Job 5

Appelle donc ! y aura-t-il quelqu'un qui te réponde ?

et auquel des Saints t'adresseras-tu ?

Non, le chagrin tue l'insensé,

et le fou trouve la mort dans sa fureur.

J'ai vu l'insensé pousser des racines ;

mais soudain j'ai dû dire sa maison maudite :

ses enfants étaient loin de secours,

on les foulait aux Portes, et point de sauveur !

L'affamé mangea ses moissons,

et jusqu'entre les haies alla les saisir,

et des hommes altérés engloutirent ses biens.

Car les maux ne sortent point de terre,

et sur le sol le malheur ne croît pas ;

mais l'homme est né pour le malheur,

comme l'étincelle pour s'élever et voler.
Mais pour moi, je m'adresserais à Dieu,

et j'exposerais ma cause au Seigneur.

Il fait des choses grandes, insondables,

merveilleuses, innombrables ;

10 Il répand la pluie sur la terre,

et envoie ses eaux sur les campagnes ;

11 Il place en haut lieu les hommes abaissés,

et les affligés atteignent le salut ;

12 Il rompt les complots des gens rusés,

pour que leurs mains n'exécutent pas leurs plans ;

13 Il prend les habiles dans leurs ruses,

et le projet des astucieux est déjoué ;

14 de jour ils heurtent contre les ténèbres,

et comme dans la nuit ils tâtonnent à midi.

15 Ainsi sauve-t-il de l'épée de leur bouche,

et de la main du puissant, le misérable ;

16 et il y a pour le faible une espérance,

et leur méchanceté a la bouche fermée.
17 Voici, heureux l'homme que Dieu châtie !…

Mais ne repousse pas la correction du Seigneur !

18 car Il blesse, et bande la plaie,

Il brise, et ses mains guérissent :

19 dans six détresses, Il est ton libérateur,

et dans sept, le mal ne t'atteindra pas ;

20 durant la famine, Il te sauve de la mort,

et durant la guerre, des coups de l'épée ;

21 au fouet de la langue tu seras dérobé,

tu n'auras point peur du désastre, s'il arrive ;

22 tu te riras du désastre et de la famine,

et tu ne redouteras point les bêtes de la terre ;

23 car tu as un pacte avec les pierres des champs,

et les bêtes des champs sont en paix avec toi.

24 Alors tu éprouveras que ta tente n'est que paix,

et en visitant ta demeure, tu ne seras point trompé,

25 et tu éprouveras que ta race est nombreuse,

et ta postérité comme l'herbe de la terre ;

26 tu descendras au sépulcre dans une verte vieillesse,

ainsi que s'élève le tas des gerbes, quand c'en est la saison.
27 Voilà ce que nous avons approfondi : il en est ainsi ;

entends-le, et fais-en ton profit.
Copyright information for FrePGR