrier.

15 Je cousis un cilice à ma peau,

et je plongeai mon front dans la poudre.

16 Mon visage est tout rougi de pleurs,

et la nuit de la mort couvre mes paupières :

17 cependant ma main ne retient rien d'injuste,

et ma prière est pure.
18 Terre, ne recouvre pas mon sang !

et qu'aucun de tes lieux n'arrête mes cris !…
19 Encore à présent, voici, j'ai dans les Cieux mon témoin,

et mon avocat dans les lieux très-hauts.

20 En mes amis je trouve des moqueurs ;

c'est vers Dieu que se tournent mes yeux en pleurs,

21 afin qu'il prononce pour l'homme contre Dieu,

et pour l'enfant de l'homme contre ses amis.

22 Mes quelques années avancent,

et je vais franchir un chemin,

par lequel je ne reviendrai pas.

Copyright information for FrePGR