Job 37

Oui, à ce bruit mon cœur s'épouvante,

il s'ébranle et se déplace.

Ecoutez ! écoutez le roulement de sa voix,

et le murmure qui sort de sa bouche !

Il lui fait parcourir tout le ciel,

et Il lance l'éclair jusqu'à l'horizon de la terre.

Aussitôt sa voix mugit,

Il tonne de sa voix de majesté,

et ne retient plus sa foudre,

Dieu par sa voix produit la merveille du tonnerre ;

Il fait des choses grandes que nous ne comprenons point.
Il dit à la neige : Tombe sur la terre !

la pluie et les torrents de pluie attestent sa puissance.

Il engourdit les mains de tous les hommes,

afin que tous les humains qui sont ses créatures,

reconnaissent ce qu'il est.

Alors les bêtes sauvages gagnent leurs tanières,

et sommeillent dans leurs cavernes.

La tempête sort de sa prison,

et les vents impétueux amènent la froidure.

10 Au souffle de Dieu la glace est formée,

et les ondes dilatées se condensent ;

11 d'humidité Il charge aussi la nue ;

Il épand les nuages porteurs de ses feux,

12 qui tournoient en tout sens, sous sa conduite,

pour exécuter tout ce qu'il leur commande,

sur la surface du disque de la terre ;

13 tantôt pour punir, si sa terre est coupable,

tantôt pour bénir, Il les fait arriver.
14 O Job, prête l'oreille à ces choses !

continue à étudier les miracles de Dieu !

15 En sais-tu les causes, quand Dieu les fait paraître,

et qu'il fait resplendir le feu de sa nuée ?

16 Comprends-tu le balancement des nues,

merveille du Dieu parfaitement sage,

17 la chaleur que prennent tes vêtements,

quand la terre reçoit du midi un air qui accable ?

18 Etendras-tu, comme Lui, le firmament,

lui donnant la solidité d'un miroir de fonte ?

19 Apprends-nous ce qu'il nous faut Lui dire ?

Ah ! les ténèbres où nous sommes, nous mettent hors d'état

de Lui rien proposer !…
20 Mes discours lui seront-ils rapportés ?…

Mais désira-t-on jamais d'être anéanti ?

21 Aussi bien l'on ne regarde point fixement le soleil,

quand il brille dans les airs,

et qu'un vent passe, et lui rend sa pureté.

22 Du Septentrion l'on peut bien tirer l'or,

mais Dieu oppose un éclat formidable.

23 Jusqu'au Tout-puissant nous ne saurions pénétrer !

Il est éminent par la force et par l'équité,

et par une souveraine justice ;

Il ne rend aucun compte.

24 Craignez-le donc, ô hommes ;

Il n'accorde ses regards à aucun des sages.
Copyright information for FrePGR