Judges 5

Et Debora avec Barak, fils d'Abinoam, en ce jour chanta ces paroles : En Israël des chefs ont ouvert la campagne,

et comme volontaire un peuple s'est levé !

Louez l'Éternel !

Rois, entendez ! Princes, prêtez l'oreille !

Je veux, je veux offrir mes chants à l'Éternel,

mes accords à l'Éternel, Dieu d'Israël !

Éternel, lorsque tu sortais de Séir,

que tu t'avançais des champs de l'Idumée,

la terre s'ébranla, et les Cieux distillèrent,

et les nues distillèrent des eaux ;

à l'aspect de l'Éternel, les montagnes tremblèrent,

ce Sinaï à l'aspect de l'Éternel, Dieu d'Israël.

Aux jours de Samgar, fils d'Anath,

aux jours de Jaël, les routes restaient désertes,

et ceux qui jadis suivaient les chaussées,

pratiquaient les sentiers tortueux.

Les princes avaient cessé, en Israël, cessé ;

jusqu'à ce que je parusse, moi, Debora,

que je parusse comme une mère pour Israël.

Choisissait-il de nouveaux dieux,

la guerre était aux portes :

un bouclier, une lance se voyaient-ils

parmi quarante mille Israélites ?

Mon cœur est aux commandants d'Israël !

Volontaires sortis du peuple,

louez l'Éternel !

10 Vous qui montez de blanches ânesses,

qui pour siège avez des tapis,

et vous qui marchez sur les chemins,

joignez vos accents

11 à la voix de ceux qui partagent le butin

au milieu des fontaines ;

là ils célèbrent les bienfaits de l'Éternel,

les bienfaits de son prince en Israël !

Alors aux Portes descendit le peuple de l'Éternel.

12 Sus ! Sus ! Debora (m'écriai-je)

Sus ! Sus ! dis un cantique !

Allons ! Barak, emmène tes captifs,

fils d'Abinoam !

13 Réserve (dis-je alors), descends, joins les héros !

Peuple de l'Éternel, fais une descente

parmi ces guerriers !

14 D'Ephraïm arrivèrent les habitants d'Amalek ;

après lui Benjamin, avec sa milice ;

Machir envoya les commandants,

et Zabulon ceux qui tiennent le bâton d'officier.

15 Mes princes d'Issaschar accompagnaient Debora,

et Issaschar soutint Barak,

il fut détaché dans la vallée sur ses traces… Entre les cours d'eau de Ruben

il y eut grande consultation.

16 Pourquoi rester oisif entre tes bercails,

pour écouter les flûtes des pasteurs ?

Entre les cours d'eau de Ruben

il y eut grande délibération.

17 Galaad fut immobile au delà du Jourdain.

Et Dan, pourquoi se tint-il sur ses navires ?

Asser resta au rivage des mers,

et se tranquillisa dans ses baies,

18 Zabulon est un peuple qui méprisa sa vie

pour affronter la mort,

de même Nephthali dans les plaines élevées.

19 Des rois vinrent prendre part au combat,

alors combattirent les rois de Canaan

à Thaanach vers les eaux de Megiddo ;

ils ne remportèrent pas une pièce d'argent !

20 Du ciel même on prit part au combat,

de leurs orbites, les astres combattirent Sisera.

21 Le torrent du Kison entraîna les cadavres,

le Kison est le torrent des rencontres.

Mon âme, terrasse la bravoure !

22 Alors les sabots des chevaux martelèrent le sol

à la poursuite, à la poursuite de leurs guerriers.

23 Maudissez Méroz, dit l'Ange de l'Éternel,

maudissez, maudissez ceux qui l'habitent ;

car ils ne vinrent pas prêter secours à l'Éternel,

prêter secours à l'Éternel avec les braves.

24 Qu'entre les femmes Jaël soit louée,

l'épouse de Héber, le Kénite ;

qu'elle soit louée entre les femmes

qui habitent sous la tente !

25 Il demandait de l'eau ; elle donna du lait,

dans la coupe d'apparat elle servit du caillé.

26 D'une main elle saisit l'épieu,

et de sa droite le marteau des gens de peine,

et elle frappe Sisera, lui brise la tête,

lui fracasse et lui perce les tempes.

27 A ses pieds il s'affaisse, tombe, est étendu ;

à ses pieds il s'affaisse et tombe ;

où il s'affaisse, c'est là qu'il tombe sans vie.

28 Par la fenêtre, à travers le treillis

la mère de Sisera, penchée, regarde et s'écrie :

« Pourquoi son char tarde-t-il à venir ?

pourquoi les pas de son attelage sont-ils si lents ? »

29 Ses princesses avisées lui font une réponse ;

et elle-même retire ses discours.

30 « N'auront-ils pas trouvé du butin ?

ils le partagent ; une, deux captives par tête,

une dépouille d'étoffes teintes pour Sisera ;

une dépouille d'étoffes teintes, brodées,

une housse teinte, deux tissus de brocart

pour le col de ses montures capturées. »

31 Ainsi périssent tous tes ennemis, Éternel !

mais que ceux qui t'aiment soient comme le soleil

quand il paraît avec sa puissance !

Et le pays fut en paix durant quarante ans.

Copyright information for FrePGR