Proverbs 23

Si tu t'assieds à table avec un prince,

considère bien qui tu as devant toi,

et mets un couteau à ton gosier,

si tu as un appétit trop grand !

Ne convoite point ses friandises,

car c'est un mets trompeur.
Ne t'efforce pas de l'enrichir,

renonce à être si prudent !

Tes regards voltigeront-ils vers ce qui va n'être plus ?

car il prendra des ailes,

comme l'aigle et les oiseaux du ciel.
Ne mange pas le pain de l'avare,

et ne convoite pas ses friandises !

Car il est ce qu'il est en son cœur, calculateur.

Mange et bois ! te dira-t-il ;

mais son cœur n'est pas avec toi ;

tu rejetteras le morceau que tu auras mangé,

et tu auras tenu en pure perte d'agréables propos.
Aux oreilles de l'insensé ne parle pas,

car il méprise la sagesse de tes discours.
10 Ne déplace point la borne antique,

et n'envahis point le champ de l'orphelin !

11 Car son vengeur est puissant,

et Il prendra son parti contre toi.
12 Présente ton cœur à la correction,

et tes oreilles aux discours de la sagesse.
13 N'épargne pas la correction au jeune enfant !

Si tu le frappes de la verge, il ne mourra point.

14 En le frappant de la verge

tu sauves son âme des Enfers.
15 Mon fils, si ton cœur est sage,

mon cœur, oui, mon cœur sera dans la joie ;

16 l'allégresse pénétrera mes entrailles,

si tes lèvres parlent avec rectitude.

17 Que ton cœur n'envie pas les pécheurs,

mais qu'il garde toujours la crainte de l'Éternel.

18 Non ! car il est un avenir,

et ton espoir ne sera pas mis à néant.
19 Ecoute, mon fils, et sois sage,

et dirige ton cœur dans le droit chemin.

20 Ne sois point parmi les buveurs de vin,

et ceux qui sont prodigues de leur corps ;

21 car le buveur et le prodigue s'appauvrissent,

et l'assoupissement revêt de haillons.

22 Obéis à ton père, il t'a engendré,

et ne méprise point ta mère devenue vieille.

23 Achète la vérité, et ne la vends pas,

la sagesse, la discipline et le sens.

24 Le père du juste est dans l'allégresse,

et celui qui a engendré un sage, en recueille de la joie.

25 Puisses-tu réjouir ton père et ta mère,

et être l'allégresse de celle qui te donna naissance !
26 Donne-moi ton cœur, mon fils,

et que mes voies plaisent à tes yeux !

27 Car la courtisane est une fosse profonde,

et l'étrangère, un puits étroit ;

28 elle épie, comme un ravisseur,

et augmente parmi les hommes le nombre des infidèles.
29 Pour qui sont les ah ? pour qui les hélas ?

pour qui les rixes ? pour qui le chagrin ?

pour qui les coups non provoqués ? pour qui les yeux troubles.

30 Pour ceux qui boivent longuement,

qui viennent déguster le vin parfumé.

31 Ne regarde pas le vin, quand il est vermeil,

quand dans la coupe il élève ses bulles,

et que sa liqueur est flatteuse !

32 Il finit par blesser comme le serpent,

et par piquer, comme la vipère.

33 Tes yeux alors se porteront sur les étrangères,

et ton cœur tiendra un langage pervers ;

34 et tu seras comme celui qui dort en pleine mer,

comme celui qui dort à la cime du mât.

35 « Ils me battent ; cela ne fait pas mal :

ils me frappent ; je ne sens rien.

Quand me réveillerai-je ? J'y veux retourner. »
Copyright information for FrePGR