John 7

Et après cela Jésus parcourait la Galilée, car il ne voulait pas parcourir la Judée parce que les Juifs cherchaient à le faire mourir. Or la fête des Juifs, celle des tabernacles
Cette fête, qui se célébrait à Jérusalem le 15 du mois de Tisri (octobre), était l'une des trois grandes solennités religieuses des Juifs. Elle était destinée à rappeler le souvenir du séjour des Israélites dans le désert, comme aussi à célébrer la fin des récoltes. Une libation spéciale, faite sur l'autel des sacrifices avec de l'eau puisée par un prêtre dans la fontaine de Siloé et apportée en grande pompe, avait lieu pendant chacun des sept jours que durait la fête (cf. plus loin v. 37).
, était proche :
ses frères donc lui dirent : « Sors d'ici, et viens en Judée, afin que tes disciples aussi voient les œuvres que tu fais ; car personne ne fait en cachette ce qu'il cherche en même temps à rendre public ; puisque tu fais ces choses, manifeste-toi toi-même au monde. » En effet pas même ses frères ne croyaient en lui. Jésus leur dit donc : « Mon temps n'est pas encore venu, mais votre temps est toujours venu ; le monde ne peut vous haïr, mais il me hait parce que je témoigne contre lui que ses œuvres sont mauvaises ; pour vous, montez à la fête ; quant à moi, je ne monte pas encore à cette fête, parce que mon temps n'est pas encore accompli. » Or, après leur avoir ainsi parlé, il restait en Galilée. 10 Mais, lorsque ses frères furent montés à la fête, alors lui-même y monta aussi, non pas ouvertement, mais comme en cachette. 11 Les Juifs donc le cherchaient dans la fête et disaient : « Où est-il ? » 12 Et il y avait parmi la foule un grand murmure à son sujet ; tandis que les uns disaient : « Il est homme de bien, d'autres disaient : « Non ; mais il égare la foule. » 13 Cependant personne ne parlait librement de lui par crainte des Juifs. 14 Or, comme on était déjà vers le milieu de la fête, Jésus monta au temple, et il enseignait. 15 Les Juifs donc s'en émerveillaient, et disaient : « Comment celui-ci connaît-il les lettres, sans les avoir étudiées ? » 16 Jésus leur répliqua donc : « Ma doctrine n'est pas la mienne, mais celle de Celui qui m'a envoyé ; 17 si quelqu'un veut faire Sa volonté, il connaîtra, quant à ma doctrine, si elle vient de Dieu, ou si je parle de mon chef. 18 Celui qui parle de son chef recherche sa propre gloire ; mais celui qui recherche la gloire de celui qui l'a envoyé, celui-là est véridique, et il n'y a pas d'injustice en lui. 19 Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi ? Et pourtant nul d'entre vous ne pratique la loi ! Pourquoi cherchez-vous à me faire mourir ? » 20 La foule lui répliqua : « Tu as un démon ; qui est-ce qui cherche à te faire mourir ? » 21 Jésus leur répliqua : « J'ai fait une seule œuvre
La guérison du paralytique le jour du sabbat ; Jean.5.1-15.
, et vous êtes tous dans l'étonnement à cause de cela.
22 Moïse vous a donné la circoncision (non qu'elle vienne de Moïse, mais des pères)
La loi de Moïse (Lévitique.12.3) ordonnait que tout enfant mâle fut circoncis le huitième jour après sa naissance, sans faire exception pour le sabbat ; mais cette coutume remontait à l'alliance conclue entre l'Éternel et Abraham, à laquelle elle avait servi de signe (Genèse.18.10-14).
, et vous circoncisez un homme un jour de sabbat ;
23 si l'homme subit la circoncision un jour de sabbat, afin que la loi de Moïse ne soit pas violée, pourquoi m'en voulez-vous de ce que j'ai guéri un homme tout entier un jour de sabbat ? 24 Ne jugez pas selon l'apparence, mais portez le juste jugement. » 25 Quelques-uns des Hiérosolymitains disaient donc : « N'est-ce pas celui qu'ils cherchent à faire mourir ? 26 Et voici, il parle librement et ils ne lui disent rien ; est-ce que par hasard les chefs ont vraiment reconnu que c'est lui qui est le Christ ? 27 Mais nous savons d'où sort celui-ci, tandis que lorsque le Christ vient personne ne sait d'où il sort. » 28 Jésus éleva donc la voix dans le temple en enseignant et en disant : « Vous me connaissez et vous savez aussi d'où je sors ; et ce n'est pas de mon chef que je suis venu, mais Celui qui m'a envoyé est véritable, lequel vous ne connaissez pas ; 29 moi, je Le connais, parce que je viens de Lui, et que c'est Lui qui m'a envoyé. » 30 Ils cherchaient donc à le saisir, et personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n'était pas encore venue. 31 Mais plusieurs de la foule crurent en lui, et ils disaient : « Le Christ, quand il sera venu, fera-t-il plus de miracles que celui n'en a fait ? » 32 Les pharisiens entendirent la foule qui murmurait ces paroles à son sujet, et les grands-prêtres et les pharisiens envoyèrent des huissiers afin de le saisir. 33 Jésus dit donc : « Je suis encore avec vous pour un peu de temps, puis je m'en vais vers Celui qui m'a envoyé ; 34 vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où moi je suis, vous, vous n'y pouvez venir. » 35 Les Juifs se dirent donc entre eux : « Où doit-il se rendre, que nous ne pourrons pas le trouver ? Est-ce qu'il doit se rendre parmi ceux qui sont dispersés chez les Grecs
Il s'agit des Juifs qui vivaient hors de Palestine au milieu des populations païennes (cf. Jacques.1.1).
, et enseigner les Grecs ?
36 Que signifie cette parole qu'il a proférée : Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où moi je suis, vous, vous n'y pouvez black venir ? » 37 Or le dernier jour de la fête, qui était le grand
Ce jour, qui suivait les sept spécialement consacrés à la célébration de la fête, était considéré comme un sabbat (cf. Lévitique.23.34-36).
, Jésus s'avança et éleva la voix en disant : « Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive ;
38 celui qui croit en moi, comme a dit l'Écriture, des fleuves d'eau vive découleront de son ventre
Ce passage ne se rencontre textuellement dans aucun des livres de l'Ancien Testament ; mais on trouve dans les prophètes des pensées plus ou moins semblables ; ainsi Ésaïe.58.11 : « Tu seras comme un jardin arrosé ; et comme une source d'eau dont l'eau ne trompe jamais ; Zacharie.13.1. Alors une source jaillira pour la maison de David ; Joël.3.3 : Une source sortira de la maison de Jahveh. »
. »
39 Or il dit cela relativement à l'Esprit que ceux qui ont cru en lui devaient recevoir ; car l'esprit saint n'avait pas encore été donné, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié. — 40 Des gens de la foule ayant donc entendu ces paroles, disaient : « Celui-ci est vraiment le prophète. » 41 D'autres disaient : « Il est le Christ. » Mais les premiers disaient : « Est-ce qu'en effet le Christ doit venir de Galilée ? 42 L'Écriture n'a-t-elle pas dit que c'est de la race de David et de Bethléem, le village où était David, que doit sortir le Christ ?
Les prophètes Ésaïe (És.11.1) et Jérémie (Jér.23.5) ont parlé du rejeton qui devait sortir de la maison d'Isaï ou de David (cf. Matt.9.27) ; Michée (Mich.5.1) a indiqué (cf. Matthieu.2.6) comme lieu d'origine du chef futur d'Israël, Bethléem, où David avait en effet passé sa jeunesse (1Samuel.16).
 »
43 Il y eut donc dissentiment parmi la foule à son sujet ; 44 mais quelques-uns d'entre eux voulaient le saisir, toutefois personne ne mit la main sur lui. 45 Les huissiers revinrent donc auprès des grands prêtres et des pharisiens, et ceux-ci leur dirent : « Pourquoi ne l'avez-vous pas amené ? » 46 Les huissiers répondirent : « Jamais homme n'a parlé de la sorte. » 47 Les pharisiens répliquèrent : « Est-ce que, vous aussi, vous vous êtes laissés séduire ? 48 Est-ce que l'un des chefs ou des pharisiens a cru en lui ? 49 Mais cette foule qui ne connaît pas la loi est maudite. » 50 Nicodème (celui qui était venu auprès de lui antérieurement
Voyez Jean.3.1.
et qui était l'un d'entre eux), leur dit :
51 « Est-ce que notre loi juge l'homme sans l'avoir d'abord interrogé, et sans avoir constaté ce qu'il fait ? » 52 Ils lui répliquèrent : « Est-ce que toi aussi, tu sors de la Galilée ? Examine, et vois qu'un prophète ne saurait surgir de la Galilée
Les prophètes Élie et Jonas étaient l'un et l'autre originaires de Galilée.
. »
53 [Et chacun s'en alla dans sa maison.
Verset omis dans le vaticanus.
]
Copyright information for FrePGR