Luke 22

Or la fête des pains sans levain, dite la Pâque, approchait, et les grands prêtres et les scribes cherchaient comment ils pourraient se défaire de lui, car ils craignaient le peuple. Or Satan entra dans Judas, nommé Iscariote, qui était du nombre des douze, et il vint conférer avec les grands prêtres et les chefs des gardes
Il est ici question des gardes préposés à la surveillance et à la police du temple, ainsi que cela résulte de ce qui est dit plus bas (v. 52) ; à leur tête se trouvait un chef principal dont il est fait mention dans le livre des Actes (Actes.4.1), et des chefs en sous-ordre.
sur la manière de le leur livrer.
Et ils furent dans la joie, et ils convinrent de lui donner de l'argent, et il s'engagea. Et il cherchait une bonne occasion pour le leur livrer à l'insu de la foule. Cependant le jour des pains sans levain arriva, dans lequel il fallait immoler la pâque ; et il dépêcha Pierre et Jean en disant : « Allez nous faire les préparatifs nécessaires pour que nous mangions la pâque. » Mais ils lui dirent : « Où veux-tu que nous fassions les préparatifs pour que tu manges la pâque ? » 10 Et il leur dit : « Voici, quand vous serez entrés dans la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d'eau ; suivez-le dans la maison où il entrera, 11 et dites au chef de famille : « Le maître te fait dire : Où est la chambre où je dois manger la pâque avec mes disciples ? » 12 Et cet homme vous montrera une grande salle à manger garnie de lits ; faites-y les préparatifs. » 13 Or s'en étant allés ils trouvèrent tout comme il le leur avait dit, et ils préparèrent la pâque. 14 Et lorsque l'heure fut arrivée, il se mit à table et les apôtres avec lui. 15 Et il leur dit : « J'ai ardemment désiré manger cette pâque avec vous avant ma passion ; 16 car je vous déclare que je ne la mangerai certainement plus, jusques à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu. » 17 Puis, ayant pris une coupe, il dit, après avoir rendu grâces : « Prenez ceci, et distribuez-le entre vous ; 18 car je vous déclare que je ne boirai certainement plus désormais du produit de la vigne, jusques à ce que le royaume de Dieu soit venu. » 19 Puis ayant pris du pain, il le rompit, après avoir rendu grâces, et il le leur donna en disant : « Ceci est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi ; » 20 puis de même la coupe après le repas, en disant : « Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est versé pour vous. 21 Néanmoins, voici, la main de celui qui me livre est avec moi sur la table ; 22 car le fils de l'homme s'en va, il est vrai, selon ce qui a été fixé, néanmoins malheur à cet homme par qui il est livré. » 23 Et ils se mirent à rechercher entre eux quel était donc celui d'entre eux qui devait faire cela. 24 Et il s'éleva encore parmi eux une discussion pour savoir lequel d'entre eux passait pour le plus grand ; 25 mais il leur dit : « Les rois des nations les dominent, et leurs potentats sont appelés bienfaiteurs ; 26 mais pour vous ne faites pas de même ; au contraire, que le plus grand parmi vous devienne comme le plus jeune, et celui qui commande comme celui qui sert ; 27 car qui est le plus grand, celui qui est à table ou celui qui sert ? N'est-ce pas celui qui est à table ? Mais moi je suis au milieu de vous comme celui qui sert. 28 Quant à vous, vous êtes ceux qui sont toujours demeurés avec moi dans mes tentations, 29 et moi, de mon côté, je dispose en votre faveur du royaume, comme mon Père en a disposé en ma faveur, 30 afin que vous mangiez et que vous buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d'Israël. 31 Simon, Simon, voici, Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le blé ; 32 mais moi j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point, et toi, après être une fois revenu, affermis tes frères. » 33 Or il lui dit : « Seigneur, je suis prêt à aller avec toi et en prison et à la mort. » 34 Mais il lui dit : « Pierre, je te le déclare, aujourd'hui le coq ne chantera pas, jusqu'à ce que, par trois fois, tu aies nié que tu me connais. » 35 Et il leur dit : « Quand je vous ai envoyés sans bourse, ni besace, ni sandales, avez-vous manqué de quelque chose ? » Et ils dirent : « De rien. » 36 Mais il leur dit : « Maintenant, au contraire, que celui qui a une bourse la prenne, et de même aussi sa besace, et que celui qui n'en a pas vende son manteau et s'achète une épée ; 37 car je vous le déclare, il faut que ce passage de l'écriture s'accomplisse en ma personne : « Et c'est parmi des criminels qu'il a été compté
Esaïe.53.12 Hébreu : Et c'est au nombre des malfaiteurs qu'il a été compté.

LXX : Et c'est parmi les criminels qu'il a été compté.
; en effet ce qui me concerne va prendre fin. »
38 Mais ils dirent : « Seigneur, voici, il y a ici deux épées. » Or il leur dit : « Cela suffit. » 39 Et étant sorti il s'achemina, selon sa coutume, vers la montagne des Oliviers ; or les disciples aussi le suivaient. 40 Mais lorsqu'il fut arrivé en cet endroit, il leur dit : « Priez pour ne pas entrer en tentation. » 41 Et lui-même s'éloigna d'eux à la distance d'environ un jet de pierre, et s'étant mis à genoux, il priait 42 en disant : « Père, si Tu le veux, fais passer cette coupe loin de moi ! Toutefois que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne, qui se fasse
Tous (sauf AR) après se fasse ajoutent les versets 43 et 44 : EVΔS marquent ce passage du signe qui indique le doute. Il est omis par 3 mss. en lettres cursives dont le texte est en général conforme à celui des anciens mss. en lettres onciales ; l'un d'entre eux le place dans Matthieu.26.39. Il est omis également par 1 ms. anc. lat. et par V. égt. Hilaire de Poitiers (de Trinit. X) : « Il ne faut pas ignorer que dans plusieurs manuscrits, soit grecs soit latins, on ne trouve rien de ce qui concerne la venue de l'ange ou la sueur de sang . » Jérôme (contre Pélage) : « Ce passage se trouve attribué à Luc dans quelques exemplaires grecs et latins. » Épiphane (Ancorat. 31) : « Ce passage se trouve dans l'Évangile de Luc dans les manuscrits qui n'ont pas été corrigés. » Justin Martyr (Dialogue avec Tryphon, p. 331) : « Dans les mémoires que je dis avoir été composés par ses apôtres et par ceux qui les ont suivis, (il est écrit) qu'une sueur se répandait comme des gouttes, pendant qu'il priait et qu'il disait : Père »
. » [
43 Or un ange venu du ciel lui apparut pour le fortifier, 44 et étant entré en agonie, il priait avec plus d'instance ; mais sa sueur devint comme des gouttes de sang, qui tombaient sur la terre.] 45 Et s'étant levé après sa prière, il vint vers ses disciples qu'il trouva endormis de tristesse, 46 et il leur dit : « Pourquoi dormez-vous ? Levez-vous et priez afin que vous n'entriez pas en tentation. » 47 Pendant qu'il parlait encore, voici venir une foule, et le nommé Judas, un des douze, la précédait, et il s'approcha de Jésus pour l'embrasser. 48 Mais Jésus lui dit : « Judas, c'est par un baiser que tu livres le fils de l'homme ! » 49 Et ceux qui étaient avec lui voyant ce qui allait arriver dirent : « Seigneur, si nous frappions de l'épée ? » 50 Et l'un d'entre eux frappa l'esclave du grand prêtre et lui enleva l'oreille droite. 51 Mais Jésus prenant la parole dit : « Attendez que ceci soit fait, » et lui ayant touché l'oreille, il le guérit. 52 Or Jésus dit aux grands prêtres et aux chefs des gardes du temple et aux anciens qui s'étaient portés contre lui : « Vous êtes sortis, comme contre un brigand, avec des épées et des bâtons. 53 Pendant que j'étais chaque jour avec vous dans le temple, vous n'avez pas mis les mains sur moi ; mais c'est ici votre heure, et le règne des ténèbres. » 54 Or l'ayant saisi, ils l'emmenèrent, et ils le conduisirent dans la maison du grand, prêtre. Mais Pierre le suivait de loin. 55 Or après qu'ils eurent allumé un feu au milieu de la cour et qu'ils se furent assis ensemble, Pierre se trouvait assis au milieu d'eux. 56 Mais une servante l'ayant vu assis à la lueur du feu et l'ayant regardé fixement, dit : « Celui-ci aussi était avec lui. » 57 Mais lui le nia en disant : « Je ne le connais point, femme ! » 58 Et peu après un autre l'ayant vu, dit : « Toi aussi, tu en es. » Mais Pierre dit : « O homme, je n'en suis point ! » 59 Et au bout d'environ une heure un autre insistait en disant : « Certainement celui-ci aussi était avec lui ; car il est aussi Galiléen. » 60 Mais Pierre dit : « O homme, j'ignore ce dont tu parles. » Et tout à coup, comme il parlait encore, un coq chanta, 61 et le seigneur s'étant retourné regarda Pierre, et Pierre se souvint de la parole du seigneur, qui lui avait dit : « Avant que le coq ait chanté aujourd'hui tu m'auras renié trois fois. » 62 Et étant sorti il pleura amèrement. 63 Et les hommes qui le tenaient le bafouaient après l'avoir frappé, 64 et l'ayant couvert d'un voile, ils l'interrogeaient en disant : « Prophétise ! Quel est celui qui t'a frappé ? » 65 Et ils disaient contre lui beaucoup d'autres injures. 66 Et lorsque le jour fut venu, le corps des anciens du peuple se réunit ainsi que les grands prêtres et les scribes, et ils l'amenèrent devant leur propre tribunal, en disant : « Si tu es le Christ, dis-le nous. » 67 Mais il leur dit : « Si je vous le disais, vous ne le croiriez certainement pas ; 68 si, d'un autre côté, je vous interrogeais, vous ne répondriez certainement pas. 69 Mais désormais le fils de l'homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu. «  70 Or ils dirent tous : « Tu es donc le fils de Dieu ? » Or il leur dit : « C'est vous-mêmes qui dites que je le suis. » 71 Mais ils dirent : « Qu'avons-nous encore besoin de témoignage, puisque c'est nous-mêmes qui l'avons entendu de sa bouche ? »
Copyright information for FrePGR