Proverbs 20

Le vin est moqueur, la cervoise tumultueuse ;

qui par eux se laisse étourdir, n'est pas sage.
Tel le rugissement d'un lion,

telle est l'épouvante que répand un roi.

Qui s'emporte contre lui, pèche contre soi.
C'est une gloire pour l'homme de cesser une querelle :

mais tout insensé s'exaspère.
Parce qu'il fait froid, le paresseux ne laboure pas ;

à la moisson il mendiera, et n'obtiendra rien.
Le projet dans le cœur de l'homme est sous une eau profonde ;

mais l'intelligent va l'y puiser.
Plusieurs hommes proclament chacun leur bonté ;

mais un homme fidèle, qui le trouvera ?
Le juste marche dans son innocence ;

heureux les enfants qu'il laisse !
Le roi qui siège sur son tribunal,

par son regard met tout mal en fuite.
Qui dira : J'ai gardé mon cœur pur,

et de péché je ne me suis point souillé ?
10 Double poids, double mesure,

sont l'un et l'autre l'abomination de l'Éternel.
11 Déjà dans ce qu'il fait, l'enfant montre ce qu'il est,

si sa conduite sera pure et droite.
12 L'oreille qui entend, et l'œil qui voit,

par l'Éternel furent formés l'un et l'autre.
13 N'aime pas le dormir, afin de ne pas perdre ce que tu as !

Aie les yeux ouverts, et tu auras abondance de pain !
14 Mauvais ! mauvais ! dit l'acheteur ;

mais en s'en allant il se félicite.
15 Il y a de l'or et beaucoup de perles ;

mais des lèvres sensées sont une vaisselle de prix.
16 Prends-lui son manteau, car il a cautionné autrui ;

et nantis-loi de lui plutôt que de l'étranger.
17 Le pain du mensonge est doux à l'homme ;

mais sa bouche finit par se trouver pleine de gravier.
18 C'est la réflexion qui donne à un plan de la consistance ;

et sans circonspection ne fais point la guerre.
19 Il révèle les secrets celui qui va médisant ;

et de celui qui tient ses lèvres ouvertes, ne fais pas ta société.
20 De quiconque maudit son père et sa mère,

le flambeau s'éteint au sein des ténèbres.
21 Un héritage abominable à son origine

ne finira point par être béni.
22 Ne dis pas : Je rendrai le mal pour le mal !

Compte sur l'Éternel, c'est lui qui t'aidera.
23 Le double poids est l'abomination de l'Éternel ;

et la balance fausse n'est pas une chose bonne.
24 C'est l'Éternel qui règle la marche des humains ;

l'homme ! comment découvrirait-il sa voie ?
25 Il y a péril pour l'homme à précipiter les choses saintes,

et à ne réfléchir qu'après le vœu prononcé.
26 Un roi sage fait avec le van le triage des méchants,

et fait passer sur eux la roue qui foule le blé.
27 Un flambeau allumé par l'Éternel,

telle est l'âme de l'homme,

qui sonde les profondeurs de son intérieur.
28 L'amour et la fidélité sont la garde du roi,

et par l'amour il donne un étai à son trône.
29 La parure des jeunes hommes, c'est leur vigueur ;

et la gloire des vieillards, leurs cheveux blancs.
30 Les meurtrissures purifient le méchant,

les coups qui pénètrent au fond des entrailles.

Copyright information for FrePGR