Job 31

J'avais fait un pacte avec mes yeux…

Comment les eussé-je arrêtés sur une vierge ?

Et quel sort d'en haut Dieu m'eût-il envoyé,

et quel lot le Tout-puissant, des lieux suprêmes ?

La ruine n'est-elle pas pour le criminel,

et le malheur pour ceux qui font le mal ?

Ne découvre-t-Il pas mes voies,

et ne compte-t-Il pas tous mes pas ?

Ai-je eu commerce avec le mensonge,

et mon pied fut-il prompt à supplanter ?

Que Dieu me pèse à la juste balance,

et Il reconnaîtra mon innocence !

Mes pas ont-ils dévié de la voie,

et mon cœur suivit-il l'attrait de mes yeux ?

Une seule tache est-elle empreinte sur ma main ?

Alors, que je sème, et qu'un autre moissonne,

et que mes rejetons soient extirpés !
Mon cœur pour une femme s'est-il laissé séduire ?

ai-je été aux aguets à la porte de mon prochain ?

10 Alors, que ma femme tourne la meule pour un autre,

et que d'autres abusent d'elle !

11 Car c'est là un crime,

un forfait que les juges doivent punir ;

12 oui, c'est un feu qui consume, à détruire,

et aurait dans sa racine ruiné tout mon avoir.
13 Ai-je méprisé les droits de mon esclave,

et de ma servante, quand ils n'étaient pas d'accord avec moi ?

14 Mais que ferais-je, si Dieu se levait ?

et, s'il me châtiait, que lui répliquerais-je ?

15 Dans le sein maternel, Celui qui me forma,

ne le forma-t-Il pas aussi ?

et ne nous prépara-t-Il pas

dans le sein d'une mère ?
16 Ai-je rebuté le vœu du pauvre,

et fait languir les yeux de la veuve ?

17 Ai-je mangé mon pain seul,

et l'orphelin n'y eut-il point de part ?

18 Non, dès ma jeunesse, j'élevai l'un en père,

et dès ma naissance je fus le guide de l'autre.
19 Ai-je pu voir l'indigent non vêtu,

et le pauvre non couvert ?

20 Leurs reins ne me bénissaient-ils pas,

et la toison de mes agneaux ne les réchauffait-elle pas ?

21 Ma main a-t-elle menacé l'orphelin,

parce que je me voyais soutenu à la Porte ?

22 Alors, que mon épaule se détache de ma nuque,

et que mon bras brisé sorte de son emboîture !

23 Mais les vengeances de Dieu sont ma terreur,

et devant Sa majesté je deviens impuissant.
24 Ai-je pris l'or pour mon appui,

et ai-je dit au métal : En toi je me confie ?

25 Me suis-je applaudi de la grandeur de mes biens,

et des grands gains obtenus par mes mains ?

26 Ai-je regardé la lumière, quand elle resplendit,

et la lune, quand magnifique elle s'avance ?

27 Et mon cœur en secret s'est-il laissé séduire,

jusqu'à confier à ma main les baisers de ma bouche ?

28 Cela aussi serait un crime que les juges doivent punir,

parce que j'aurais menti au Dieu suprême.

29 Étais-je joyeux de la ruine de mon ennemi,

transporté de le voir atteint par les revers ?

30 Mais je ne permettais pas à ma langue de pécher

en demandant sa mort dans une imprécation.

31 Les gens de ma tente ne disaient-ils pas :

Montrez-nous qui ne fut pas rassasié à sa table ?

32 L'étranger ne passait pas la nuit dehors,

et j'ouvrais ma porte au voyageur.

33 A l'exemple des hommes ai-je dissimulé mes fautes,

enfouissant dans mon sein mes égarements,

34 parce que je redoutais le peuple assemblé,

et que le mépris des tribus me faisait peur

à m'ôter la parole, et à m'empêcher

de passer ma porte ?
35 Ah ! s'il voulait m'écouter et me dire :

Voici ma signature !

Si le Tout-puissant voulait répliquer !

si j'avais le grief écrit par ma partie !

36 Oui, je le porterais sur mon épaule,

je le ceindrais comme un diadème,

37 j'avouerais chacun de mes pas,

comme un prince je L'aborderais. –
38 Mon champ réclame-t-il contre moi,

et ses sillons en même temps portent-ils plainte ?

39 En ai-je mangé le produit, sans l'avoir payé,

et ai-je arraché des soupirs à son maître ?

40 Alors, que la ronce germe au lieu du froment,

et l'herbe gourmande à la place de l'orge !

Fin des discours de Job.
Copyright information for FrePGR