Luke 23

Et s'étant soulevés en foule ils le conduisirent devant Pilate. Or ils se mirent à l'accuser en disant : « Nous avons trouvé celui-ci occupé à soulever notre nation, et empêchant de payer des impôts à l'empereur, et disant qu'il est lui-même Christ roi. » Or Pilate l'interrogea en disant : « Tu es le roi de Juifs ? » Et il lui répliqua : « C'est toi qui le dis. » Or Pilate dit aux grands prêtres et à la foule : « Je ne trouve rien de coupable chez cet homme. » Mais ils insistaient, en disant : « Il agite le peuple, en enseignant dans toute la Judée, ayant même commencé par la Galilée jusques ici. » A ces mots Pilate demanda : « L'homme est-il Galiléen ? » Et ayant appris qu'il était de la juridiction d'Hérode, il le renvoya devant Hérode
Hérode Antipas, tétrarque de Galilée. Voyez Matt.2.23.
, qui se trouvait aussi à Jérusalem en ces jours-là.
Or Hérode en voyant Jésus fut dans une grande joie, car dès longtemps il désirait le voir, à cause de ce qu'il avait ouï dire sur son compte, et il espérait voir quelque miracle opéré par lui. Or il lui faisait subir un long interrogatoire, mais il ne répondait rien, 10 tandis que les grands prêtres et les scribes étaient là qui l'accusaient sans relâche. 11 Or, après qu'Hérode l'eut insulté et bafoué avec ses soldats, il le revêtit d'un brillant costume et le renvoya à Pilate. 12 Or Hérode et Pilate devinrent ce jour même mutuellement amis, car auparavant il existait entre eux une inimitié réciproque. 13 Cependant Pilate, ayant convoqué les grands prêtres et les chefs
Les chefs, dont il est encore question plus loin (Luc.24.20), sont évidemment les membres du Sanhédrin qui était pour les Juifs, en matière civile et religieuse, l'autorité suprême.
, et le peuple,
14 leur dit : « Vous m'avez amené cet homme comme soulevant le peuple, et voici, après l'avoir examiné en votre présence, je ne l'ai, pour mon compte, trouvé coupable d'aucune des choses dont vous l'accusez ; 15 mais Hérode non plus, car il nous l'a renvoyé ; et voici, il n'a rien fait qui soit digne de mort. 16 Après l'avoir donc fait châtier je le relâcherai
Tous (sauf ALK 1 ms. anc. lat. V. égt. égm.) ajoutent le verset 17 après relâcherai, excepté D qui ajoute ces mots après meurtre v. 19.
. » [
17 Il était obligé de leur relâcher lors d'une fête un prisonnier.] 18 Mais ils s'écriaient en foule : « Fais périr celui-ci, mais relâche-nous Barabbas. » 19 Cet homme avait été mis en prison à cause d'une sédition survenue dans la ville et d'un meurtre. 20 Mais Pilate s'adressa derechef à eux, parce qu'il désirait relâcher Jésus ; 21 mais ils répondaient par des cris en disant : « Crucifie, crucifie-le. » 22 Or il leur dit pour la troisième fois : « Eh ! quel mal a fait cet homme ? Je n'ai rien trouvé en lui qui mérite la mort ; après l'avoir donc fait châtier je le relâcherai. » 23 Mais ils insistaient en demandant à grands cris qu'il le crucifiât, et leurs cris prenaient le dessus, 24 et Pilate prononça que leur requête était accordée ; 25 et il leur relâcha celui qui avait été mis en prison pour sédition et pour meurtre, lequel ils réclamaient, tandis qu'il leur livra Jésus pour en faire ce qu'ils voulaient. 26 Et comme ils l'emmenaient, ils se saisirent d'un certain Simon de Cyrène qui venait des champs, et ils le chargèrent de la croix pour la porter derrière Jésus. 27 Or une nombreuse multitude de peuple le suivait, ainsi que beaucoup de femmes qui s'affligeaient et se lamentaient sur lui. 28 Mais s'étant retourné vers elles, Jésus dit : « Filles, de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ; mais pleurez sur vous et sur vos enfants, 29 car voici, des jours viennent où l'on dira : Heureuses les stériles, et les ventres qui n'ont point enfanté, et les mamelles qui n'ont point nourri ! 30 Alors on commencera à dire aux montagnes : Tombez sur nous ! et aux coteaux : Cachez-nous ! 31 Car si on fait ces choses à du bois vert, qu'adviendra-t-il à celui qui est sec ? » 32 Or on emmenait aussi deux autres malfaiteurs pour être mis à mort avec lui. 33 Et lorsqu'ils furent arrivés à l'endroit appelé Crâne, ils le crucifièrent là avec les malfaiteurs, l'un à droite et l'autre à gauche. 34 Or se partageant ses vêtements, ils tirèrent au sort. 35 Et le peuple se tenait là à regarder ; mais les chefs aussi se moquaient en disant : « Il en a sauvé d'autres, qu'il se sauve lui-même, s'il est le Fils, le Christ élu de Dieu ! » 36 Les soldats s'avançant le bafouèrent aussi, en lui offrant du vinaigre, 37 et en disant : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même. » 38 Et il y avait encore au-dessus de lui pour inscription : Celui-ci est le roi des Juifs. 39 Or l'un des malfaiteurs pendus l'injuriait, en disant : « N'est-ce pas toi qui es le Christ ? Sauve-toi toi-même et nous aussi ! » 40 Mais l'autre prenant la parole le réprimandait en disant : « Ne crains-tu point Dieu, car tu subis la même condamnation ? 41 Et quant à nous, ce n'est que justice, car nous recevons ce que méritent les choses que nous avons faites, tandis que celui-ci n'a rien fait de criminel. » 42 Et il disait à Jésus : « Souviens-toi de moi quand tu seras entré dans ton royaume. » 43 Et il lui dit : « En vérité je te le déclare, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. » 44 Et il était déjà environ la sixième heure
Midi.
, et des ténèbres survinrent sur toute la terre jusques à la neuvième heure
Trois heures après midi.
,
45 car le soleil s'éclipsait ; et le rideau du sanctuaire se déchira par le milieu. 46 Et Jésus parlant à haute voix, dit : « Père, c'est en Tes mains que je remets mon esprit ! » Or en disant cela, il expira. 47 Mais le centurion, voyant ce qui était advenu, glorifiait Dieu en disant : « Cet homme-ci était réellement juste. » 48 Et toute la foule qui était venue là pour ce spectacle, ayant vu ce qui s'était passé, s'en retournait en se frappant la poitrine. 49 Mais tous ceux de sa connaissance se tenaient dans l'éloignement, ainsi que les femmes qui l'accompagnaient depuis la Galilée, et elles contemplaient ces choses. 50 Et voici, un homme nommé Joseph, qui était sénateur, homme bon et juste, 51 lequel n'avait point connivé à leur décision et à leur conduite, originaire d'Arimathée, ville des Juifs, qui attendait le royaume de Dieu… 52 cet homme s'étant rendu auprès de Pilate réclama le corps de Jésus, 53 et l'ayant descendu il l'enveloppa d'un linceul et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n'avait encore été mis. 54 Et c'était le jour de la préparation, et le sabbat allait commencer. 55 Or les femmes qui étaient venues avec lui de Galilée s'approchèrent pour regarder le sépulcre et la manière dont son corps y avait été déposé ; 56 et s'en étant retournées elles préparèrent des aromates et des parfums. Et pendant le sabbat elles demeurèrent en repos, selon la loi,
Copyright information for FrePGR